Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Prise en main du Motorola RAZR i sous Intel Medfield

Nous étions hier soir à la présentation du tout nouveau Motorola RAZR i, disponible chez SFR et chez quelques distributeurs depuis peu. Et ce fut... une bonne surprise. Le RAZR i possède un écran 4,3 pouces en définition qHD (960 par 540 pixels) et technologie Super AMOLED, un capteur 8 mégapixels à l'arrière, un capteur frontal, du NFC, du WiFi, un GPS, Android 4.0.4 (ICS)... Et finalement, ce n'est pas le plus important.

Commençons par sa finition. Comme toute la gamme RAZR, il possède une très bonne finition avec des matériaux intéressants comme un dos en fibres de Kevlar. Avec des bords très fins, une bonne tenue en main, un dos très agréable, une sensation de solidité... Les fameuses "lettres de noblesse" de la gamme RAZR. C'est un élément très important pour un produit avec ce positionnement, et nos premières impressions sont plutôt bonnes.

Dos en Kevlar

microSD + SIM

Enfin, ce RAZR i possède une autre particularité. Il est propulsé par une architecture x86, à contre-courant de tout ce qui se fait dans la téléphonie "Android" avec des SoC ARM (Qualcomm, NVIDIA, Samsung, TI, etc.). Le "i" vient du fameux partenariat avec Intel. Ce très reconnu fondeur, a décidé de mettre de côté son système MeeGo pour investir un maximum dans la compatibilité de son processeur Intel Atom Medfield avec l'OS Android. Google y a également mis de l'énergie. Le RAZR i est donc un des premiers nés. Motorola et Intel ont évité la fausse couche.

Plus petit que les autres

Ecran 3,5 pouces contre 4,3 pouces

Nous avons eu l'occasion de faire passer quelques tests de performances à ce Medfield pour le tester en long et en large. Pour tout vous dire, une fois le passage de la prise en main réussie, nous avions quelques doutes sur les performances du processeur Medfield. le RAZR i est équipé du SoC mono-coeur (mais avec  avec l’Hyper Threading activé d’où les 2 cœurs logiques) Atom Z2480 (Medfield) cadencé à 2 Ghz. Alors que vaut-il ?

Samsung Galaxy Note IIGoogle/Asus Nexus 7Motorola RAZR iHTC One XLSamsung Galaxy S III
AnTuTu1321387696152704112113
Quadrant58713555408951825407
BenchmarkPi307388 402329390
LinPackSingle-Thread : 65.649 MFLOPS

Multi-Thread : 195.669 MFLOPS

Single-Thread : 50.411 MFLOPS

Multi-Thread : 141.499 MFLOPS

Single-Thread : 86.515 MFLOPS

Multi-Thread : 102.846 MFLOPS

Single-Thread : 99.565 MFLOPS

Multi-Thread : 141.618 MFLOPS

 Single-Thread : 55.814 MFLOPS

Multi-Thread : 139.856 MFLOPS

D'après les tests, il est à peine moins bon qu'un NVIDIA Tegra 3 (quadruple coeur). Finalement ce n'est pas si mal pour un premier jet. Ce RAZR i se permet de coller de très près les derniers SoC ARM dont l'Exynos Quad Core qui équipe le Galaxy S3. Finalement, le seul doute qui nous reste ce ne sont pas les performances du CPU, mais bien plus du GPU. En effet, les performances graphiques semblent au deçà de ce que peut proposer les différents GPU sous ARM. Nous devons donc mettre en garde les amateurs de jeux vidéo 3D, ils pourraient rencontrer des difficultés avec certains jeux gourmands comme les productions de Gameloft et d'autres éditeurs de jeux 3D. Ces éditeurs travaillent avec des moteurs de jeux gourmands et se focalisent donc sur les smartphones les plus vendus : Galaxy S3, Galaxy Nexus, Sony Xperia S ou encore le HTC One X. L'optimisation et la compatibilité peuvent rapidement coûter cher sur Android... en particulier pour les grosses productions.

Un look de Nokia N9 ?

Caméra frontale

Pourquoi cette bande noire ?

Mais pour 95% des utilisateurs, le RAZR i ne posera aucun soucis de compatibilité. Vous pourrez même être étonné de certaines fonctionnalités comme la fonction "rafale" qui peut prendre plus d'une de dizaine de clichés quasi-instantanément. Plutôt impressionnant, ça fait "clic clic clic clic clic clic clic clic clic". Le tout tourne sous Android 4.0.4, mais Motorola a déjà prévu Jelly Bean "dès que possible". Une interface très peu personnalisée, avec quelques widgets et un accès aux paramètres plus facile.

Bref, avec un prix "nu" autour de 399 euros et un modèle subventionné très intéressant chez SFR (à partir de 9,99 € avec les offres Carré 4 et 6 Go et 39,99 € avec le Carré 4 Go), ce RAZR i est très prometteur. 

Voici quelques photos que nous avons pu prendre sur place :

Sans HDR

Avec HDR