Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Intel nous montre Battlefield V tourner sur ses prochains processeurs mobiles

Conscient de l'espace laissé à AMD et Nvidia sur le marché des ultraportables capable de faire tourner des jeux, Intel a commencé depuis plusieurs années à investir dans ses solutions graphiques. La firme avait déjà fait de nombreuses promesses autour de sa 10e génération, qui a marqué une belle hausse de performance, mais pas suffisante pour espérer faire tourner des jeux confortablement sans une puce dédiée. Pour sa prochaine génération de produits, connue sous le nom de code Tiger Lake et prévue pour la fin de l'année, Intel prévoit une nouvelle hausse de puissance avec le passage à son architecture graphique Intel Xe (Gen 12).

Certaines plateformes Intel devraient même intégrer sa nouvelle carte graphique dédiée, Intel DG1, dont la marque pense qu'elle pourra rivaliser avec les GeForce et Radeon de ses concurrents directs. Mais tout cela restait pour le moment à l'état de promesses, jusqu'à la récente démonstration concrète d'un prototype de Tiger Lake

Battlefield V à 30 FPS en Full HD avec détails élevés

C'est Ryan Shrout, Chief Performance Strategist chez Intel, qui s'est livré à une petite démonstration sur Twitter. Dans une courte vidéo, il indique faire tourner Battlefield 5 sur un PC portable intégrant un prototype de la plateforme Tiger Lake. Il indique d'ailleurs que les pilotes et la couche logicielle sont, pour le moment, rudimentaires.

https://twitter.com/ryanshrout/status/1273352056208850944

Un rapide passage par les paramètres du jeu au milieu de la vidéo nous permet de voir que le jeu tourne en Full HD, avec les paramètres graphiques réglés sur « élevés », sans synchronisation verticale et la fonction « future frame rendering » activée qui peut aider à augmenter les performances. Dans ces conditions, et dans cette courte vidéo, l'ordinateur est capable de faire tourner le jeu à 30 images par seconde environ, grâce au compteur s'affichant en haut à gauche de l'image.

C'est un premier résultat encourageant pour cette plateforme, mais il faut noter que Battlefield 5 n'est plus un jeu si exigeant que cela à faire tourner en Full HD à 30 images par seconde en 2020. En effet, un rapide coup d'œil à des benchmarks du jeu montre qu'une simple GeForce GTX 1050 ou une Radeon RX 560 peuvent atteindre le même résultat, avec les paramètres graphiques réglés sur « ultra ». Ce sont toutefois des composants graphiques dédiés, pour ordinateur de bureau, et non une puce graphique intégrée à un processeur central.

Ce qu'il sera particulièrement intéressant d'observer est le set de fonctionnalités gérées par cette nouvelle génération de puces graphique. Il devient de plus en plus important pour les circuits graphiques de gérer un certain nombre de fonctions modernes comme le ray tracing ou le variable rate shading, qui seront supportés par les prochaines consoles. Nvidia peut également compter sur sa fonction DLSS par exemple pour booster les performances sur des machines limitées. Malgré cette première démonstration encourageante, Intel n'est donc pas encore au bout de ses peines.