Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pixel 6 et Pixel 6 Pro : Google prévoit un énorme succès pour ses smartphones

Selon Nikkei Asia, Google aurait des ambitions énormes quant aux ventes de ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro qui s'apprêtent à être annoncés ce mardi 19 octobre 2021.

La firme de Mountain View prévoirait de vendre pas moins de 7 millions de Pixel 6 et Pixel 6 Pro. À titre de comparaison, cela représente le double de toutes leurs ventes de smartphones réunies l'année dernière. En revanche, en 2019, Google avait vendu près de 7,2 millions de Pixel toutes gammes confondues, donc l'objectif ne parait pas fantasque non plus.

En plus de ces bonnes ventes des Pixel 6, Google prévoirait aussi de bonnes ventes du Pixel 5a. Google aurait demandé à ses fournisseurs de fabriquer plus de 5 millions d'unités.

Selon de précédentes rumeurs de Nikkei, Google prévoyait de vendre 10,5 millions de téléphones (tous modèles confondus) en 2022. Avec ces nouveaux chiffres, Google tablerait sur un peu plus de 12 millions de ventes entre 2021 et 2022, on est donc potentiellement sur une hausse des projections.

Selon les sources les plus récentes citées par Nikkei, il s'agirait de « la démarche la plus agressive jamais entreprise par Google pour augmenter sa production de smartphones ». Comprendre par là que Google mise gros sur ces deux gammes de smartphones pour enfin s'imposer et devenir un géant du marché.

Sur quoi est basée cette projection ?

D'après Nikkei, Google ne miserait pas uniquement sur l'engouement espéré autour de ses nouveaux smartphones. Le géant de la tech miserait entre autres sur la récupération des parts de marché laissées par la chute de Huawei. De plus, la firme voudrait « capitaliser sur sa position de seul fabricant de smartphones américain dont les appareils tournent sur Android ».

La firme viserait en particulier les marchés nord-américain, européen et japonais, « plus sensibles à la confidentialité des données » et qui « se soucient beaucoup des implications de sécurité nationale associées aux appareils électroniques », indique l'analyste d'IDC Joey Yen, cité par Nikkei Asia. Dans son viseur, les noms des trois leaders du marché sont cités comme Apple, Samsung et Xiaomi.

Rappelons que ses trois rivaux produisent des volumes beaucoup plus importants que Google. Samsung a produit 266 millions de smartphones en 2020, quand Apple en vend 206 millions, Huawei 189 millions et Xiaomi 147 millions d’après les chiffres de l’institut IDC.

Cette ambition soudaine proviendrait aussi du fait que Google conçoit désormais son propre SoC, le Tensor Core. L'entreprise verrait cela comme un élément clé pour se différencier de la concurrence.