Séparer Google de sa technologie publicitaire : des États américains veulent mettre fin au monopole

 

Après l’enquête pour pratiques anticoncurrentielles, des procureurs américains envisagent de recommander un démantèlement de la division de technologie publicitaire de Google, rapporte CNBC. En cause : de possibles violations des règles sur son moteur de recherche.

google locations vacances concurrence

Crédits : Paweł Czerwiński

Mauvaise publicité en vue pour Google. Selon le site américain CNBC, les procureurs généraux de plusieurs États américains veulent faire pression pour démanteler le département de technologie publicitaire de Google. La filiale d’Alphabet est sous le coup de plusieurs enquêtes pour pratiques anticoncurrentielles et un procès est d’ores et déjà prévu.

Cinq procureurs ont ainsi passé au peigne fin les pratiques commerciales de Google depuis plusieurs mois, en parallèle d’une enquête menée par le ministère américain de la Justice. Selon CNBC, citant des sources proches du dossier, les deux parties pourraient s’unir pour porter plainte et, en vertu des lois antitrust, proposer un démantèlement de l’activité.

Une opacité dans les pratiques pour éviter la concurrence

Google a, par le passé, été pointé du doigt pour mettre en avant ses produits et ceux de ses partenaires dans les recherches. Les critiques concernent notamment les outils publicitaires que l’entreprise regrouperait afin d’empêcher les concurrents d’aligner leurs offres et donc de les faire remonter dans les recherches, se servant également de YouTube, Gmail et d’autres pour entraver la compétition publicitaire. La gestion du système d’exploitation Android est également dans le viseur.

Les procureurs peuvent donc envisager de déposer une plainte, ce qui leur permettra alors d’avoir les outils pour soumettre la proposition de démantèlement de la division. « Nos produits de publicité numérique rivalisent dans une industrie surpeuplée avec des centaines de concurrents et de technologies, et ont contribué à réduire les coûts pour les annonceurs et les consommateurs », a expliqué Google à CNBC, arguant que l’entreprise participe aux enquêtes en cours.

Selon plusieurs avocats cités, il apparaît cependant difficile de démanteler la branche de technologie publicitaire de Google qui n’existe pas en tant qu’unité autonome. En revanche, les régulateurs ont la possibilité d’interdire certains comportements par le biais de décrets de consentement.

Attaqué de toutes parts pour abus de position dominante, Google se défend devant la justice européenne. Selon le géant américain, les poursuites engagées par l’Europe freinent l’innovation.
Lire la suite

Les derniers articles

  • Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé
    8 /10

    Fitbit

    Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé

    30 novembre 202030/11/2020 • 18:30