Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de l'Asus Zenfone 7 Pro : la Flip Camera ne veut pas faire un flop

L'Asus Zenfone 7 Pro persiste et signe avec la Flip Camera. Comme sur la génération précédente, le téléphone se dote d'un module photo rotatif aussi original qu'incongru. Nous avons testé ce smartphone afin de savoir ce qu'il valait concrètement.

Notre vidéo sur l'Asus Zenfone 7 Pro

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'un Zenfone 7 Pro donné par Asus.

Un smartphone original, mais lourd

Pas commun. Voici un résumé court et sobre du design de l'Asus Zenfone 7 Pro. C'est à la fois un sacré avantage et un potentiel défaut. En effet, le smartphone se dote d'une Flip Camera, à l'instar de celle qu'on avait déjà vue sur le Zenfone 6 en 2019. Il s'agit d'un module photo rotatif qui ne laisse pas indifférent. D'un côté, il faut souligner le fait que ce système permet à la fois d'éviter une encoche ou un trou dans l'écran et d'offrir la même qualité d'image à vos clichés classiques et à vos selfies. De l'autre, l'esthétique de la chose peut laisser perplexe : avoir un rectangle surplombant le téléphone lorsqu'on fait un selfie ou qu'on utilise la reconnaissance faciale n'est pas forcément du goût de tout le monde.

Agréable signe de distinction et générateur d'effet « wahou » ou système encombrant et pas pratique ? Comme souvent, nous préférons vous laisser vous faire votre propre avis sur la question. Ce que nous pouvons vous dire cela dit c'est que cette Flip Camera paraît bien robuste. Je l'ai manipulé à la main pour forcer la rotation et cela n'abîme en rien le moteur. Moteur qui est d'ailleurs renforcé par rapport à l'année dernière, Asus promettant 200 000 flips sans dysfonctionnement, soit 100 utilisations par jour pendant plus de 5 ans.

Pour le reste, on notera surtout que le Zenfone 7 Pro est un smartphone bien lourd avec ses 230 grammes. À cela s'ajoutent des dimensions imposantes de 165,08 x 77,28 x 9,6 mm qui lui donnent un gabarit assez similaire à celui du Samsung Galaxy S20 Ultra. En d'autres termes, il ne faut pas avoir peur des smartphones grands, larges et épais pour apprécier celui-ci. À l'inverse, cela peut être un sacré obstacle à une utilisation confortable pour les personnes avec de petites mains.

L'absence d'encoche et de trou dans l'écran favorise bien l'immersion de l'utilisateur dans le contenu consulté, puisque celui-ci n'est tronqué à aucun endroit. Cependant, il est assez dommage de voir qu'Asus n'a pas réussi à supprimer davantage les bordures autour de la zone d'affichage. Celles-ci restent quand même bien visibles alors qu'on aurait pu espérer des bienfaits plus marqués de la part de cette Flip Camera.

À l'arrière, il n'y a rien de vraiment particulier à signaler. Quand l'appareil photo rotatif est à son emplacement classique, on peut voir les trois objectifs (et le flash) tout en haut au centre alignés dans le sens horizontal. Quand vous sollicitez le moteur pour faire tourner le module, un important renfoncement gris et rectangulaire apparaît.

À part ça, le dos du Zenfone 7 Pro est estampillé du nom d'Asus et d'un petit micro sous le logement de la Flip Camera pour percevoir et atténuer les bruits alentour pendant vos appels. Sur la tranche droite, le bouton de déverrouillage fait aussi office de lecteur d'empreintes. Les contrôles du volume sont positionnés sur le même côté, alors qu'à gauche on trouve l'emplacement des nano SIM et de la microSD.

Pas de prise jack en vue malheureusement pour les amoureux de l'audio filaire. En bas, le port USB-C est placé à côté d'un haut-parleur et d'un témoin lumineux pour vous prévenir que vous avez des notifications. Notez aussi que la face avant du Zenfone 7 Pro est protégée par du verre Gorilla Glass 6 quand la face arrière est couverte de Gorilla Glass 3. Enfin, le téléphone n'est pas certifié résistant à l'eau et à la poussière (pas d'IP68).

Quelques ajustements pour un très bel écran

Contrairement à l'année dernière, Asus fait enfin le choix d'intégrer une dalle AMOLED qu'il est allé acheter auprès de chez Samsung. On a donc ici une diagonale de 6,67 pouces pour une dalle offrant une définition de 2400 x 1080 pixels (Full HD+). Aussi, le Zenfone 7 Pro goûte au taux de rafraîchissement à 90 Hz.

Cette option 90 Hz se ressent assez bien et se montre appréciable pour donner un petit coup de boost à la fluidité de l'expérience utilisateur. Par ailleurs, l'AMOLED offre à la fois un contraste parfait et une luminosité maximale très élevée. Pour confirmer ce dernier point, notre sonde associée au logiciel CalMan de Portrait Dispalys nous apprend que l'écran du Zenfone 7 Pro peut monter jusqu'à 670 cd/m², de quoi vous garantir une bonne lisibilité même dans un environnement particulièrement lumineux.

Attention cela dit, le capteur de luminosité ambiante peut parfois jouer quelques mauvais tours et lorsqu'on allume l'écran dans un lieu peu éclairé, la luminosité de la dalle peut mettre du temps à diminuer et éblouit donc pendant une petite seconde les yeux.

Chose appréciable : l'écran du Zenfone 7 Pro est capable d'afficher un nombre satisfaisant de couleurs. Ainsi, l'espace colorimétrique sRGB est couvert à hauteur de 149 % avec les paramètres par défaut. Plus difficile, l'espace DCI-P3 est couvert à 100 % tout pile. Cet appareil n'est toutefois pas le meilleur dans l'exercice, car on a vu d'autres smartphones faire mieux, même dans cette tranche de prix.

Le Zenfone 7 Pro affiche par ailleurs des couleurs plus ou moins fidèles à la réalité. Disons qu'elles ne s'en approchent pas au plus près, mais qu'elles ne s'en éloignent pas trop non plus. En effet, sur le DCI-P3, le Delta E moyen est à 4,78 quand l'idéal pour cet indice est plutôt situé à 3.

Le graphique ci-dessus montre que l'écran de l'Asus Zenfone 7 Pro s'éloigne de la réalité essentiellement sur le blanc et les cinquante nuances de gris.

En outre, dans sa configuration par défaut -- appelée « Splendid », la dalle tend un peu trop vers le bleu avec une température mesurée à 8195 K -- alors que l'idéal est situé autour de 6500 K. Pour un meilleur équilibre, vous pouvez ajuster le curseur dédié sur des tonalités plus rouges.

Vous pouvez aussi voir si l'un des modes naturel, cinématique, standard ou personnalisé vous sied mieux.

Une interface claire et riche en options

L'Asus Zenfone 7 Pro tourne sous Android 10 avec une interface maison ZenUI qui se rapproche beaucoup de l'expérience épurée que propose Google sur ses appareils. Tout est donc très intuitif et facile à prendre en main.

En plus de la navigation par gestes et du thème sombre très réactif, vous pouvez choisir la police d'écriture de l'interface, la couleur de surbrillance des options et la forme des icônes d'applications.

Par ailleurs, les tuiles du panneau des raccourcis peuvent être abaissées pour être plus faciles à utiliser à une main. Pour cela, il faut activer l'option « Disposition de la configuration rapide » dans les paramètres d'affichage.

Le bouton de déverrouillage peut également être configuré. Selon vos envies, il pourra lancer Google Assistant ou une application par l'intermédiaire d'un appui long ou double. Vous trouverez ces options dans la rubrique « Smart key ».

Asus a bien pensé son interface pour la rendre bien fluide et agréable. Il faut toutefois savoir que le constructeur taïwanais adopte, par défaut, une gestion assez agressive des applications en arrière-plan. Celles-ci vont en effet avoir tendance à être fermées par le système si elles ne sont pas exploitées pendant un certain temps, ce qui peut engendrer un démarrage plus long desdites apps. Cela permet de préserver la batterie, mais si vous n'avez pas envie de faire de compromis sur ce point, il vous faudra désactiver la fonctionnalité « Applications en hibernation » dans les paramètres de la batterie.

En parlant de la batterie, plusieurs options sont mises à votre disposition. Un mode Performances vous est proposé pour booster la puissance du téléphone, mais Asus mise surtout sur les fonctionnalités permettant de préserver l'accumulateur dans le temps. Ainsi, si vous avez l'habitude de charger votre téléphone pendant la nuit, vous pouvez activer la charge lente pour ne pas trop « stresser » votre batterie quand elle peut prendre son temps pour atteindre les 100 %.

Vous pouvez aussi planifier l'heure à laquelle le téléphone doit avoir retrouvé toute son énergie avec, c'est une nouveauté, la possibilité de faire en sorte que cet horaire corresponde à votre réveil.

Sachez aussi que le mode économie d'énergie vous permet de créer deux préconfigurations où vous pourrez ajuster la luminosité, le taux de rafraîchissement, la connectivité, etc. Ainsi, en fonction de vos besoins et si la batterie tombe bientôt à plat, vous pourrez en un clic régler le Zenfone 7 Pro sur l'un des deux modes que vous aurez créés.

Une option génie du jeu vous permet de profiter au mieux de vos parties en rejetant par exemple les appels. Sur un point négatif, on notera aussi que le smartphone embarque des applications tierces préinstallées comme Netflix, Instagram et Facebook. Heureusement, ces services sont plutôt populaires et devraient donc être pertinents pour plusieurs personnes, mais vous pouvez toujours les désinstaller dans le cas contraire.

Pour le déverrouillage de l'appareil, je vous recommande d'utiliser le lecteur d'empreintes bien rapide plutôt que la reconnaissance faciale qui, en plus d'être moins sécurisée en l'absence de système 3D, prend plus de temps avec la rotation du module photo.

Concernant, les vidéos SVoD, vous ne rencontrerez a priori pas de problème pour profiter d'une qualité HD puisque le Zenfone 7 Pro profite du niveau de sécurité adéquat sur le DRM Widevine. Enfin, le stockage interne UFS 3.1 s'élève à 256 Go et est extensible jusqu'à 2 To.

Audio : un son de qualité, mais de la fausse stéréo

L'Asus Zenfone 7 Pro ne remplacera pas votre enceinte, mais il fait preuve d'une belle puissance audio avec un son globalement clair. La restitution est satisfaisante, même si on sent que le téléphone est plus à l'aise avec les médiums qu'avec les tonalités aiguës et graves qu'il lui arrive d'atténuer.

Le vrai petit défaut du Zenfone 7 Pro en termes de qualité audio réside dans l'aspect stéréo qu'il veut se donner. Il n'y a pas grand-chose à redire sur le haut-parleur du bas, mais celui du haut, utilisé pour les appels, manque de pêche pour offrir une vraie stéréo. En bouchant la grille du bas, vous étoufferez considérablement la musique en lecture. La spatialisation du son n'est donc pas la grande force de ce téléphone.

Au casque, sans surprise, vous profitez du codec aptX de Qualcomm, mais aussi du LDAC, du SBC ou du AAC.

De grosses qualités photo et de petits bémols

On l'a dit, l'Asus Zenfone 7 Pro n'a pas de modules photo avant ou arrière. Les trois capteurs dont il dispose servent à la fois pour les prises de vue classiques et pour les selfies. La configuration est la suivante :

Pour faire pivoter le module à 180 degrés, il suffit d'appuyer sur le bouton de rotation de la caméra.

Pour le faire bouger à la vitesse que vous souhaitez, maintenez le pouce sur ce même bouton et faites-le glisser vers le haut ou vers le bas. L'interface de l'application appareil photo vous laisse aussi la possibilité de définir jusqu'à trois inclinaisons prédéfinies. Vous n'aurez ensuite qu'à appuyer sur le bouton correspondant pour que la Flip Camera bouge jusqu'à la position souhaitée.

En effet, une petite icône représentant la Flip Camera s'affiche quand le module est rangé à l'arrière. Inclinez l'appareil photo comme vous le voulez, cliquez sur ladite icône et restez ensuite appuyer sur C1, C2 ou C3 pour définir une inclinaison favorite.

Dans les faits, qu'obtient-on comme résultat avec cet Asus Zenfone 7 Pro ? Eh bien, ce téléphone se montre très bon pour produire de jolis clichés en prise de vue classiques, bien détaillés et aux couleurs qui ressortent assez bien sans non plus dénaturer la scène. C'est vraiment du très bon travail.

Un petit défaut peut toutefois être souligné : la gestion de la dynamique, bien que loin d'être mauvaise, pourrait être un brin améliorée pour mieux exposer les zones d'ombre de certaines scènes contrastées.

En faible luminosité, le téléphone va activer de lui-même le mode nuit. Il vous faudra donc appuyer sur l'icône en forme de Lune pour désactiver cette option. Dans ce cas de figure, les images produites par le Zenfone 7 Pro sont loin d'être mauvaises. Elles souffrent en toute logique d'un niveau de bruit plus conséquent, mais elles parviennent à maintenir un grand nombre de détails de manière avec une bonne netteté. Cela se fait toutefois au détriment d'une luminosité un peu sacrifiée sur les zones les plus obscures de la scène. Sans le mode nuit, le téléphone ne fera pas vraiment l'effort d'aller récupérer des informations dans ces zones.

Avec le mode nuit -- redisons-le encore une fois, celui-ci s'active de lui-même par défaut en faible luminosité --, on ressent tout de suite une grosse différence sur l'exposition des scènes. Avec un temps de pose de quatre secondes pendant lesquelles il faut rester immobile, l'appareil photo capte plus de lumière et éclaire beaucoup plus les zones qui auraient normalement dû rester dans l'ombre sur le cliché. Attention toutefois, cette fonctionnalité dénature un peu la scène au niveau de la colorimétrie comme le montre la comparaison ci-dessous.

Le Zenfone 7 Pro dispose d'un mode 64 mégapixels, mais celui-ci n'est clairement pas mis en avant. Visiblement, Asus a intégré un capteur avec cette définition essentiellement pour capter plus de lumière grâce au pixel binning (fusion de pixels) et pas vraiment pour inciter ses utilisateurs à prendre des photos plus détaillées, mais aussi plus lourdes sur l'espace de stockage.

Quoi qu'il en soit, pour en profiter, il faudra aller dans les paramètres de l'appareil photo et choisir « 4:3 (64 MP) » dans la rubrique « Résolution ». Vous obtiendrez ainsi bel et bien des images plus nettes, aux détails plus fins, mais seulement dans de bonnes conditions lumineuses.

L'ultra grand-angle du Zenfone 7 Pro est très classique. Il permet de capturer plus d'éléments dans la scène, mais offre des images moins bien détaillées, surtout sur les bords et sur les éléments lointains. N'abusez pas de ce mode de prise de vue en faible luminosité, sans être vraiment mauvais, le capteur dédié n'est pas vraiment très bon non plus (les photos de nuit dans la galerie ci-dessous ont été prises sans le mode nuit).

Sur le téléobjectif, le zoom x3 et la stabilisation sont optiques. De quoi assurer de belles images la plupart du temps. En fonction des situations, un léger flou peut se manifester, mais c'est assez rare.

Pour le mode portrait, l'Asus Zenfone 7 Pro est très efficace dans son effet bokeh, mais la délimitation entre la personne photographiée nette et l'arrière-plan flou manque un brin de précision et certaines mèches rebelles ou quelques cheveux au sommet du crâne en pâtissent. Le rendu global est toutefois plaisant à l'œil.

Détail intéressant, en mode automatique, l'appareil photo vous laisse la possibilité de verrouiller l'exposition indépendamment de la mise au point. Pour ce faire, il faut rester appuyer sur le cercle indiquant où l'exposition s'est faite jusqu'à ce qu'un plus petit cercle à l'intérieur apparaisse. Vous pourrez ensuite bouger celui-ci pour faire le point ailleurs dans la scène.

Sachez aussi que le mode panorama automatique est toujours de la partie. Vous vous en douterez, cette fonctionnalité permet de réaliser une prise de vue panoramique sans avoir à bouger le téléphone, c'est le module rotatif qui se meut à votre place. À titre personnel, c'est ma fonctionnalité (totalement gadget) favorite sur cette Flip Camera.

Enfin, la qualité des selfies est la même que celles des photos classiques. On profite donc de jolis rendus. Par contre, si l'ultra grand-angle a un intérêt évident pour les photos de groupe en selfie, difficile de justifier l'intérêt du zoom x3 sur votre trombine.

Sachez aussi que l'Asus Zenfone 7 Pro peut filmer en 4K à 60 images par seconde. Vous pouvez faire pivoter la Flip Camera pendant l'enregistrement pour passer relativement fluidement d'une prise de vue arrière à avant et vice-versa.

Vous pouvez aussi monter jusqu'à une définition 8K (30 fps) pour la vidéo. Il vous sera cependant impossible d'activer la fonction SuperSteady pour une stabilisation encore plus poussée. Rappelons aussi que ce mode d'enregistrement reste aujourd'hui très gadget pour la plupart des utilisateurs.

En outre, Asus met en avant l'existence d'un mode vidéo pro pour profiter de réglages plus poussés.

Performances excellentes

Le Snapdragon 865+ ne laisse aucune mauvaise surprise sur ce téléphone. La puce n'a aucun mal à déployer une très grande puissance, notamment sur les jeux les plus exigeants comme Fortnite. Le titre d'Epic Games tourne sans problème avec une qualité des graphismes « épique », en 30 fps et avec une résolution 3D poussée à 100 %.

Même constat sur Call of Duty Mobile : le jeu tourne parfaitement avec les configurations graphiques poussées à fond. Ce constat est confirmé par les benchmarks ci-dessous -- précisons simplement que ceux-ci ont été effectués avec le mode Performances activé.

Pour un « système optimisé », pendant vos parties, vous pouvez demander à la fonction Génie du jeu d'allouer un maximum de ressources au bon déroulement du jeu en cours.

Je n'ai pas observé de chauffe particulière, sauf quand le téléphone était en mode Performances. Enfin, sachez que ce sont 8 Go de RAM LPDDR5 qui entrent en action sur le Zenfone 7 Pro.

Un smartphone très endurant

Avec une batterie de 5000 mAh, Asus compte mettre le paquet sur l'autonomie. Dans les faits, la mission est plutôt réussie. Avec un usage assez actif, l'appareil permet de tenir plutôt tranquillement une journée et demie, voire carrément deux jours complets en fonction de la gourmandise des applications lancées.

Sur notre protocole de test personnalisé ViSer, le Zenfone 7 Pro a tenu 10 heures et 2 minutes. Il s'agit là d'un bon résultat témoignant d'un téléphone rassurant sur la question de l'autonomie, même s'il ne se hisse pas au niveau des plus grands monstres d'endurance. Vous pourrez ainsi prendre des photos, regarder des vidéos, traîner sur les réseaux sociaux, surfer sur le web et passer plusieurs appels sans avoir à vous demander à chaque fois si cela va vous précipiter vers le terrible 0 % de batterie.

À titre personnel, j'ai emmené l'Asus Zenfone 7 Pro sur une randonnée de deux jours pour prendre plein de photos et j'avais encore un matelas confortable pour entamer le troisième jour sans recharger le téléphone que j'avais mis en mode avion pendant une bonne partie du trajet (pour être sûr et certain de ne pas tomber en rade au milieu des montagnes).

Les remarques sur la bonne autonomie du Zenfone 7 Pro ne sont toutefois plus très vraies dès lors qu'on active le mode performances. Celui-ci draine la batterie de manière conséquente. Pensez bien à la désactiver quand vous n'en avez pas besoin. Enfin, l'imposant bloc charge livré avec le téléphone permet de passer de 10 à presque 60 % en 30 minutes. Au total, pour retrouver les 100 % de batterie, il faut compter environ 1h30.

Réseau et communication de l'Asus Zenfone 7 Pro

En appel, l'Asus Zenfone 7 Pro saura très bien atténuer les bruits autour de vous pour qu'ils ne gênent pas votre interlocuteur, à l'exception d'un klaxon ou deux. En revanche, la personne à qui vous parlez entendra une voix bien saturée, le traitement audio effectué par le téléphone se ressent.

Pendant mon utilisation du téléphone, j'ai été perdu à plusieurs reprises, d'abord en altitude en Haute-Savoie puis dans l'immensité du parc Disneyland à Marne-la-Vallée. Dans ces deux décors radicalement opposés, le Zenfone 7 Pro a toujours su me géolocaliser avec précision, m'évitant quelques sueurs froides.

Enfin, il faut savoir que le téléphone est à la fois compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G françaises, mais qu'il fonctionne aussi sur le réseau 5G. Sachez par ailleurs que vous pouvez utiliser deux nano SIM en même temps qu'une microSD, simplement vous ne pourrez pas insérer deux cartes 5G en même temps dans l'appareil. Aussi, l'eSIM n'est pas pris en charge, mais vous profitez par contre du Wi-Fi 6.

Prix et disponibilité de l'Asus Zenfone 7 Pro

L'Asus Zenfone 7 Pro est annoncé en France au prix de 799 euros. Sa commercialisation est prévue pour le 10 septembre prochain. Deux coloris vous seront proposés : blanc et noir.