Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Instagram : les utilisateurs harcelés pourront verrouiller leur compte temporairement

À l’instar de tous les réseaux sociaux, Instagram réfléchit constamment à la manière d’améliorer ses techniques de modération. Lorsque après leur défaite en finale de l’Euro 2020, trois joueurs anglais, Bukayo Saka, Marcus Rashford et Jadon Sancho ont reçu un torrent de commentaires racistes, Instagram a probablement compris qu’il fallait trouver de nouveaux outils.

C’était tout l’objet d’une vidéo publiée par Adam Mosseri, le dirigeant du réseau social au logo rose et blanc. Il y annonce l’arrivée d’un nouvel outil pour aider ceux qui subissent une vague de harcèlement. Celui-ci servira à couper court à ce genre d’agression et se nomme « Limits ». L’idée est simple, mais efficace. Limits donne la possibilité à un utilisateur d’Instagram de verrouiller temporairement son compte lorsque celui-ci est ciblé.

D’autres outils existent déjà

Au passage, le patron d’Instagram en profite pour rappeler que deux autres outils existent déjà pour lutter contre le harcèlement sur la plateforme. On peut bloquer un utilisateur, mais on peut aussi lui imposer des restrictions, comme le fait que ses commentaires ne soient pas visibles tant qu’ils n’ont pas été approuvés. Adam Mosseri a aussi évoqué le récent ajout des « Mots cachés » qui permettent de ne pas voir les messages contenant une liste de mots préalablement établie.

Cette annonce intervient une semaine après que Mosseri s’est expliqué sur les difficultés qu’a rencontrées le réseau social pour filtrer les commentaires racistes à l’égard des footballeurs anglais, qui avaient raté leur penalty en finale face à l’Italie. Il a notamment expliqué que certains algorithmes utilisés par Instagram pour filtrer les messages ont marqué par erreur certains commentaires racistes comme « bénins » et qu’ils n’ont par conséquent pas pu être vus par des modérateurs, c’est-à-dire par des humains. Il a ajouté que cette difficulté pouvait avoir été causée par l’utilisation d’emojis, que les bots d’Instagram auraient eu du mal à comprendre dans leur contexte.

Face à ces difficultés de tri des messages, Instagram a donc décidé de donner plus de contrôle à ses utilisateurs, afin qu’ils puissent bloquer un flot d’insultes ou de harcèlement si cela est jugé nécessaire.