Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

YouTube : Google aimerait transformer le service en véritable boutique

YouTube est aujourd'hui l'un des plus vieux services de Google. Racheté en 2006 par la firme, le service de partage de vidéo a mis de longues années à devenir rentable grâce à l'intégration de publicités, mais aussi avec des offres comme YouTube Premium, ou la possibilité de s'abonner aux chaînes de ses créateurs préférés pour participer à leur financement. D'après le très sérieux Bloomberg, Google aurait désormais un nouvel objectif pour YouTube : en faire un concurrent d'Amazon et Alibaba.

« Vous achetez ce que vous voyez »

L'idée de cette transformation est simple : rendre achetable directement sur YouTube, tous les objets ou appareils que l'on voit dans les vidéos de YouTube. Par exemple, si vous êtes convaincu par l'achat d'un smartphone après avoir vu son test ou un comparatif sur la chaîne de Frandroid, alors vous pourriez directement l'acheter depuis YouTube, sans passer par un commerçant.

Pour cela, le géant va tout simplement demander aux créateurs de contenu de référencer les produits présentés dans leurs vidéos. Ces données serviront à la plateforme d'achat, mais aussi pour Analytics, qui sert au suivi des données et l'affichage des publicités. Interrogé par Bloomberg, Google a bien confirmé cette démarche, tout en explique qu'il s'agissait pour le moment d'un test à petite échelle avec certains vidéastes.

Faire de Google un vrai commerçant

Ce n'est pas la première fois que Google tente l'aventure de l'e-commerce. On peut penser à la plateforme « acheter sur Google » qui permet de passer par Google pour commander chez un commerçant. D'après Bloomberg, cette nouvelle tentative de Google pourrait avoir été déclenchée par un déclin dans les revenus publicitaires sur le secteur du commerce physique et du voyage en 2020, qui rapportaient beaucoup au géant de l'informatique, au moment où l'e-commerce a connu un véritable décollage en raison du confinement.

Difficile d'analyser pour le moment cette nouvelle idée de Google. Au cours des dernières années, le géant a essayé d'étendre la marque YouTube à d'autres secteurs. YouTube Premium se voulait un temps être un concurrent de Netflix avec du contenu original, YouTube Music voulait concurrencer Spotify et Apple Music, et Google Stadia devait s'intégrer à YouTube pour renvoyer le public vers le service de cloud gaming.