Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Dell XPS 17 2021 (9710) : la meilleure station de travail portable du marché ?

Visuellement, le Dell XPS 17 2021 (9710) est identique au modèle lancé l’année dernière. Néanmoins, Dell a revu et corrigé certains points de conception interne avec cette nouvelle mouture, et propose également un choix de configuration plus large, ce qui permet d’opter pour une machine avec un tarif de départ bien inférieur à ce que l’on constatait l’an passé.

Fiche technique du Dell XPS 17

Le PC a été prêté par Dell pour ce test.

Notre exemplaire de test reste cependant une variante qui n’est pas accessible à toutes les bourses. Il s’agit de l’offre de milieu de gamme, avec un laptop équipé d’un processeur Intel Core i7-11800H, une carte graphique RTX 3060 au TGP de base de 60W, un SSD NVMe de 1 To, mais aussi un écran « InfinityEdge » UHD+ avec un format 16:10 et une définition de 3 840 x 2 400 pixels.

une offre unique en son genre

Le Dell XPS 17 9710 reprend les lignes et les codes de la gamme XPS, si bien que, comme chez Razer avec sa série Blade, nous avons là une offre très cohérente entre les différentes machines proposées.

Ce XPS 17 est cependant unique en son genre, pour la simple raison qu’il est le seul à offrir un écran UHD+ au format 16:10 avec un facteur de forme si élevé. Nous aurons l’occasion de revenir sur cet écran, mais on peut déjà dire que son intégration est remarquablement réussie, avec des bordures très fines sur tout le pourtour de l’écran, y compris la bordure inférieure.

Design et esthétique sont clairement tournés vers le haut de gamme ici, on retrouve un châssis en aluminium qui bénéficie d’un excellent niveau de finitions, ainsi qu’un revêtement en fibre de carbone qui fait très bel effet autour du clavier et du touchpad.

Le sentiment de robustesse est bien présent, l’XPS 17 ne laisse pas de place au hasard et inspire confiance dès les premiers instants : les charnières de l’écran, la finesse, les matériaux et finitions, tout est là pour nous séduire. En revanche, avec un « ultrabook » en version 17 pouces, on s’éloigne ostensiblement de la définition même de « l’ultraportabilité ». Néanmoins, malgré ce format généreux et la présence d’une carte graphique dédiée, Dell parvient a offrir un laptop qui n’excède pas 2,42 kg sur la balance pour notre exemplaire à écran tactile. Notons que la variante avec écran non tactile (en FHD+) pèse déjà 200 grammes de moins. Les dimensions du laptop sont, naturellement, généreuses, mais la finesse de l’ensemble est assez remarquable avec une épaisseur de seulement 19,5 mm.

Clavier et touchpad

Le clavier, et surtout le touchpad, ne laissent pas indifférent. Certes, Dell ne profite pas de l’espace libéré grâce à ce format 17 pouces pour y introduire un clavier plus généreux que celui de la version 15 pouces. En revanche, comme vous pouvez le voir, les grandes grilles situées de part et d’autre du clavier nous montrent que Dell à intégrer un système audio plus puissant ici.

Hormis cela le clavier se comporte extrêmement bien pour un usage bureautique. Les grands repose-paumes sont très confortables, tandis que la frappe y est très agréable grâce à une course de touche courte et réactive et une activation très discrète.

En revanche, le touchpad profite quant à lui bel et bien des spacieuses dimensions de l’XPS 17. Celui-ci est tout simplement énorme ! Avec pas moins de 150 mm en largeur et 90 mm en hauteur, c’est sans doute le touchpad le plus généreux que l’on puisse trouver sur un ordinateur portable à l’heure actuelle. Sa surface en verre assure une glisse, un suivi et une navigation parfaite, tandis que les gestes multitouch sont clairement beaucoup plus simples et efficaces à réaliser avec un tel engin !

La connectique

Dell reste fidèle à sa volonté de proposer une connectique entièrement axée sur l’USB-C avec sa gamme XPS. Alors, oui, à l’exception de la prise combo jack 3,5 mm et du lecteur de cartes SD, on ne trouve que de l’USB-C sur ce laptop. Ce sont au total quatre connecteurs USB-C, tous compatibles Thunderbolt 4, qui sont répartis sur ses flancs gauche et droit.

Il y avait sans doute la place pour un peu plus, et on regrettera surtout l’absence d’un connecteur HDMI par exemple. Toutefois, un adaptateur est fourni avec le laptop, permettant de profiter d’un port USB-A et HDMI !

Webcam et audio

L’XPS 17 est équipé d’une webcam tout à fait banale, dont la qualité de capture est médiocre, comme sur la grande majorité des laptops. Elle est toutefois compatible avec le système de reconnaissance faciale Windows Hello, un avantage certain pour bon nombre d’utilisateurs. En appoint, Dell a aussi placé un capteur d’empreinte digitale sur le bouton d’alimentation de la machine.

Du côté de l’audio, on est plutôt agréablement surpris. Ci-dessus, nous parlions du clavier qui aurait pu occuper plus d’espace. Cela dit, cet espace libéré par le format 17 pouces profite aux haut-parleurs, puisque l’XPS 17 en possède 4 d’une puissance de 2,5 W chacun. Le rendu est loin d’être exceptionnel, mais est meilleur que sur une majorité d’ordinateurs portables. Leur positionnement et leur nombre permet de profiter d’un son plus enveloppant qu’à l’accoutumée et même d’y déceler les basses ! Un son qui parvient à être suffisant pour un usage multimédia.

Un écran hors-norme

Dell fait une nouvelle fois confiance à Sharp pour l’écran de son XPS 17. Il s’agit d’une dalle IPS (référence : SHP1517) tactile, au revêtement brillant, avec un taux de rafraîchissement qui se limite à 60 Hz. On retrouve bien sûr un format 16:10 très agréable pour travailler, avec une définition de 3840x2400 pixels. L’environnement de travail est ainsi assez large, même avec une mise à l’échelle de 200 ou 250 %.

Cette dalle IPS se démarque par sa luminosité et son taux de contraste. Avec un pic lumineux de 513 cd/m², elle affiche un excellent contraste pour une dalle IPS, avec un taux de 1747:1. Elle est capable de descendre à une luminosité minimale de 25,9 cd/m², mais dans ce cas le taux de contraste s’approche plus de 1000:1.

La fidélité de cet écran est loin d’être mauvaise. On constate d’abord une excellente échelle de gris et des courbes RGB et gamma relativement stable et proche des courbes de références. La température des couleurs est un peu trop froide avec 6 715 K, mais rien de grave puisque Dell nous laisse la main sur pas mal de paramètres avec son utilitaire Dell Premier Color.

La couverture des espaces colorimétrique est excellente. Le sRGB est y couvert à plus de 153 %, là où l’Adobe RGB et le DCI-P3 y sont respectivement couverts à 113 % et 97,5 %. En revanche, la colorimétrie demande à ce que l’on passe par l’utilitaire de Dell pour être mieux ajustée. Avec un Delta E moyen de 4,58, on constate des dérives chromatiques avec la majorité des modes d’images proposés ici. Il faudra passer par l’assistant d’étalonnage de Dell, et être équipé d’un colorimètre, pour se rapprocher d’un rendu plus fidèle, notamment pour les photographes et autres créateurs.

Enfin, l’intérêt d’un écran tactile est, selon nous, assez restreint sur un laptop non convertible. Heureusement, la luminosité est suffisamment haute pour que les reflets ne soient pas trop gênants pour un usage classique. En extérieur, c’est autre chose, et il est certain dans ce cas qu’une dalle brillante est plutôt pénalisante.

Logiciel

L’offre de Dell en matière de logiciel est relativement cohérente, et on apprécie fortement la présence des utilitaires liés à l’affichage avec CinemaColor et PremierColor. On retrouve malgré tout la présence de certains partenaires du fabricant, notamment McAfee et Dropbox.

Pour le reste, la suite logicielle de Dell n’évolue pas vraiment, avec Dell Customer Connect, Dell Digital Delivery, Dell Mobile Connect, Dell Power Manager, ou encore Dell Update et My Dell. Notre constat est le même que sur le Dell G15 Ryzen Edition : nous aimerions voir ces logiciels réunit au sein d’une seule et unique interface.

Performances

Notre exemplaire de test ne possède pas la configuration la plus performante élaborée par Dell pour son XPS 17 2021. Il embarque néanmoins un processeur largement taillé pour les tâches que l’on peut lui confier, avec un Intel Core i7-11800H, qui est ici épaulé par une RTX 3060.

Il s’agit d’un processeur que nous avons déjà vu à l’œuvre récemment, notamment au sein de l’Alienware X15 R1. Il dispose de 8 cœurs et 16 threads, d’une enveloppe thermique de 45 W et de fréquences comprises entre 2,3 et 4,6 GHz. En revanche, ses PL1 et PL2 sont ajustés à un niveau logiquement plus bas que sur des configurations mieux loties en refroidissement, respectivement à 70 W et 109 W.

Cette puce montre un bon potentiel sous Cinebench R23, notamment en single-core où elle se montre avec un score de 1 513 points, parmi les meilleurs du moment. En revanche, son score en multi-core est un peu plus bas que celui de l’Alienware X15 R1, et de certains laptops dotés d’un Ryzen 7 5800H, avec 10 054 points. En sélectionnant le mode de gestion thermique "Performances ultra", nous obtenons un meilleur score en multi-core avec 11 081 points. Dans cette condition, la ventilation se déclenche en effet beaucoup plus tôt.

On s’aperçoit mieux des performances de cette machine à l’aide du benchmark Modern Office de PC Mark 10. Notre configuration y obtient un score de 6 515 points et est bien aidé par sa carte graphique dédiée pour les tâches les plus gourmandes comme l’édition photo et vidéo. Ce résultat reste en deçà de configurations plus généreuses, mais est toutefois dans la moyenne haute pour un ultrabook de ce type.

Dell poursuit avec Micron pour équipés ses laptops en SSD NVMe. Doté de 1 To de stockage, notre exemplaire montre de bonnes performances globales, même si on a déjà vu mieux. Avec 3,2 Go/s en lecture séquentielle et 2,8 Go/s en écriture séquentielle, les débits sont très corrects.

Performances en jeu

Certes, l’XPS 17 n’est pas vraiment une machine commercialisée pour les joueurs, mais sa carte graphique dédiée lui permet de déployer la puissance nécessaire pour les applications gourmandes comme pour, plus occasionnellement, du gaming. Notons que les technologies de Nvidia sont bien présentes sur ce PC, à l’exception du Whisper Mode 2.0 et du G-Sync avec Advanced Optimus. On retrouve cependant bien le Resizable BAR et le Dynamic Boost 2.0 qui permet à cette carte de passer son TGP de base de 60 W à 70 W.

3D Mark

Quoiqu’on en dise, et même si ce XPS 17 affiche un score parmi les plus bas sur notre graphique, nous avons bien là une machine qui montre des performances suffisantes pour faire tourner correctement la plupart des jeux. Bien sûr, c’est davantage l’écran et sa définition qui posera problème, mais dans les faits, les résultats obtenus sous 3D Mark nous prouve que cette configuration s’en sortira parfaitement avec les rendus 3D.

Nous avons même le droit à une belle augmentation des performances par rapport à l’exemplaire de l’an passé qui était équipé d’une RTX 2060 Max-Q, un gain de performances d’environ 27 % pour être exact. Nous obtenons en effet un score global de 3 370 points sur Time Spy Extreme, dont 3 242 points pour le GPU et 4 350 pour le CPU. En revanche, les résultats qui évaluent les capacités du PC à gérer le ray tracing sont, comme on s’y attendait, assez décevant.

• Time Spy (Graphics score) : 6 745 points

• Port Royal : 4 047 points / 18,74 fps

• DirectX Ray Tracing feature test : 17,66 fps

• Time Spy Stress Test : (stabilité du frame rate) : 99,2 %

Pour résumer, cette carte graphique donne un sacré coup de boost pour les tâches quotidiennes et créatives ! Elle permettra même de lancer quelques jeux, en se contentant toutefois d’ajuster la définition au Full HD mis à l’échelle. Dans cette condition, nous obtenons par exemple une moyenne de 52 fps sur Red Dead Redemption 2.

Dissipation thermique et bruit

Cette version 2021 de l’XPS 17 améliore suffisamment son système de refroidissement par rapport à l’an passé, mais les températures restent malgré tout élevées. En stress test, le processeur chauffe assez logiquement, jusqu’à 99°C. En conditions réelles et avec de fortes charges, il n’est pas rare que les températures atteignent les 92 °C. C’est beaucoup, mais déjà moins que l’an passé. Les fréquences se stabilisent rapidement sous la barre des 3,4 GHz lorsque le processeur est fortement sollicité.

Les nuisances sont acceptables, même à plein régime la ventilation se fait assez discrète grâce à un bruit plus ou moins étouffé. Il est malgré tout possible d’obtenir de meilleures performances de refroidissement en sélectionnant « Performances ultra » dans le menu « Gestion thermique » de l’utilitaire Dell Power Manager. Dans ce cas, la ventilation s’active plus tôt lorsque le PC monte en température. À vrai dire, nous préférons cela à l’option « Optimisé » pour la simple raison que lorsque nous sélectionnons ce profil performances, les températures maximales du processeur sont déjà beaucoup plus acceptables avec une moyenne de 82 °C sous de fortes charges.

Autonomie

Avec sa dalle tactile UHD+, notre exemplaire de test est forcément moins autonome que la version non tactile de ce laptop. Malgré tout, le résultat de notre benchmark est très encourageant avec une autonomie portée à 08 heures et 08 minutes et un indice de performances de 5 665 points. Au final, un très bon score pour une machine équipée d’un GPU dédié et d’un écran si généreux.

Le chargeur est assez peu encombrant, une charge complète demande environ 02 heures et 30 minutes

Prix et disponibilité du Dell XPS 17 2021

La configuration dévoilée dans ce test est commercialisée au tarif de 2 799 €. De nombreuses options moins coûteuses sont cependant disponibles, notamment avec un processeur i5-11400H, une carte graphique RTX 3050, ou encore un écran FHD+ non tactile. Il y a également des options plus coûteuses, dotées de processeurs i9-11900H et 11980HK. Toutefois, l’écart de prix est trop important avec ces deux références (jusqu’à 500 € de plus) et notre variante est sans doute l’offre la plus cohérente pour l’XPS 17.