Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le Codec AV1 déboule sur Windows 10 : une meilleure compression mais pas pour tous

Véritable nerf de la guerre alors que la quantité et la qualité des vidéos consultées en streaming ne cessent d’augmenter, la compression vidéo devrait petit à petit franchir un nouveau cap sur Windows 10… mais seulement sur certains composants. Microsoft a en effet annoncé le déploiement cet automne du support pour l’accélération matérielle du codec AV1 sur son OS. La nouvelle est bonne puisqu’elle devrait permettre, à contenu identique, une compression jusqu’à 50 % supérieure au codec H.264 et jusqu’à 20 % plus efficace que le codec VP9.

De quoi continuer d’améliorer la qualité des flux vidéo tout en réduisant leur impact sur la bande-passante, mais aussi sur l’autonomie des appareils mobiles. Reste que pour l’instant, seuls les cartes graphiques et iGPU de dernière génération sont compatibles avec l’accélération matérielle désormais permise par Windows 10. Pour en profiter, il faudra en outre que les vidéos consultées en streaming soient préalablement encodées avec le format AV1, chose qui devrait néanmoins se répandre progressivement sur les plateformes de streaming.

Une meilleure compression, mais pas pour tout le monde

Comme le précise un employé de Microsoft sur l’un des forums du groupe, l’accélération matérielle du codec AV1 nécessite des composants bien particuliers. En l’occurrence, seuls les iGPU Intel Iris Xe (intégrés aux nouveaux processeurs basse consommation Tiger Lake, pour PC portables) sont compatibles, même titre que les GeForce RTX 3000 de Nvidia et les futures Radeon RX 6000 d’AMD (dont la présentation est toujours attendue ce 28 octobre).

Autre prérequis : l’installation de la version 1909 de Windows 10 (ou plus récent), ainsi que l’ajout de l’extension vidéo AV1. Il faut en outre que votre navigateur internet (ou l’application de streaming utilisée) soit compatible avec le codec pour que celui-ci soit pris en charge. Comme le précise Microsoft, l’installation des derniers pilotes graphiques de votre GPU ou iGPU peut enfin être requise.

Microsoft note enfin que certains services permettent d'ores et déjà de savoir si oui ou non le codec AV1 est utilisé pour la vidéo que vous consultez. C'est notamment le cas de YouTube. Un clic droit sur une vidéo lancée permet d'accéder à des informations regroupées sous la section « Stats pour les nerds » (tout en bas). Si cette vidéo est encodée en AV1, une mention « av01... » doit alors apparaître sur la ligne relative au codec. Ce n'est pas le cas sur notre exemple.