Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft Edge (Chromium) est disponible en téléchargement : prometteur, mais incomplet

Comme Microsoft l'avait promis, c'est aujourd'hui la sortie de son nouveau navigateur Microsoft Edge, entièrement repensé autour de Chromium, le projet open source auquel on doit Google Chrome.

La firme avait annoncé son adoption de Chromium en 2018, avant de proposer une bêta à installer tout au long de l'année 2019. Comme pour Google Chrome, il sera toujours possible d'accéder à des versions bêta plus ou moins instables (beta, dev, canary), mais à partir d'aujourd'hui, les utilisateurs peuvent officiellement profiter d'une version stable.

Télécharger et installer Microsoft Edge

Cette nouvelle version de Microsoft Edge va être installée automatiquement sur les ordinateurs sous Windows 10. La nouvelle version du navigateur se reconnait au premier coup d'œil grâce à son tout nouveau logo.

Le nouveau navigateur peut également être téléchargé et installé sans attendre en suivant les liens suivants, selon le système d'exploitation de la machine :

Si la sortie d'aujourd'hui concerne uniquement Microsoft Edge pour les ordinateurs de bureau, elle s'accompagne aussi d'une nouvelle version déjà disponible sur Android et iOS, avec le nouveau logo et une nouvelle interface.

Un navigateur prometteur

Nous avons testé Microsoft Edge au cours des derniers mois sur un PC sous Windows 10. En partant avec une base Chromium, Microsoft s'est déjà assuré d'avoir un navigateur compatible avec le web moderne, proposant une expérience de navigation très réussie.

L'adoption du nouveau navigateur se fait assez facilement, on retrouve vite nos habitudes : onglets, barre de favoris et extensions. Ces dernières sont totalement compatibles avec Google Chrome.

Cela signifie que si par défaut Microsoft vous propose sa (maigre) boutique d'extensions, vous pourrez également vous tourner vers le Chrome Web Store pour trouver votre bonheur.

Comme un pied de nez à son principal concurrent Google Chrome, le nouveau Microsoft Edge mise aussi sur un meilleur contrôle de sa vie privée. Par défaut, le navigateur bloque déjà certains contenus et certains dispositifs de suivi (tracking), mais les plus soucieux pourront activer le mode strict.

On se retrouve donc avec un navigateur de la qualité de Google Chrome, mais sans pour autant envoyer ses données à Google, et en oubliant à l'avenir l'idée de devoir installer un navigateur à l'installation de Windows (le fameux réflexe d'ouvrir Internet Explorer pour télécharger Chrome). Une idée prometteuse.

Mais incomplet

Ce lancement de Microsoft Edge semble toutefois arbitraire. Les versions « Beta » du navigateur sont en réalité très stables depuis longtemps. Surtout, la version disponible aujourd'hui a encore quelques lacunes que l'on pensait voir disparaître avant le lancement !

D'abord, Microsoft Edge n'est pas encore capable de synchroniser parfaitement son état entre les différentes machines connectées à votre compte Microsoft. Par exemple, l'historique, la liste des extensions ou encore les onglets ouverts ne sont pas synchronisés.

Certaines fonctions de l'ancienne version de Microsoft Edge sont également indisponibles sur cette nouvelle mouture. On pense notamment à la lecture de contenu sur Netflix en 4K. Une fonction indisponible sur Google Chrome, mais permise par l'ancien Edge grâce à une gestion des DRM PlayReady de Microsoft.

Enfin, et ce n'est pas la faute de Microsoft, mais plutôt l'une des pratiques anticoncurrentielles de Google, certains services ne sont pas disponibles par défaut sur le nouveau Microsoft Edge. C'est notamment le cas de Google Stadia ou de Google Earth. Un simple changement d'user agent permet en général de régler le problème.

Conclusion

Microsoft a fait les bons choix avec ce nouveau navigateur, et l'on aura désormais plus à rougir de recommander d'utiliser Microsoft Edge.

Comme Google Chrome, et comme Firefox, cette nouvelle version du navigateur sera mise à jour en permanence par ses développeurs. Certaines des nouveautés se retrouveront même dans Google Chrome, puisque Microsoft contribue désormais au code source de Chromium.

In fine, les quelques lacunes qui sont encore présentes aujourd'hui devraient être gommées à terme. En attendant, elles n'handicapent pas l'utilisation au quotidien de Microsoft Edge.