Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

L'écran de la Nintendo Switch Oled peut souffrir de marquage… mais il faut vraiment le vouloir

En juillet dernier, alors que tout le monde attendait une déclinaison « Pro » de la Nintendo Switch, le consolier japonais créait la surprise en dévoilant une simple version « Oled ». Comme son nom l'indique, cette Nintendo Switch Oled ne propose pas de meilleures performances, mais profite d'un affichage Oled, de bords plus fins autour de l'écran, d'un meilleur son et d'un dock muni d'une connectique Ethernet.

Cependant, compte tenu des risques de l'Oled, certains internautes étaient particulièrement craintifs à l'idée de passer à une console dotée d'un écran Oled. Il faut dire que cette technologie d'écran est sujette au marquage -- burn-in en anglais. L'effet est bien connu, notamment sur les téléviseurs : en affichant pendant de nombreuses heures des éléments identiques à l'écran avec une luminosité élevée, il va se créer une sorte de persistance dans l'écran qui va surchauffer sur la zone de l'image et celle-ci va apparaître de manière fantomatique sur le long terme.

Afin de mettre la Nintendo Switch Oled à l'épreuve, le youtubeur Wulff Den a décidé de sacrifier sa propre console. Comme on l'indiquait en décembre dernier, le vidéaste a fait l'expérience d'afficher une image statique sur l'écran de la console en mode portable avec la luminosité au maximum, sans bouger d'un iota. De cette manière, la capture d'écran de Zelda Breath of the Wild affichée sur sa Switch Oled pourrait rester figée à long terme. En décembre dernier, après 1800 heures de test -- soit deux mois et demi, jour et nuit -- il ne constatait aucun marquage sur l'écran de la console.

Près de 4000 heures pour les premiers signes de burn-in

Ce lundi, Wulff Den a finalement posté une nouvelle vidéo, après 3600 heures de test -- soit cinq mois jour et nuit. Il explique avoir décelé un début de marquage sur l'écran de la console de Nintendo. « Lorsque vous regardez cette image sur un écran blanc, vous pouvez voir un peu de marquage bleu là où étaient les lumières sur l'image de Breath of the Wild. C'est encore subtil, ce n'est pas quelque chose pour lequel je demanderais un remboursement », indique-t-il. Le youtubeur se veut tout de même extrêmement rassurant pour les utilisateurs : « Ça m'a pris 3600 heures pour arriver à ce point et la console a affiché le même écran tout du long, à luminosité maximale. Ça prendrait des années à reproduire sur un jeu en particulier et ce jeu doit avoir des éléments d'interface qui ne bougent pas ».

Dans le détail, Wulff Den constate que ce sont en fait les sous-pixels verts et rouges de la zone qui ont commencé à perdre en puissance. En comparaison, les sous-pixels bleus paraissent donc plus lumineux, d'où l'impression de marquage bleu de la zone problématique.

https://www.frandroid.com/marques/nintendo/1169341_nintendo-switch-guide-bien-debuter