Deux ans après sa sortie, le BlackBerry Priv ne reçoit plus de patch de sécurité. Cela devrait marquer la fin de ce smartphone réputé pour sa sécurité. Toutefois, BlackBerry prend soin d’accompagner ses utilisateurs dans la transition.

BlackBerry Priv

BlackBerry a toujours été réputé pour la sécurité de ses produits. Parmi ces derniers, on trouve le BlackBerry Priv, sorti à la fin de l’année 2015 et qui marquait une étape importante dans l’histoire de la marque canadienne puisqu’il était le premier à tourner sous Android.

Comme le laisse entendre son nom, ce smartphone chiffré avait pour but premier de protéger la vie privée de l’utilisateur. Or, fidèle à sa politique concernant le support sécurité — qui dure deux ans pour chaque terminal —, BlackBerry a annoncé que le Priv ne recevrait plus de patch de sécurité.

Pas de panique

Toutefois, la firme a précisé qu’elle continuera de satisfaire toutes ses obligations de garantie. Par ailleurs, « si une vulnérabilité critique est découverte, nous engagerons nos partenaires au besoin afin de développer et livrer les correctifs nécessaires », lit-on dans le post de blog publié par BlackBerry.

Et pour vraiment bien faire les choses jusqu’au bout, BlackBerry promet également la mise en place d’un programme d’échange pour les utilisateurs du Priv — même ceux sous BB10 et BBOS. Ces derniers pourront opter pour un BlackBerry KEYone ou un BlackBerry Motion (les deux modèles sont sortis cette année) à prix réduit.

Ce qu’il faut savoir pour BB10 et BBOS

Les BlackBerry Priv sous BB10 et BBOS, pour leur part, continueront de recevoir des mises à jour de sécurité pendant encore au moins deux ans. Cependant, en contrepartie, des applications secondaires vont disparaître :

  • le magasin d’application BlackBerry World fermera le 31 décembre 2019 ;
  • idem pour l’application de voyage BlackBerry Travel, en février 2018 ;
  • et la plateforme d’appel vidéo Playbook, en mars 2018.

À lire sur FrAndroid : BlackBerry Motion annoncé, avec une batterie de 4 000 mAh et une résistance à l’eau (IP67)