Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Huawei n'abandonne pas son rêve américain et retente la conquête des États-Unis malgré les tensions

Huawei rencontre moult problèmes aux États-Unis à cause de la méfiance de Washington à l'égard des entreprises chinoises. Après avoir laissé entendre qu'il abandonnerait ce marché, le constructeur repart finalement à la conquête des 50 États outre-Atlantique.

Huawei a connu énormément de déboires aux États-Unis. Au début d'année, alors que tout semblait bien parti pour que la marque pose ses valises chez l'Oncle Sam, les agences de renseignement ont fait part de leurs inquiétudes vis-à-vis des smartphones du constructeur chinois. Ces derniers étaient -- et sont toujours aujourd'hui -- soupçonnés de servir d'outils d'espionnage au régime en place à Pékin. Ce dernier étant en froid avec Washington, les choses sont allées de mal en pis pour le numéro 2 mondial.

En effet ses appareils ont été retirés des rayons du géant de la distribution Best Buy, Donald Trump a signé le Defense Authorization Act pour empêcher les agences gouvernementales d'utiliser les produits et infrastructures de Huawei et des législateurs ont carrément demandé à Google d'arrêter de collaborer avec l'entreprise chinoise.

200 postes à pourvoir

En toute logique, un responsable de Huawei avait alors déclaré à ce sujet que « dans certains cas, il suffit de laisser tomber ». On s'attendait alors à voir le constructeur arrêter de s'entêter vainement. Mais non ! AndroidHeadlines révèle que l'entreprise a ouvert plus de 200 postes à pourvoir à travers les États-Unis, dont la plupart sont à temps plein.

D'après des publications sur LinkedIn, Glassdoor et le site même du constructeur, ce dernier souhaite embaucher des responsables de ventes, des développeurs, des experts de l'Internet des objets ou encore des analystes. Rappelons que malgré les nombreux obstacles, Huawei compte tout de même 1 200 employés aux États-Unis.

L'avenir est au Mate 20

Depuis le début des tensions, la firme répète à l'envi qu'elle n'est pas à la solde du gouvernement chinois. Maintenant, il sera intéressant de voir comment Huawei réussira -- ou échouera -- à rassurer les autorités américaines. Qui sait ? Peut-être que les Mate 20 et Mate 20 Pro attendus le 16 octobre réussiront, à terme, à décrocher la Lune en floquant la bannière étoilée des États-Unis sur la liste des territoires conquis.

https://www.frandroid.com/marques/huawei/526759_huawei-mate-20-lite-pro-disponibilite-sortie-caracteristiques-design-prix