Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Meta met à jour sa politique de confidentialité pour que vous la compreniez mieux

Meta est régulièrement critiqué pour la collecte des données et souffre d'une mauvaise image en la matière, le scandale Cambridge Analytica n'ayant clairement pas plaidé en sa faveur, tout comme les récents Facebook Files. D'ailleurs, le changement de nom du groupe, passant de Facebook à Meta, s'il est justifié par la différenciation entre le réseau social et l'entreprise, n'y est peut-être pas pour rien. Aujourd'hui, la société veut montrer patte blanche en expliquant plus simplement ce qu'elle fait de vos données qu'elle collecte.

Meta ne collecte pas de nouvelles données

Meta insiste dessus : ces changements ne vont pas entraîner la collecte de nouvelles données auprès de ses utilisateurs. D'ailleurs, on apprenait il y a un mois que même Facebook ne sait pas comment vos données sont utilisées. Il s'agit donc exclusivement de pédagogie et non pas de véritables changements techniques. « Meta ne collecte, n'utilise ni ne partage vos données de manière nouvelle sur la base de cette mise à jour de la politique et nous ne vendons toujours pas vos informations », peut-on lire sur le site de Meta.

Une démarche pédagogique pour le propriétaire de Facebook et d'Instagram

La mise à jour de la politique de confidentialité de Meta concerne Facebook, Messenger, Instagram ainsi que d'autres produits et services de la société, mais pas WhatsApp par exemple (certains produits ont leurs propres politiques de confidentialité). Meta souhaite donc avoir « une communication plus claire » sur ses pratiques, mais aussi sur les choix que l'on peut faire par rapport à ce qu'elle collecte sur nous. Cela passe par des exemples concrets sur les données collectées, à qui les données sont vendues. Davantage de moyens d'accès aux contrôles sont disponibles et Meta déclare vous informer si des modifications « importantes » sont effectuées.

Étrangement, Meta reconnaît que « les réglementations en matière de confidentialité et de protection des données se sont améliorées dans le monde ces dernières années », s'en félicitant presque. Une déclaration assez ironique quand on sait que les lois ont évolué, par les changements sociétaux évidemment, mais aussi par les différentes polémiques relatives aux acteurs du numérique, donc Meta (anciennement Facebook).

Les conditions d'utilisation des services de Meta mises à jour

Meta met à jour également ses conditions d'utilisation, et ce pour « pour mieux expliquer ce que l'on attend de nous et de ceux qui utilisent nos plateformes. Ces attentes incluent les droits et obligations décrits dans nos Normes communautaires ».

Tous les utilisateurs vont commencer à recevoir une notification sur Facebook, Instagram et Messenger pour qu'ils puissent consulter ces changements et lire le discours de transparence de Meta. Une notification différente selon la région et donc selon la législation qui s'y applique. Ces mises à jour entreront en vigueur le 26 juillet, sans action nécessaire de la part des utilisateurs.

Vous allez pouvoir choisir qui peut voir vos publications sur Facebook

Meta intègre un nouveau contrôle d'audience sur Facebook, pour que vous puissiez facilement gérer les personnes qui peuvent y voir vos publications. Vous pouvez ainsi crée une sélection lorsque l'on écrit une publication, qui pourra être appliquée à toutes les futures publications.