Encore au stade de la rumeur, l’information selon laquelle Apple s’activerait à créer un casque de réalité virtuelle ou augmentée a été plus que confirmée par un proche du dossier. Les nombreux détails rapportés par CNET font même état d’un dispositif AR/VR aux doubles fonctionnalités immersives, donc.

Jamais des fuites aussi précises n’avaient autant évoqué les futurs projets de la marque à la pomme dans le domaine de la réalité virtuelle et augmentée. Toujours discrète sur son calendrier technologique, la firme de Cupertino n’en reste pas moins vulnérable et fait parfois face à des leaks que toute grande multinationale a déjà vécus. Cette fois-ci, ce serait un proche du dossier en question qui se serait confié aux journalistes de CNET, dont l’article récapitulatif révèle une flopée de caractéristiques pour le moins spectaculaires.

Processeur ultra puissant, technologie WiGig

De quoi est-il réellement question ? D’un casque nommé T288 capable de diffuser à la fois des expériences en réalité virtuelle et en réalité augmentée. Appelons cela un casque AR/VR. Prévu pour 2020, ce dispositif n’en serait qu’à ses premières phases de développement, mais la source évoque déjà la définition des écrans, de 8K pour chaque œil. C’est tout simplement du jamais-vu.

Connecté à une box, elle-même propulsée par un ultra puissant processeur de 5 nm fabriqué en interne (à titre de comparaison, celui de l’iPhone X est de 10 nm), ce casque autonome fonctionnerait à l’aide de la technologie WiGig, appelée par les ingénieurs de l’entreprise 60 GHz WiGig (afin de ne pas avoir à s’embarrasser de câbles). Aucun système de tracking ne serait à installer au préalable, puisque des capteurs intégrés se chargeraient du suivi des mouvements.

Des obstacles techniques insurmontables ?

Au-delà de ses quelques caractéristiques pour le moins splendides, une question légitime nous vient rapidement à l’esprit : comment Apple va-t-il surmonter l’ensemble des obstacles techniques pour parachever ce projet, s’il est avéré ? Entre la miniaturisation des composants et leur intégration dans un appareil confortable et plus qu’agréable visuellement (c’est Apple, tâchons de le rappeler), le constructeur américain a du sacré pain sur la planche.

Il n’empêche qu’à l’heure où le marché de la téléphonie mobile est en recul, les acteurs du secteur pourraient et devraient se tourner vers d’autres activités aux sources financières plus ou moins juteuses : comme la réalité virtuelle et augmentée, à titre d’exemple. Tim Cook n’a d’ailleurs jamais caché son intérêt pour les technologies immersives, en particulier pour l’AR, qu’il qualifiait à l’époque « d’aussi grande idée que les smartphones » au cours d’une interview fleuve réalisée par The Independent.

Les voitures autonomes, l’autre penchant d’Apple

Globalement, Apple travaille sur un paquet de projets encore secrets. L’un des derniers en date qui bouscule encore l’actualité n’est autre que sa voiture autonome. Longtemps évoqué dans les colonnes des médias internationaux, puis soi-disant délaissé par le géant US, le Project Titan est revenu sur le devant de la scène au cours des dernières semaines. La faute, ou plutôt grâce au recrutement d’un ingénieur Tesla revenu au bercail.