Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Ramadan, E.T., iPod nano... 5 fun facts sur l'Apple Watch révélés

Présentée le 9 septembre 2014 par Apple lors d'un de ses fameux keynotes, l'Apple Watch première du nom a été commercialisée le 24 avril 2015. Cinq ans plus tard, son concepteur révèle quelques-uns des secrets de sa fabrication et de son interface.

La plus célèbre des montres connectées vient tout juste de souffler sa cinquième bougie, et cela valait bien un thread sur Twitter pour en parler. C'est en tout cas ce qu'a pensé Imran Chaudhri, l'un des designers ayant porté le projet à bout de bras à l'époque. Il y évoque plusieurs fun facts autour de la conception de l'Apple Watch.

Un iPod nano sur un bracelet

Quelques années avant l'Apple Watch, en 2010, sortait l'iPod nano 6, un modèle particulièrement compact constitué d'un écran tactile carré. Imran Chaudhri explique que c'est là le premier prototype ayant servi à créer la montre connectée de la marque à la pomme, en accrochant le lecteur multimédia portable à un bracelet afin d'expliquer son l'équipe à quoi pourrait correspondre des notifications sur un tel objet.

Aujourd'hui, on comprend mieux pourquoi la firme de Cupertino a opté sur un format de quadrilatère et non pour un traditionnel cercle.

Digital Touch s'appelait E.T.

L'Apple Watch propose une fonctionnalité baptisée Digital Touch. Il s'agit d'un moyen simple d'envoyer à un correspondant une émotion, un simple "toc", un baiser, une pulsation cardiaque ou un dessin.

À l'origine, cette fonction s'appelait en réalité E.T. pour Electronic Touch, pour « son potentiel en tant que nouvelle forme de connexion émotionnelle ». On imagine que le "toc" représente donc juste le doigt de l'extra-terrestre de Steven Spielberg essayant de communiquer.

Un bracelet venu de l'espace

Une montre moderne n'est rien sans son bracelet et Apple propose de nombreuses variations afin de correspondre à tous les goûts et tous les styles. Pour Imran Chaudhri, il ne devait cependant pas être trop compliqué, et on le comprend bien en regardant les attaches parfois difficiles à accrocher de certaines de ses concurrentes.

Pour créer l'accroche de l'Apple Watch, il s'est donc inspiré de l'Omega Speedmaster, un chronographe utilisé par des pilotes automobiles et... les astronautes de la mission Apollo. Son bracelet velcro lui permet notamment de s'ajuster facilement.

Le papillon du fond d'écran est un vrai (mais déjà mort)

Quand on imagine l'Apple Watch, c'est souvent l'image d'un papillon qui vient en tête. Et pour cause puisque l'un de ses fonds d'écran n'est autre qu'un lépidoptère, filmé et animé par Andrew Zuckerman.

Mais rassurez-vous : l'animal en question était déjà décédé lors du procédé et n'a pas été torturé ni tué pour l'occasion. Imran Chaudhri garde avec lui l'insecte dans un cadre.

Une pensée pour les musulmans

L'un des avantages des montres connectées sur les tocantes traditionnelles est de pouvoir changer les watch faces à son goût en fonction de ses humeurs... ou de ses besoins. En cela, la watch face solaire affichant le cycle de notre étoile dans le ciel a été pensé pour les musulmans observant le ramadan, ainsi que pour ceux qui souhaitent mieux comprendre le rapport entre cette grosse boule lumineuse dans le ciel et le temps qui passe.

Ce n'est que d'autant plus amusant que cette anecdote tombe seulement deux jours après le début du mois du jeûne. C'est donc avec le hashtag « Ramadan Mubarak » qu'il conclut ce thread plus qu'intéressant sur les secrets de l'Apple Watch.