Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de l'Asus ROG Phone 2 : le smartphone le plus puissant pour les gamers

Asus promet le plus performant des smartphones gaming avec le ROG Phone 2. Fiche technique solide et optimisations, qu'apporte ce nouveau bolide à l'expérience de jeu ? Réponse dans notre test complet.

Le ROG Phone 2 ne nous a pas été livré dans un packaging classique. Non, Asus a choisi une valise pour son nouveau smartphone et la panoplie d'accessoires qui l'accompagnent. Nous reviendrons d'ailleurs sur ces derniers dans un article dédié. Sachez tout de même que la boîte du ROG Phone 2 comprend l'Aero Cooler 2, un accessoire qui le refroidit en cas d'utilisation intensive, ainsi qu'une coque de protection appelée Aero Case. Aucun doute possible, il s'agit bel et bien d'un smartphone orienté gaming.

Fiche technique de l'Asus ROG Phone 2

Ce test a été réalisé avec un smartphone prêté par la marque.

Le test en vidéo

Mastodonte

Compte tenu de sa fiche technique et de son prix, Asus veut jouer dans la cour des grands. Nous avons là un smartphone premium, mais avant tout pensé pour les gamers. Ici, vous ne trouverez pas de bordures extra fines, d'encoches, de bulles, de caméra réversible ou autres tendances 2019. Le ROG Phone 2 se veut massif avec ses 240 grammes et ses larges bordures symétriques flanquées de grilles de haut-parleurs stéréo, démarquées par un revêtement cuivré.

Si l'avant se montre assez sobre, l'arrière lui est plus ostentatoire. Fait de verre, il adopte des lignes agressives. Le logo de Republic of Gamers se place au centre et s'illumine lorsque le mode X-Mode s'active. La LED brille et clignote, c'est joli, c'est gadget, mais ça n'a rien d'étonnant.

La tranche droite accueille le bouton de mise en tension/verrouillage/déverrouillage, surmonté des touches dédiées au réglage du volume audio. Celles-ci peuvent être attrapées facilement d'une seule main. Le tiroir à cartes situé sur le flanc gauche peut héberger deux nano SIM, mais impossible d'y loger une microSD pour étendre les capacités de stockage. Vous devrez donc vous contenter des 512 Go de mémoire interne proposés.

Au centre de ce même côté, vous pouvez ôter une bande de caoutchouc pour dévoiler une connectique qui servira avec les accessoires de la marque. Le bord inférieur contient un port USB Type-C et une prise jack.

Le ROG Phone 2 est un produit imposant, mais qui se prend bien en main. Son style, aux belles finitions, reprend celui déjà connu de la marque et n'a pas vocation à plaire à tout le monde puisqu'il s'adresse à un public de niche : les joueurs sur smartphone.

Un écran presque parfait

Malgré ses grosses bordures, le téléphone d'Asus réussit à proposer un format d'écran de 19,5:9. Le constructeur a fait le choix d'une dalle AMOLED d'une diagonale de 6,59 pouces et d'une définition Full HD+. Avec le mode de couleur dit « optimal », la température atteint les 8 888 K et le delta E monte à 5,92 d'après nos mesures réalisées avec Calman. Un résultat très froid donc.

C'est avec le mode cinématique que les résultats sont les plus heureux : un delta E de 2,62 pour des couleurs plus réalistes et une température de 6 784 K, soit très proche de l'idéal (6 500 K). Avec cette configuration on se rapproche de la perfection. À cela s'ajoute une luminosité maximale très confortable de 593 cd/m² et, OLED oblige, un contraste infini.

L'écran du ROG Phone s'accompagne d'une particularité qui devrait parler aux joueurs : son taux de rafraîchissement de 120 Hz. Cela offre une plus grande fluidité d'affichage, améliorant ainsi l'expérience de jeu sur les titres compatibles comme PUBG Mobile par exemple. Un avantage certain, combiné à une réponse tactile très réactive. Lors de la navigation quotidienne sur l'interface, la différence n'est pas flagrante, la fluidité étant déjà au rendez-vous quoi qu'il arrive.

Le capteur d'empreintes a été glissé sous l'écran grâce à une technologie optique et réagit très rapidement.

ROG UI et Android 9

En plus d'Android 9 Pie, le ROG Phone 2 fait tourner le logiciel maison d'Asus, ROG UI. Il s'agit ni plus ni moins d'une version de Zen UI 6 un peu plus pensée pour les joueurs. Vous pouvez d'ailleurs choisir à votre convenance entre ces deux versions logicielles du constructeur.

Cela reste encore assez proche d'une version stock d'Android, mais avec quelques petits plus bienvenus. Vous savez tout de suite si vous êtes en mode normal ou si le X-Mode booste vos performances. Vous retrouvez les gestes et la possibilité de gérer la présentation de vos dossiers. Enfin, l'interface d'Asus réserve des applications installées pour améliorer l'expérience des joueurs. C'est le cas avec Armoury Crate qui gère les jeux installés sur votre smartphone et vous donne des statistiques sur les performances et la consommation énergétique de votre appareil.

La fonctionnalité Game Genie permet de gérer les notifications et autres dérangements pendant que vous êtes en pleine partie. Pratique quand on ne veut pas être dérangé. Le X-Mode vient quant à lui pousser au maximum les performances de votre smartphone. Il est avant tout utile pour vos sessions gaming.

Un monstre de puissance

Asus a intégré le nouveau SoC de Qualcomm, le Snapdragon 855+ cadencé à 2,96 GHz et couplé à pas moins de 12 Go de mémoire vive. Vous ne trouverez rien de plus puissant sur le marché. Et cela se ressent déjà dans la simple navigation, qui fait preuve d'une grande fluidité et d'une rapidité d'exécution irréprochable. Vous passez d'une application à l'autre en un claquement de doigts : il n'y a vraiment rien à redire.

Les benchmarks viennent confirmer cette performance. Nous avons effectué les tests avec et sans le mode X pour mesurer l'impact de celui-ci sur les performances.

Jeux vidéo

Mais passons aux choses sérieuses. Le ROG Phone a été conçu pour briller sur la partie jeu vidéo grâce à son Adreno 640 cadencé à 675 MHz et ses ajouts logiciels. Nous l'avons déjà signalé dans le paragraphe dédié à l'écran, mais l'affichage 120 Hz fait des miracles. C'est fluide et hyper réactif.

Pour une partie de shooter comme PUBG Mobile ou Fortnite, cette configuration améliore vraiment l'expérience de jeu. Là, si vous échouez lors des affrontements, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même ! Les graphismes sont bien entendu réglés par défaut au maximum et vous n'observez aucune latence pendant les parties. Tout est optimisé. Reste plus qu'à voir arriver sur le Play Store plus de jeux compatibles avec le 120 Hz.

Le ROG Phone 2 profite d'un dispositif de refroidissement aux petits oignons. Il comprend un refroidissement liquide avec une chambre à vapeur 3D et d'un dissipateur de chaleur accompagné de grilles de ventilation. Pendant les sessions les plus longues, l'appareil peut chauffer, mais si vous utilisez le petit accessoire fourni avec le smartphone, l'Aeroactive Cooler 2, la température va vite redescendre. Avec tout cela, vous ne devriez sentir aucun pic de chaleur.

Nous reviendrons sur les accessoires de jeux dans un second article.

Champion d'autonomie ?

Le ROG Phone 2 peut compter sur une batterie de 6 000 mAh. Une capacité énorme pour un smartphone, mais plus que bienvenue pour supporter une telle usine à gaz. Avec un usage normal et sans restrictions, l'appareil tient deux jours ce qui est un bon résultat. Le jeu vidéo ne consomme pas plus que cela.

Côté recharge, le téléphone d'Asus est compatible avec la technologie Quick Charge 4.0. Le chargeur de 30 W fourni par la marque permet de retrouver 50 % en 40 minutes environ et 100 % de ses capacités en un peu plus d'une heure et 20 minutes.

Des haut-parleurs stéréo de qualité

Bonne nouvelle, Asus maintient la prise jack sur son smartphone pour gamers. Mais ce n'est pas la seule bonne surprise que nous réserve le fabricant pour la partie audio. Ses doubles haut-parleurs stéréo proposent une sortie son de qualité. Un fait assez rare pour être noté, sur ce type de produit.

Le ROG Phone 2 est compatible avec la technologie DTS:X Ultra, le direct concurrent de Dolby Atmos et permet d'obtenir des effets plus immersifs quand vous consommez des jeux vidéo ou des vidéos. Le résultat se trouve à la hauteur : le son ne crépite pas même à un volume élevé et il offre assez de puissance et de clarté. De quoi même laisser de côté de temps à autre son casque pour en profiter.

Appareil photo

Le ROG Phone 2 est équipé des mêmes modules photo que son cousin l'Asus Zenfone 6 : un premier capteur de 48 mégapixels et un second de 13 mégapixels dédié au très grand-angle.

En plein jour, les clichés sont satisfaisants et ne manquent pas de piqué. Ils fourmillent de détails, sont très nets et contrastés. Si nous devions relever un point négatif, ce serait le traitement des couleurs qui s'éloigne quelque peu d'un rendu naturel. En effet, les teintes ont tendance à tirer sur le jaune et le rouge. Mais dans l'ensemble, nous ne sommes pas déçus par la prestation de ce module principal qui reste agréable à l'œil.

Sur les photos prises en basses lumières, le nombre de détails chute et la palette de couleurs s'assombrit. Le flou s'installe notamment en intérieur et les sources de lumière artificielles s'encombrent de halos dans les scènes les plus sombres.

Le second capteur qui se consacre au très grand-angle ne s'en sort pas mal non plus. On perd en détail par rapport au capteur principal, mais le résultat reste tout à fait exploitable. On observe une légère déformation de l'image sur les bords, sans que cela choque véritablement. Seul le traitement des couleurs souffre un peu, notamment sur les extrémités des clichés où celles-ci sont un peu plus ternes. De nuit, les clichés peinent à convaincre : beaucoup de bruit, des aberrations chromatiques et de grossiers halos entourent les sources lumineuses. Il n'y a rien à en tirer.

Le mode portrait s'en sort relativement bien avec un effet de flou en arrière-plan réussi. Le détourage n'est cependant pas parfait : quelques rares mèches de cheveux ont été oubliées. Attention aussi à la surexposition sous le soleil.

À l'avant la caméra et ses 24 mégapixels capturent des autoportraits plutôt convaincants. Le traitement logiciel n'est pas trop lourd et évite de trop lisser la peau comme cela peut être souvent le cas avec un appareil photo frontal. Lorsque la lumière est trop présente, quelques zones souffrent d'une légère surexposition. Le mode portrait disponible de ce côté-ci également n'offre pas un détourage optimal et là, on ne parle pas de simples petites mèches de cheveux rebelles.

Quand la lumière vient à manquer, les selfies deviennent un peu flous et les couleurs particulièrement fades. Avec le mode portrait, le détourage s'avère capricieux pour les mèches de cheveux : le logiciel n'arrive pas toujours à délimiter le sujet de l'arrière-plan pour peu que les couleurs se ressemblent.

Prix et Disponibilité

Asus commercialise le ROG Phone 2 au prix de 899,99 euros. Disponible actuellement en précommande, les livraisons sont à prévoir à partir du 1er octobre 2019.

Galerie Photo