Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

App Store : Apple ferait face à de nombreuses apps frauduleuses

L’App Store est-il aussi vertueux qu’Apple le croit ? La firme californienne ne cesse d’imposer des réglementations très strictes à ses développeurs, leur demandant de respecter les règles de sa boutique d’applications sous peine de sanction (coucou Epic !), exigeant une très grande transparence quant à l’utilisation qu’ils font des données récupérées, ou bien en imposant prochainement qu’ils aient l’autorisation des utilisateurs de pouvoir les traquer.

À côté, le Play Store de Google est souvent pointé du doigt pour un certain laxisme qui laisse apparaître des apps frauduleuses et autres produits peu recommandables qui passent entre les mailles du filet. Mais à en croire un développeur, certains escrocs parviendraient aussi à contourner la « loi Apple » et s’enrichiraient au prix d’innombrables escroqueries. Sur l’App Store même !

Une multiplication d’apps malhonnêtes

Concepteur de l’application FlickType, un clavier pour Apple Watch, Kosta Eleftheriou s’est fendu d’un thread plutôt incendiaire sur Twitter à l’encontre d’Apple. Il reproche à la marque à la pomme un certain laxisme dans l’application de ses règles sur l’App Store. Et cela a une conséquence néfaste pour tout le monde : la multiplication d’apps frauduleuses qui clonent celles d’autres développeurs et s’enrichissent ainsi de manière malhonnête.

https://twitter.com/keleftheriou/status/1357938977748078594

Contacté par The Verge, Eleftheriou a expliqué trouver « surprenant » que beaucoup de personnes ne s’en soient pas encore aperçu. « La façon dont cela se produit et se poursuit actuellement est absolument époustouflante », confie-t-il au média américain au sujet de ce qu’il considère comme une fraude massive qui se produit en permanence sur l’App Store.

« Le problème a tellement augmenté que le fait d’avoir le système de notation et de révision aggrave la situation », poursuit le développeur. Il déplore notamment « le faux sentiment de sécurité et une fausse impression que l’application est géniale » donnés aux consommateurs qui se retrouvent face à une page avec une note élevée et des avis positifs en nombre.

Apple se désintéresserait des petits

Car c’est là l’autre aspect de l’escroquerie. Non seulement ces apps copient la forme et le fond d’autres applications populaires, faisant parfois même payer leurs services ou glissant des abonnements inutiles pour s’enrichir sur le dos des utilisateurs, mais elles achètent de fausses critiques élogieuses.

Ce dernier point a le don d’énerver Kosta Eleftheriou, car ces apps frauduleuses parviennent à tromper l’algorithme pour parader en tête des recommandations en lieu et place d’applications payantes honnêtes, souvent développées par de petites équipes. C’est pour lui le signe qu’Apple ne surveille pas assez son App Store quand il ne s’agit pas de soucis avec des poids lourds de la Tech comme Facebook ou Epic Games.

https://twitter.com/keleftheriou/status/1357446770645626880?s=20

Et si Eleftheriou veut ainsi porter le sujet en place publique, c’est parce que le développeur a lui-même été victime d’une telle escroquerie. Dès la fin janvier, il s’est ainsi plaint d’une app appelée KeyWatch qui se positionnait en concurrent de FlickType. Celle-ci aurait même utilisé sa propre vidéo promotionnelle pour son lancement… en laissant le nom de l’app à l’image.

Et ce qui scandalise un peu plus le développeur, c’est que l’escroquerie permette à son concurrent de s’enrichir grassement : l’app facture un abonnement hebdomadaire de 8 dollars aux utilisateurs et aurait ainsi engrangé plus de deux millions de dollars par an, selon Appfigures. Tout cela sans fonctionner correctement, note-t-il.

Une refonte de l’App Store et de sa politique est indispensable

Alors l’homme donne de la voix par tous les moyens pour faire reconnaître ses droits et ceux de milliers d’autres développeurs qui se font spolier leur travail par des escrocs. Il reproche à Apple son manque de réaction et de prise de conscience de la situation quand l’entreprise est plus prompte à demander des comptes à ses développeurs. Selon lui, la modération de la plateforme et l’application stricte de ses propres règles, ainsi qu’une refonte du système de classement de fiabilité des apps, sont indispensables à la bonne santé de l’App Store qui se débarrasserait ainsi de la mauvaise graine.

https://twitter.com/keleftheriou/status/1357446762949054464?s=20

L’app KeyWatch a pourtant été retiré de l’App Store, comme d’autres apps qu’il a pointées du doigt. Une première victoire pour Eleftheriou, mais un succès insuffisant. « Je ne vais pas m’arrêter. Chaque fois que je vois une arnaque, je vais les appeler », prévient le développeur. « Je ne peux pas attendre un changement réel d’Apple pour pouvoir me reconcentrer sereinement sur ce sur quoi je devrais me concentrer, à savoir le développement d’applications. »

Et l’idée d’une boutique d’applications concurrentes pour l’iPhone de refaire son chemin dans les esprits, rappelant ce qu’Epic avait martelé pour le bien des développeurs. Mais avec, il faut l’avouer, un tout autre but mercantile en tête…