Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Coronavirus : Facebook, Google, Microsoft, Reddit et Twitter unissent leurs forces

La pandémie du coronavirus est un problème mondial, qui ne touche donc pas que la France ou la Chine, mais aussi les États-Unis et bien d'autres pays. Devant la gravité de la situation, plusieurs entreprises de la tech ont décidé d'unir leurs forces.

C'est plus précisément Facebook, Microsoft (et sa filiale LinkedIn), Google (et sa filiale YouTube), Reddit et Twitter qui ont fait une annonce conjointe. On peut remarquer l'absence d'Apple dans cette première alliance.

Voici leur déclaration commune.

https://twitter.com/Microsoft/status/1239703041109942272

Une déclaration d'intention

Comme vous pouvez le lire, il s'agit avant tout d'une déclaration d'intention de leur part rappelant d'abord leur mission, permettre aux personnes de rester connectées pendant le confinement, et ensuite de lutter contre la désinformation.

Les fake news sont toujours un problème majeur sur les réseaux sociaux, notamment quand elles représentent désormais un danger sanitaire.

Un impôt en moins pour le système de santé

Impossible d'écrire cet article sans rappeler le mauvais comportement de ses groupes en matière de contribution à l'impôt. Ce comportement a déjà mené à des amendes par le fisc britannique, mais aussi à des poursuites en France pour fraude fiscale, dans le cas de Google.

Le paiement des impôts par les fameux « GAFA » (ou les multinationales au sens large) est un vaste débat politique en particulier en Europe. Il a mené en France à l'élaboration d'une « taxe GAFA » sur les revenus générés sur le territoire.

Cette fortune qui échappe à l'impôt, c'est aujourd'hui une contribution en moins à l'hôpital public, qui l'a donc empêché d'être complètement prêt face à cette crise sanitaire.