Nous avons eu l'occasion de discuter avec des membres de l'équipe en charge de la conception des produits Surface. Pourquoi Microsoft a choisi Android pour le Surface Duo ? Pourquoi Microsoft n'a-t-il pas choisi un écran pliable pour ses Surface Duo et Neo ?

A gauche, Dominique Danaë, Directrice de la communication chez Microsoft France, à droite, Panos Panay, Chief Product Officer chez Microsoft

Hier, nous avions été invités à découvrir les nouveaux Microsoft dans un endroit spécialement prévu pour l’occasion à Paris. Cassim et moi étions excités à l’idée de pouvoir prendre en main les Surface Duo et Neo.

Malheureusement, sur place, ce fut douche froide : il n’était pas possible de prendre en main les Surface Duo et Neo, nous pouvions juste les observer à distance. Mais ce que nous ne savions pas à ce moment là, c’est que nous aurions l’opportunité d’écouter pendant plus d’une heure, trois des responsables en charge de la conception de ces produits Surface : Panos Panay, Chief Product Officer en charge du design de tous les appareils Microsoft (y compris le Xbox), Ralf Groene, Head of Industrial Design et Kait Schoeck, Senior Industrial Designer.

Pourquoi Android ?

Pourquoi avoir choisi Android ? Pourquoi ne pas avoir utilisé un écran flexible ? Quel est l’intérêt d’avoir deux écrans ? Concernant le choix d’Android, l’équipe de Microsoft nous a expliqué que c’était un choix évident. C’est également une évidence de choisir deux OS différents pour une même famille de produits.

(…) nous ne pouvons pas ignorer que le système d’exploitation mobile qui a des centaines de milliers d’applications dont vous avez besoin chaque jour est Android.

Pour Microsoft, il ne faut pas aller à l’encontre des besoins des utilisateurs. Si vous utilisez régulièrement des applications mobiles, il semble évident d’utiliser un OS qui propose ces applications mobiles.

C’était une décision évidente. Satya (NDLR : Satya Nadella, le CEO de Microsoft) nous demande constamment de mettre nos utilisateurs au centre. Si on s’intéresse à nos clients, nous ne pouvons pas ignorer que le système d’exploitation mobile qui a des centaines de milliers d’applications dont vous avez besoin chaque jour est Android, Microsoft 365 et les services Microsoft doivent fonctionner sur cette plate-forme ainsi que toutes les plate-formes massivement utilisées, y compris iOS. Nous avons choisi la plateforme qui compte le plus dans ce contexte et pour ce produit, et pour le Surface Duo c’est Android. Et si nos services et apps fonctionnent sur Android, et pourquoi pas nos produits Surface ?

Panos Panay a également évoqué sa vision de l’Android de Microsoft : « Le Microsoft que vous aimez et l’Android que vous connaissez, si nous les mettons ensemble et que nous n’essayons pas d’en faire trop avec Android, mais que nous sommes capables d’apporter les services Microsoft aux fans et aux gens qui veulent être plus productifs, vous allez être épatés pour le résultat de cette union. ».

Les Surface Duo et Neo

Le bon système d’exploitation sur le bon produit, c’est ce que Panos Panay a répété à plusieurs reprises pendant l’interview.

Si nous avons décidé de ne pas utiliser Windows sur le Duo, c’est qu’il fallait le bon système d’exploitation sur le bon produit, nous ne pouvons pas forcer notre système d’exploitation à fonctionner parfaitement dans un appareil compact et nous attendre à ce que les gens soient satisfaits de ne pas avoir les applications qu’ils utilisent régulièrement.

Panos Panay et la Microsoft Surface Neo

Pourquoi pas un écran pliable ?

Julien Cadot (Numerama) a évoqué les écrans pliables, pourquoi est-ce que Microsoft a utilisé deux écrans alors que Samsung et Huawei ont introduit des smartphones à écran pliable cette année ?

D’une part, nous avons fait des études de marché et nous avons remarqué qu’avoir plusieurs écrans multipliait la productivité de l’utilisateur.  Le cerveau fonctionne plus efficacement avec deux écrans grâce à la disposition d’une application sur chaque écran (…) avec deux écrans vous n’avez pas à essayer de vous ajuster comme vous le feriez sur un seul écran.

D’autre part, c’est la nature même de cette technologie. Quand vous utilisez un écran pliable OLED, il y a des limitations sur ce que vous pouvez faire avec, cela pose également des questions de fiabilité concernant l’usure des charnières dans le temps. 

Pour moi, ce sont deux technologies complètement différentes qui n’ont absolument pas les mêmes usages. Elles n’ont presque aucun rapport. Ce sont des technologies impressionnantes, mais nous pensons que les deux écrans nous apportent plus de fiabilité et de polyvalence

Microsoft justifie sa décision de ne pas utiliser un écran pliable par le recul insuffisant que nous avons sur ce type de technologie, mais aussi car les écrans pliables n’étaient pas compatibles avec la vision portée par Microsoft. Selon Panos Panay, le cerveau et les applications fonctionnent beaucoup plus efficacement avec deux écrans séparées. Pour rappel, le Galaxy Fold a rencontré des soucis de finitions ce qui a obligé Samsung à retarder sa commercialisation.

Pour rappel, les Microsoft Duo et Neo ne sortiront qu’en fin d’année 2020.

Microsoft et Android : un rêve devenu réalité