Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

CES 2017 : HTC transformerait son magasin VivePort en "Netflix pour la VR"

HTC a réservé beaucoup d'annonces pour le CES 2017. Le constructeur taïwanais indique qu'il va changer le modèle économique de son magasin VivePort pour proposer un catalogue disponible à la location, comme ce que propose Netflix.

HTC Reshapes Human Imagination With Inspiring Virtual Reality (PRNewsFoto/HTC)

Fier de plus de 1000 contenus en réalité virtuelle disponibles sur VivePort, le magasin exclusif du Vive, HTC souhaiterait donner une plus grande accessibilité aux titres disponibles sur son casque VR. D'après une annonce donnée au Consumer Electronics Show, HTC se tournerait donc vers un modèle économique de location par abonnement, à la manière de Netflix. Cela permettrait aux utilisateurs de profiter d'un catalogue de jeux et d'applications en réalité virtuelle contre une tarification mensuelle.

En vérité, le système de HTC s'approcherait plus du système d'EA, EA Access, que de celui Netflix. HTC précise que chaque titre reste disponible à l'achat individuellement et l'on se doute que contrairement à Netflix, il ne s'agit pas de streaming, mais d'un téléchargement complet.

https://www.frandroid.com/marques/htc/353799_test-htc-vive-voici-revolution-jeu-video

On peut donc imaginer que HTC proposerait une offre plus ou moins similaire à ce que propose Electronic Arts avec son abonnement premium. Certains titres anciens sont entièrement gratuits, d'autres, plus récents, sont disponibles gratuitement pendant une certaine durée à leur sortie et les abonnés profitent d'une réduction sur tous les titres payants.

Un magasin de plus en plus fourni

HTC prévoit plus de 3000 titres sur son magasin d'ici la fin de l'année. Le plus dur pour HTC sera probablement de trouver un équilibre entre ses marges et les rémunérations des développeurs.

Le prix de l'abonnement est inconnu, de même que la densité du catalogue ou la date de lancement du service. Ces détails devraient être connus plus tard dans l'année.