Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

« Ok Google » ne fonctionne plus sur les montres Wear OS… et ça fait 4 mois que ça dure

En 2018, Google poussait l’intégration de Google Assistant sur ses montres connectées Wear OS. Il devenait alors possible de lancer une commande vocale simplement en prononçant « Ok Google » ou « Hey Google » pour les montres dotées d’un microphone.

Néanmoins, comme l’a remarqué le site 9to5Google, cela fait désormais plusieurs mois que les mots clés servant à enclencher l’enregistrement des commandes vocales ne sont plus fonctionnels sur les montres connectées. « Ce souci est apparu en novembre 2020 et n’a globalement pas fait parler de lui à l’exception de quelques sujets sur Reddit », indique le site spécialisé. Du côté du site Droid Life, on a même trouvé de premiers rapports de ce problème datant du mois de juin 2020.

Concrètement, le souci empêche les montres connectées de lancer automatiquement Google Assistant lorsque l’utilisateur prononce les mots « OK Google » ou « Hey Google », rendant ainsi complètement inutile la fonction d’assistant vocal sur les montres connectées équipées de Wear OS. Cela concerne par exemple les montres connectées Fossil, mais aussi celles de MontBlanc ou de TicWatch par exemple.

Interrogé par The Verge, Google a indiqué être au courant du problème rencontré par « certains utilisateurs » et affirme travailler avec les constructeurs pour le corriger.

Qui utilise vraiment Google Assistant sur Wear OS ?

Néanmoins, le délai avant que ce bug ne soit découvert n’est pas sans poser quelques questions. Si Android est largement majoritaire en termes de parts de marché dans le monde des smartphones, c’est loin d’être le cas pour les montres connectées. De nombreux constructeurs, comme Samsung, Huawei ou Amazfit, préfèrent intégrer leur propre système de montre connectée plutôt que passer par celui de Google.

De fait, les montres sous Wear OS sont rares sur le marché et le fait qu’il faille patienter au moins quatre mois avant de découvrir un problème de fonctionnalité aussi important que celui-ci montre bien que Google a du chemin à faire avant de séduire les consommateurs.

Pour rappel, Google a récemment racheté une partie de Fossil, mais également le constructeur Fitbit. Ces deux rachats pourraient permettre à la firme de préparer sa première montre connectée en propre. À condition toutefois que l’autonomie suive, puisqu’il s’agit encore du principal point noir des montres sous Wear OS par rapport à celles de la concurrence.