Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple et Qualcomm font enfin la paix pour se tourner vers la 5G

Après des années de luttes légales, le procès de Qualcomm et Apple a démarré... sur une entente immédiate. Les deux firmes enterrent la hache de guerre et nouent un partenariat sur plusieurs années.

L'inimitié entre Qualcomm et Apple a longuement été documentée. Depuis des années, les deux acteurs se livrent une guerre des brevets sans merci, le premier accusant le second d'utiliser ses technologies sans permission, quand l'autre met en avant des royalties bien trop élevées.

Aujourd'hui démarrait aux États-Unis le dernier procès entre les deux entités, celui que l'on pressentait comme le plus long de leur histoire et qui devait régler tous leurs différends. Et pourtant, il n'en fut rien, comme nous l'indique Android Police.

Apple et Qualcomm sont amis à nouveau

À peine démarré, déjà arrêté. Les deux entreprises ont en effet annoncé avoir trouvé un accord : Apple paiera une somme non dévoilée à Qualcomm, et rentre dans un partenariat de licence de 6 ans rétroactifs à partir du 1 avril 2019, avec une option de reconduite de 2 ans et un accord "sur plusieurs années" pour fournir ses puces.

C'est à peu près tous les détails que le public aura, le communiqué de presse n'étant pas plus précis. La raison principale de cet accord express paraît toutefois assez évidente : la 5G pointe le bout de son nez. Sur ce terrain, rares sont les acteurs comme Qualcomm ayant déjà un modem compatible, prêt à être utilisé et même déjà intégré sur certains smartphones de 2019.

Intel jette l'éponge, Huawei reste seul

Intel, qui figurait comme l'alternative à Qualcomm pour Apple sur la 4G, n'est définitivement pas prêt et a même annoncé officiellement abandonner la course aux modems désormais. Un audit interne se fera sur les opportunités restantes pour les modems intégrés aux PC et aux objets connectés. Intel investira cependant bien plus sur le côté infrastructure désormais.

Du côté de Huawei, comme l'indique Anandtech, qui avait tendu la main à Apple pour lui fournir ses propres modems 5G, on précise simplement qu'aucune discussion avec le géant américain n'a été lancée à ce jour.

https://www.frandroid.com/dossiers/488716_reseau-5g-tout-ce-qui-va-changer-quels-usages-et-pourquoi-la-technologie-est-importante