Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les smartphones ultra premium de Huawei pourraient avoir un écran moins bon

L'embargo américain contre Huawei se resserre de plus en plus. Depuis plus d'un an, le gouvernement de Donald Trump a imposé des mesures restrictives aux entreprises américaines pour éviter tout échange commercial avec le géant des télécoms chinois. Mais cela touche également les entreprises étrangères qui utilisent des technologies américaines, entraînant de nombreuses complications pour la marque de Shenzhen.

Huawei perd ses fournisseurs

Dans un monde régi par le libre-échange, les technologies américaines sont aujourd'hui partie intégrante d'une quantité impressionnante d'appareils et le monde des smartphones et des télécoms n'y échappe pas. Ainsi, certains fournisseurs de Huawei ont déjà dû couper court à leur contrat, comme Samsung qui ne peut plus fournir ses puces à son client et concurrent.

Les processeurs ne sont toutefois pas les seules pièces touchées par cet embargo et le média coréen ChoSun a indiqué mercredi 9 septembre que Huawei devrait également perdre deux de ses principaux fournisseurs d'écran : Samsung Electronics et LG Display.

LG a indiqué à Reuters que cela ne devrait avoir qu'un impact minime compte tenu de la faible quantité de dalles expédiées à Huawei. En ce qui concerne Samsung, en revanche, cela serait un peu plus conséquent.

Samsung Electronics fournit en effet les dalles des principaux flagships de Huawei, à l'instar du Huawei P40 Pro+ par exemple ou des P30 et P30 Pro avant cela.

D'autres fournisseurs

Pour Huawei, cela ne devrait pas impacter le gros de sa production, notamment sur l'entrée et le milieu de gamme. Outre les deux incontournables coréens, le constructeur chinois se fournit également chez BOE Display et China Star Optoelectronics Technology, deux entreprises chinoises qui risquent peu d'être concernées par l'embargo américain.

Il est important de préciser cependant que Huawei avait pour habitude d'utiliser des dalles signées Samsung pour ses smartphones les plus haut de gamme, celles-ci étant de meilleure qualité. Si la production de téléphones doit pouvoir continuer sans perte de régime trop marquante, une baisse de qualité d'affichage pourrait se ressentir sur les appareils les plus premium de la marque.

Huawei France nous a confirmé être en train d'évaluer l'impact que cela aura et chercher des solutions pour qu'il soit minimisé.