Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

On a laissé la réalité augmentée trouver les lunettes de vue parfaites à notre place

La technologie a montré qu’elle pouvait être d’un grand secours en ces temps de pandémie et de risques sanitaires dans notre quotidien. Utile pour lutter contre le virus, pour aider les plus démunis, mais aussi pour faciliter la reprise de la vie.

Et pour revenir à un semblant de normalité, les boutiques n’ont pas été les plus en reste à essayer de trouver des solutions pour ordonner la circulation, limiter le nombre de clients présents ou les interactions avec les produits, tout nettoyer… Un coût financier, mais aussi en temps et en stress. La réalité augmentée s’est apparentée pour beaucoup à une solution plus que viable.

Les marques s’organisent pour essayer sans toucher

Il y a les enseignes qui misent désormais avec plus ou moins de réussite sur le try on ou la possibilité de vous faire "essayer" le vêtement et accessoires en réalité virtuelle à l’aide de votre smartphone ou d’une interface web et de votre photo. Snapchat pousse le concept auprès des marques avec les améliorations de filtres pour appareil photo et certaines comme Adidas, Prada, H & M ou même Ikea pour les meubles l’ont adopté, avec plus ou moins de réussite dans les rendus.

Chez Krys, difficile de laisser les clients devant leur ordinateur à imaginer la paire de lunettes de vue sur mesure idéale sans pouvoir vérifier avec eux. Mais difficile aussi d’imaginer les embouteillages devant les présentoirs pour essayer les différents modèles sans précaution sanitaire et nettoyage après chaque essayage. Et tous ceux qui ont déjà dû essayer des lunettes savent qu’on en choisit rarement une ou deux seulement avant de trouver son bonheur…

Alors l’opticien a eu l’idée de créer un parcours connecté pour choisir rapidement et sans quasiment rien toucher vos prochaines lunettes. Nous avons pu découvrir le concept, lancé en février dernier, dans un magasin pilote de Nanterre (Hauts-de-Seine). Ordonnance en main, nous voilà assis face à un opticien qui tient désormais une tablette sur laquelle va se dessiner notre future monture. "Depuis 2014, nous utilisons l’iPad pour nos clients. Désormais, nous avons recours aussi à un iPad Pro pour peaufiner l’expérience, grâce notamment à la force de sa caméra TrueDepth qui permet beaucoup de possibilités en réalité augmentée," nous explique Hafid Kouche, en charge du test pilote chez Krys à Nanterre.

La caméra de l'iPad Pro en soutien

Avoir recours à la réalité augmentée pour simuler un essayage de lunettes n’a rien d’innovant. Plusieurs chaînes le proposent en ligne depuis longtemps et notamment Krys. Ce qui diffère désormais, c’est la prise en charge de A à Z à travers trois étapes, sans rien toucher ou presque (il faut bien essayer à un moment). Le tout "en moins de 20 minutes", nous assure-t-on.

Cela commence par différents tests réalisés avec des outils plus traditionnels afin de définir le type de verres nécessaire. Des tests de perception, de réaction au flou ou de musculation oculaire permettent de s’assurer que la prescription médicale correspond bien à vos besoins. Puis vient la prise de mesure d’écart des verres à l’aide d’un premier iPad, grâce à un logiciel conçu également de bout en bout par Krys pour ses besoins. Les mesures sont alors envoyées vers votre fiche client pour continuer de l’alimenter en données et nous n’avons toujours rien touché. Cela permettra de définir le type de verres, les corrections à apporter.

Vient alors le gros du morceau : le visagisme selon Krys. Le meilleur moyen d’avoir "la bonne paire de lunettes qui ne glissera pas sur votre nez et sera parfaitement adaptée aux contours de votre visage". C’est souvent le moment en boutique où le client va vouloir papillonner dans les rayons en quête de la paire qui conviendra parfaitement à son visage. Soyons honnêtes, c’est le moment où l’on fait fausse route 75 % du temps, nous obligeant à essayer tous types de modèles qui nous plaisent — mais ne conviennent pas forcément à la morphologie de notre visage — avant de trouver la perle rare. En temps de Covid, c’est autant de modèles à désinfecter ensuite, d’embouteillages dans les allées sans suivre un parcours d’orientation définie… Un cauchemar pour les opticiens qui sont à l’affût du moindre contact entre clients pour éviter tout risque de contamination.

L’iPad Pro est ici fixé sur un support qui permet d’ajuster la hauteur de l’appareil afin de régler parfaitement sa caméra face à nous. Et en quelques secondes, juste en pivotant le visage de gauche à droite comme pour configurer la reconnaissance faciale sur un smartphone, l’iPad Pro analyse votre forme de visage, les éléments de votre visage pour proposer la monture parfaite. Ou plutôt les montures parfaites, car le logiciel ne se contente pas de vous proposer un seul modèle, mais une sélection en fonction de différents critères (hauteur des yeux, des oreilles et du nez, forme générale du visage, etc.) afin d’obtenir une liste de montures qui soient parfaitement positionnées.

La réalité augmentée pour s’amuser autant que sécuriser

Vous pouvez ensuite essayer en réalité augmentée les lunettes sur votre visage à la façon d’un filtre Snapchat et voir comment elles vous iront en remuant la tête dans tous les sens. Il faut avouer que, grâce aux performances de Face ID et la caméra TrueDepth en façade qui capture votre visage en infrarouge (30 000 points saisis), le rendu est plutôt convaincant. Vient ensuite l’heure d’essayer des modèles correspondants à ceux suggérés par le logiciel Krys. Trouver la bonne paire ne nous a alors nécessité que trois-quatre essayages de montures (contre une vingtaine parfois, nous indique l’opticien). Dont certains pour choisir la couleur des lunettes. Une prochaine évolution à faire pour gagner encore plus de temps.

Disponible dans plusieurs boutiques actuellement, le parcours personnalisé doit s’étendre prochainement à la majorité du réseau Krys. C’est ludique, rapide et intuitif. Un gain de temps pour l’opticien, mais aussi pour le client qui voit tout de suite les modèles qui peuvent lui convenir.

Pour l’anecdote, j’avais fait mes lunettes trois mois avant dans un circuit classique, avec la même ordonnance. J’y ai passé trois fois plus de temps pour moins de prises de mesures pour les verres et leur ajustement, et j’ai dû essayer une bonne quinzaine de modèles avant de trouver la monture qui correspondait à mon visage… sans garantie que je ne sois que la seule à le croire. Ouf, mon modèle figure dans le Top 3 de ceux qui m’ont été suggérés.

Et bonne nouvelle si vous voulez juste essayer la partie « parcours visagisme » et l’essayage en réalité augmentée : le tout est gratuit et convient très bien également si vous devez acheter des lunettes de soleil. Vous pourrez même récupérer la vidéo de la séquence en réalité augmentée et les suggestions pour les partager avec vos amis.