Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Windows 10 : deux mises à jour pour retirer complètement Flash Player

Flash Player

Début décembre, Adobe déployait une ultime mise à jour pour le lecteur Flash. L’éditeur en profitait pour annoncer qu’il s’agissait de la toute dernière avant un arrêt total du support au 31 décembre 2020. Il faut dire qu’Adobe communique sur la fin du plugin depuis juin 2017.

Deux mises à jour pour virer Flash

Sur Windows 10, Microsoft a déployé une mise à jour optionnelle permettant de retirer le module du Panneau de configuration sur Windows et Windows Server. Notons cependant que cela n’affecte pas Flash Player en tant que plugin du navigateur.

Une seconde mise à jour prévue ce mois-ci se chargera de retirer Flash de Microsoft Edge. Pour mémoire, Apple, Google et Mozilla ont déjà respectivement ôté Flash Player de Safari, Chrome et Firefox.

Notons que le 12 janvier, Adobe bloquera tous les contenus diffusés au travers du lecteur. Cela signifie que bon nombre de sites internet n’ayant pas été mis à jour cesseront de fonctionner. C’est également le cas pour toute une panoplie de jeux en ligne reposant encore sur cette technologie devenue obsolète.

Flash Player Panneau de contrôle

Les standards ont eu raison de Flash

Lancé en 1996, Flash Player a rapidement conquis les développeurs Web souhaitant des sites Internet dynamiques. Cependant, au regard de sa popularité, le lecteur est devenu un vecteur d’attaque considérable. Certains hackers malveillants exploitaient des vulnérabilités tandis que d’autres déguisaient des malwares sous couvert de fausses mises à jour.

On imagine d’ailleurs que ces dernières attaques continueront d’être déployées auprès des internautes les moins avertis. Par ailleurs, Adobe ayant stoppé tout support, certains ne mettront pas longtemps avant de discerner une nouvelle vulnérabilité permettant de prendre le contrôle de la machine d’une victime. Pour cette raison, la désinstallation de Flash est donc devenue particulièrement importante.

Le Web est aujourd’hui animé par des technologies standards régies par le consortium W3C. C’est d’ailleurs pour cette raison que Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, avait publiquement décrié Flash Player et justifié son absence sur l’iPad.

Les plus nostalgiques pourront se tourner vers Ruffle, un émulateur de Flash Player écrit en Rust. Mais à quoi bon… ?