Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple fait une Apple : le Pencil 2 de l'iPad Pro n'est pas compatible avec la recharge sans fil Qi

Bien qu'Apple ait adopté le standard de recharge sans fil Qi sur ses derniers iPhone, le constructeur américain reste attaché à ses solutions propriétaires. Le Pencil 2, qui se recharge sans fil en se connectant par aimant à l'iPad Pro de 2018, n'utilise pas cette technologie ce qui le rend tout de suite plus limité.

Apple a dévoilé un peu plus tôt ses nouveaux iPhone XS et XS Max, qui sont tous deux compatibles avec le standard de recharge sans fil Qi utilisé par toute l'industrie. C'était le cas depuis l'iPhone X, et cela marquait une certaine ouverture de la part du constructeur qui a toujours favorisé ses propres solutions.

Et puis les nouveaux iPad Pro ont été présentés. Là encore, le port Lightning a été abandonné au profit de l'USB type C et l'on croyait voir toujours un peu plus d'ouverture. Cependant, Apple reste Apple et a fait une Apple : il faut se pencher sur l'Apple Pencil 2, présenté du même temps, pour le repérer.

En effet, l'Apple Pencil 2 se recharge en s'aimantant naturellement sur la tranche des iPad Pro de 2018. Recharge sans fil Qi donc ? Nos camarades de ZDnet ont posé la question au constructeur qui a admis utiliser une solution propriétaire, sans en préciser toutefois la nature.

Ainsi, il vous sera bien impossible de recharger le petit outil autrement qu'en le connectant à un iPad Pro de 2018. Par ailleurs, celui-ci n'est tout simplement compatible qu'avec ce produit, et uniquement ce produit. L'iPad Pro n'est pas même capable d'utiliser l'Apple Pencil de première génération.

Apple a peut-être ses raisons. Le format du Pencil 2 a peut-être nui à l'intégration de la bobine utilisée par le Qi, par exemple, mais tout cela paraît bien étonnant et on ne peut s'empêcher d'y voir le trait historique de la marque qui veut toujours exercer un maximum de contrôle sur ses plateformes... au détriment de la polyvalence des produits achetés tout de même une fortune par ses consommateurs.