Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Prise en main du Blackberry Passport Silver Edition : le carré parfait

BlackBerry a beau être dans une situation financière délicate, il reste un constructeur de smartphone très constant. Il l’avait prouvé en fin d’année dernière en sortant le Passeport, un smartphone à la fois original, bien pensé et aux finitions exceptionnelles. Mais un téléphone encore perfectible selon le constructeur canadien. Ce qui explique pourquoi il a sorti quelques mois plus tard une Silver Edition qui corrige tous les petits défauts du smartphone de base.

blackberry passport silver edition 1

Une fiche technique inchangée

BlackBerry ne s’en cache pas, cette Silver Edition est identique en tout point au Passport sorti à la fin de l’année dernière. La fiche technique des deux téléphones est donc similaire à celle de l’année dernière. Processeur, RAM, écran, OS BlackBerry a conservé tous les bons (et moins bons) points techniques de son prédécesseur et a préféré se concentrer sur le design. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous allons nous concentrer uniquement sur l’aspect esthétique de l’appareil. Pour le reste, nous vous renvoyons à la prise en main de l’année dernière.

Des retouches de design bienvenues

Pour cette Silver Edition, BlackBerry n’a pas touché au point fort du téléphone : son format carré. On retrouve ainsi un écran entièrement carré sous lequel trônent trois rangées de touches physiques. Des touches physiques qui sont également tactiles et font office de touchpad. Notre avis n’a pas changé sur le format de l’appareil. Cet écran carré est toujours aussi confortable lorsqu’il s’agit de lire des emails ou des pages web : l’écran est plus large, les sauts de lignes sont moins importants et il est plus facile de se concentrer sur l’écran. Quant au clavier physique et tactile, c’est toujours un véritable bonheur à utiliser.

Pour la Silver Edition, on sent que BlackBerry a avant tout cherché à corriger les petits défauts du Passport. Cela passe par des détails, mais ils rendent le téléphone bien plus confortable à utiliser au quotidien. Sur la forme, tout d’abord, la nouveauté de design la plus appréciable est sans conteste les angles inférieurs qui sont désormais arrondis et non plus plus tranchants comme sur le premier Passport. Ça n’a l’air de rien, mais comme il s’agit d’un téléphone que l’on tient à deux mains, ne plus sentir ces angles rentrer dans la main est beaucoup plus agréable.

blackberry passport silver edition 3

BlackBerry a également modifié les matériaux. À commencer par la coque, qui est toujours en plastique, mais qui n’est désormais plus lisse, mais gommée et finement piquetée. L’avantage évident, c’est que le téléphone ne glisse jamais, même sur une surface en verre. Cette nouvelle texture lui confère aussi un aspect plus austère et n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à toucher. Peu importe, c’est avant tout un téléphone pour professionnels.

Plus de métal et une meilleure prise en main

Les tranches du Passport ont également eu droit à lifting. Autrefois coincées entre deux longueurs de plastiques, les bandes en aluminium sont désormais nues sur les tranches du téléphone et chanfreinées sur les angles. Pour être honnête, je ne me souviens plus de la prise en main du Passport originel, mais la prise en main de la Silver Edition est très confortable et surtout très « premium ». Sentir autant le métal en main donne plus que jamais la sensation de tenir un smartphone luxueux et haut de gamme. D’une manière, l’ajout de métal un peu partout sur le téléphone confère à l’appareil un charme plus que bienvenue. Un charme qui se paie puisque le téléphone pèse désormais 205 grammes au lieu 196 grammes. Oui, c’est un téléphone assez lourd.

blackberry passport silver edition 5

blackberry passport silver edition 4

BlackBerry n’a a priori ni touché à l’écran ni aux haut-parleurs. Ces derniers sont par exemple excellents, avec un son à la fois très puissant et particulièrement clair, même lorsque la jauge de son est au maximum. Quant à l’écran, il s’agit toujours d’un écran de 4,5 pouces de définition 1440 x 1440 pixels, aux angles de visions impeccables et aux couleurs excellentes. Même sa luminosité est très bonne. Nous avons mesuré 519 cd/m² sur notre sonde, un chiffre atteint uniquement par les smartphones Android les plus haut de gamme.

blackberry passport silver edition 8

Conclusion

Le Passport Silver Edition est sans conteste un très beau téléphone et certainement l’un des plus réussis du constructeur de ces dernières années. On apprécie tout particulièrement que BlackBerry a corrigé tous les petits défauts d’ergonomie du téléphone de l’année dernière sans faire de concession sur ses anciens points forts, comme l’écran ou les composants. C’est d’autant plus appréciable que son tarif est à peine plus élevé que son prédécesseur : seulement 30 euros de plus.

Nous aurions pris en main ce Passport Silver Edition en août dernier, nous l’aurions immédiatement conseillé et sûrement affirmé qu’il s’agissait là du meilleur smartphone de BlackBerry. Sauf que le constructeur canadien s’apprête à sortir un nouveau téléphone, le Priv. Ce dernier est extrêmement prometteur et original et a en plus le bon goût de corriger le principal point faible du Passport : son logiciel, puisqu'il tourne sous Android. Si vous tenez absolument à vous offrir un BlackBerry, on vous conseillera donc d’attendre encore quelques semaines.