Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Google Maps permet désormais de suivre les feux de forêt en temps quasi réel

Chaque été, plusieurs dizaines d’incendies ravagent des centaines d’hectares de forêt, aussi bien en France qu’à l’étranger. Taper les mots-clés "feux de forêt France" sur Google Chrome vous donnera une première idée de ce fléau favorisé par les chaleurs extrêmes et la sécheresse : les Ardennes, Roanne (Loire), la Gironde ou encore le Loiret ont tous été sujets à ce genre de phénomène au cours des dernières semaines.

Aux États-Unis, le constat est le même depuis déjà bon nombre d’années. Et pour mieux informer les populations exposées, Google a mis en place une nouvelle fonctionnalité capable d’indiquer en temps quasi réel l’emplacement d’un feu de forêt, apprend-on dans un billet de blog officiel. Quasi réel, car les données affichées sont mises à jour toutes les heures, précise le groupe.

Mieux anticiper

Cette nouveauté apparaît aussi bien lors d’une requête sur son moteur de recherche que sur Google Maps, à la fois sur un ordinateur ou un smartphone. L’utilisateur accède alors à l’étendue de la zone touchée délimitée par des pointillés rouges : un moyen pour lui d’esquiver ce périmètre, d’éviter de se faire potentiellement piéger, et de se protéger contre les fumées toxiques.

Sur le moteur de recherche, les internautes ont même accès à des articles de presse dédiés et des informations utiles délivrées par des organismes d’urgence locaux. Sur Maps, ils recevront une notification si leur localisation est jugée trop proche de l’incendie en cours. Et ce pour les prévenir du danger auquel ils s’exposent.

Données satellitaires

Pour arriver à ses fins, le colosse aux quatre couleurs s'est appuyé sur les données satellitaires de GOES (Geostationary Operational Environmental Satellite), qui constitue le principal réseau de satellites météorologiques circulant en orbite géostationnaire, couplées aux analyses de Google Earth Engine -- sa plateforme d'analyse géospatiale basée sur le cloud.

Cette famille de satellites appartenant à la National Oceanic and Atmospheric Administration, ou l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique, est équipée de « capteurs infrarouges capables de détecter les 'points chauds' ou les grands incendies de forêt », indique le communiqué. De son côté, Earth Engine effectué le calcul de ces données pour identifier les zones touchées.

La multinationale californienne n’a publié aucune information quant au déploiement à l’international de cette nouvelle fonctionnalité. Mais il y a fort à parier que Google souhaite l’étendre au-delà des frontières américaines au regard des feux de forêt récurrents observés dans de nombreux pays du monde.

https://www.frandroid.com/android/applications/google-apps/733691_les-feux-tricolores-font-leur-apparition-dans-google-maps