Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Cette IA de Microsoft restaure vos vieilles photos de manière bluffante

A l’heure du tout numérique, nos vieilles photos argentiques peinent à se faire une place en ligne. À moins d’avoir un scanner pour les numériser et les partager, elles sont vouées à rester dans nos albums photo d’antan… et à s’abîmer au fil du temps. Pourtant, elles font partie des souvenirs les plus précieux que beaucoup ne veulent pas voir éprouvés par le temps.

Google avait lancé l’application PhotoScan pour les numériser facilement depuis son appareil photo et apporter quelques corrections (effacer les reflets dus au cadre photo ou au papier des albums par exemple). Mais cela les laissait souvent « dans leur jus », avec les marques du temps, les pliures du quotidien, les couleurs délavées.

L'algorithme apprend de photos synthétiques

Les équipes de Microsoft Research ont pris le sujet en main et ont développé un algorithme basé sur une IA capable de restaurer les photos les plus dégradées. Pour corriger les imperfections des anciens appareils photo, l’IA va s’appuyer sur le deep learning pour réparer les dégradations les plus sévères. Car restaurer une photo très ancienne n’a rien à voir avec la correction des défauts d’une photo numérique qui peut être automatisée. Avec des clichés plus vieux et marqués, la généralisation des procédés est impossible.

Cette technologie mise au point par Microsoft exploite les photos d’origine et des suites d’images synthétiques. L'IA va identifier une tâche spécifique et cartographier son rendu pour mieux comprendre comment réparer ses défauts possibles. Pour cela, elle prend également en compte des images à peu près similaires sans défaut pour analyser le rendu et "reconstruire" la photo abimée d'origine.

Cela va permettre aux utilisateurs d’améliorer les photos en les nettoyant en deux temps (ou deux espaces latents durant lesquels l’ordinateur « encode » les informations). Les défauts structurés (rayures, taches de poussière, etc.) sont ciblés dans un premier temps. Une autre partie de l’algorithme va s’atteler à résoudre les problèmes de bruit et de flou de la photo. Les deux branches sont ensuite fusionnées pour aboutir à la restauration de la photo en gommant les multiples défauts et lui donner, en prime, des airs plus modernes. Le tout avec un résultat assez bluffant sur la fidélité du rendu visuel.

On attend désormais de savoir si Microsoft entend mettre à la disposition du grand public sa technologie. Pour le moment, la firme de Redmond s'est contentée d'une démonstration lors du CVPR 2020, un événement professionnel sur la vision par ordinateur.