Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Réalité augmentée : Apple pourrait doter son possible casque de la reconnaissance Face ID

Cela reste un mystère entier, à défaut d’un possible secret bien gardé. La réalité augmentée est un sujet central pour Apple depuis plusieurs années. La firme en a doté ses iPhone et iPad avant même d’ajouter le capteur LiDAR pour peaufiner les possibilités. Il est somme toute logique que l’on prête à Tim Cook et les siens des projets de casque de réalité augmentée.

Le patron de la marque à la pomme n’a jamais caché que sa préférence allait à la réalité augmentée plutôt qu’à la réalité virtuelle. Ne serait-ce que pour sa capacité à s’appuyer sur le matériel existant. Mais Apple pourrait aussi développer son matériel dédié et de très nombreuses demandes de brevet vont en ce sens depuis plusieurs années. Le leaker Jon Prosser a même révélé au printemps dernier une foultitude d’informations sur un projet nommé « Apple Glass ».

Dernier brevet obtenu par Apple et repéré par le site AppleInsider, une fonction permettrait à un utilisateur de voir ou non son apparence changer dans une expérience en réalité augmentée. Mais aussi celles d’autres personnes autour de lui. Parmi les sept inventeurs derrière ce brevet, on trouve notamment Daniel Ulbricht, déjà présent dans la demande de brevet pour un casque façon « Apple Glass » avec la possibilité de suivre le regard d’un utilisateur.

Modifier son apparence en réalité augmentée

Selon Apple, changer d’apparence dans un jeu pourrait présenter quelques problèmes indésirables et il est donc important d’avoir le choix d’empêcher cela.

« Lorsqu’un appareil propose une expérience de jeu dans un environnement, les représentations des personnes peuvent apparaître modifiées », explique Apple dans sa demande. « Dans une expérience multijoueur, celles-ci peuvent être présentées à l’utilisateur sous la forme de monstres ou revêtues d’une armure de combat. Dans diverses circonstances, il peut être non préférable que tout le monde ne soit pas inclus dans l’expérience (…), tels que les enfants ou les agents de sécurité. »

Apple veut ainsi prévoir qu’une personne entrant dans votre « aire de jeu » puisse être identifiée et, en fonction de son identité, ne pas changer d’apparence ou être tout simplement exclue du cadre de jeu. Le support de jeu sera alors capable de faire la différence entre une expérience totale façon réalité virtuelle et choisir de ne pas intégrer certaines personnes, ou bien en réalité augmentée en faisant le tri entre les objets réels et virtuels, les personnes qui ne peuvent alors pas être effacées de votre réalité, mais non intégrées à l’expérience en AR.

Face ID pour savoir qui peut changer d’apparence

Comment arriver à une telle prouesse ? Grâce à un système de reconnaissance proche de la technologie Face ID. Le brevet explique comment des personnes ou joueurs seraient identifiés dans l’environnement, mais sans avoir recours à des identifiants de connexion. Une image de la scène serait alors capturée afin de détecter une personne, définir son identité et déterminer son statut dans l’expérience ludique à l’aide d’un casque porté par l’utilisateur, explique le brevet d’Apple. « Le classificateur reçoit une image positive d’une personne en particulier et génère un vecteur de caractéristiques en le comparant à de nombreuses autres images négatives de nombreuses personnes. »

Une fonction qui repose sur « un réseau neuronal d’apprentissage en profondeur », similaire à la description faite de Face ID. Chaque joueur entrant dans le jeu pourra être reconnu et éventuellement identifié grâce à la reconnaissance faciale. Et l’utilisateur pourra même identifier chaque personne dans le champ de son expérience et décider si elle peut « changer d’apparence » ou non.