Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pour le fondateur de Huawei, des représailles contre Apple ne serviraient pas sa cause

Le fondateur de Huawei se rend disponible pour de nombreux interviews auprès des médias autour du monde. Dans Bloomberg, il prend position et espère que la Chine ne sanctionne à son tour le géant américain Apple.

La saga Huawei - USA continue. Le président Donald Trump a récemment affirmé que les mesures prises par son gouvernement constituaient davantage un acte de négociation commerciale contre la Chine qu'une véritable réponse de sécurité nationale à Huawei. Dans de telles circonstances, nous sommes nombreux à penser que Huawei pourrait se tourner vers le gouvernement chinois pour protéger ses intérêts, mais Ren Zhengfei préfère adopter une approche différente. C'est un vrai exercice de relation publique de la part du fondateur et PDG de Huawei, mais aussi membre du parti Communiste chinois, qui enchaîne les interviews dans de nombreux médias autour du monde.

https://twitter.com/twandroid/status/1132905247125528576

C'est lors d'un interview avec Bloomberg que Ren Zhengfei a affirmé qu'il n'espère pas de représailles (contre Apple par exemple) de la part du gouvernement chinois contre l'interdiction du gouvernement de Donald Trump. Le fondateur de Huawei explique que la situation actuelle de Huawei est comme celle de gérer un avion qui vole avec un trou dans le flan : ce n'est pas génial, mais l'avion est toujours en place et l'entreprise va devoir faire les ajustements et corrections appropriés pour continuer de voler.

« D’abord, cela ne se produira pas et ensuite, si cela se produit, je serai le premier à m’y opposer »

Ren Zhengfei reconnaît que les restrictions imposées par le gouvernement Trump vont réduire l’avance de deux ans que Huawei a sur ses concurrents. Pour le fondateur de Huawei, c'est l'occasion d'améliorer son offre de puces ou trouver des alternatives pour être toujours compétitif dans l’offre de smartphones et la technologie 5G.