Nintendo Switch « Pro » : écran, caractéristiques, puissance, jeux, tout ce que l’on sait sur la console 4K

 

Les rumeurs et fuites concernant un nouveau modèle plus puissant de Nintendo Switch se multiplient. Nous avons réuni toutes les informations sur les caractéristiques dans ce dossier.

Un concept imaginaire de « Switch Pro »

Un concept imaginaire de « Switch Pro »

Nintendo travaillerait depuis plusieurs années sur un nouveau modèle de Switch, plus puissant et plus haut de gamme. À l’image d’une PS4 Pro ou d’une Xbox One X, ou pour rester chez Nintendo, d’une New 3DS, cette nouvelle console permettrait de faire tourner les jeux Switch avec de meilleures performances et plus de confort, notamment. Au fil du temps, des sources très crédibles sont venues concrétiser ce projet, qui doit encore être officialisé par la marque. Nous avons réuni et analysé toutes les informations concernant cette « Nintendo Switch Pro » qui devrait débarquer en 2021.

Un contexte de sortie très particulier

Avant de se pencher sur la console en elle-même, il est important de remettre ce lancement dans son contexte. D’abord celui de Nintendo. Après l’échec de la Wii U, le géant japonais a renoué avec le succès et pas qu’un peu, la Nintendo Switch enchaine les records de vente depuis son lancement, au point d’être en lice pour devenir la console la plus populaire de tous les temps. Pour le moment, Nintendo a déjà lancé un modèle Switch Lite uniquement portable, et une révision du modèle classique avec davantage d’autonomie.

Il faut aussi rappeler que Microsoft et Sony ont changé de génération de consoles en 2020 avec le lancement des Xbox Series et de la PS5. Cela signifie que l’écart de puissance brute s’est considérablement agrandi avec la Nintendo Switch, et les nouvelles consoles de salon peuvent profiter de technologies très modernes : un processeur très performant, une puce graphique haut de gamme, un stockage rapide, et des technologies comme le ray tracing.

Et si on élargit encore le contexte, il y a la très grave pénurie qui touche toute l’industrie de la tech, des voitures aux consoles en passant par les PC et les smartphones. Avec la Switch et la Switch Lite, Nintendo bénéficie de ligne de production plus robuste et éprouvée, et parvient pour le moment à suivre la demande. En ajoutant un modèle plus moderne à son catalogue, la marque doit prendre garde de ne pas être victime de la pénurie, et en même d’éviter que ce nouveau modèle éventuellement en rupture ne phagocyte les ventes des autres modèles bien en stock.

Peut-on affirmer que la Nintendo Switch Pro existe bien ?

Comme on l’a dit, la rumeur d’une nouvelle console Nintendo Switch plus puissante traine depuis plusieurs années. Alors pourquoi peut-on aujourd’hui estimer que Nintendo vise une sortie pour la fin de l’année 2021 sur cet éventuel modèle ? On le doit notamment aux sources de Bloomberg sur deux aspects. D’abord Nintendo aurait déjà commencé à demander à des développeurs externes de préparer leurs jeux pour être « 4K Ready », une définition complètement inaccessible sur les modèles de Switch qui existent aujourd’hui. Si Nintendo en parle à des externes, cela signifie que le projet est plutôt bien avancé.

Par ailleurs, toujours d’après Bloomberg, cette nouvelle Nintendo Switch commencerait sa production en masse à partir de juin 2021. Cela correspond au calendrier de Sony en 2020 pour le lancement de sa PS5 : production de masse à partir du début de l’été et lancement commercial en novembre.

Ce sont ces deux éléments mis bout à bout qui laissent penser que Nintendo devrait se lancer à la fin de l’année 2021. La situation sanitaire et la pénurie pourraient toutefois encore avoir un impact sur ces plans.

L’écran passe à l’OLED

L’un des premiers grands changements de ce nouveau modèle serait l’utilisation d’un écran OLED de 7 pouces fabriqué par Samsung. C’est un changement important, car la Nintendo Switch classique utilise un écran LCD de 6,2 pouces et la Switch Lite utilise un LCD de 5,5 pouces. L’affichage devrait être donc plus grand, bénéficier de noirs beaucoup plus profonds et de couleurs bien plus vives. En revanche la définition de 1280 x 720 pixels seraient toujours la même, ce qui signifie que la densité de pixels serait en baisse. C’est une question importante, car les écrans OLED ont en général besoin d’une meilleure densité que le LCD, en raison de leur matrice Pentile.

Ce choix s’explique très probablement par une volonté de la part de Nintendo de garder la même définition de rendu et d’affichage en mode portable sur toutes ses consoles Switch. Cela facilite la vie des développeurs, et une montée en définition aurait probablement voulu dire des jeux plus gourmands en ressources, si l’on part du principe que la définition de rendu des jeux augmenterait également.

Design

On ne connait aujourd’hui rien du design de cette nouvelle Nintendo Switch. On peut estimer que l’écran de 7 pouces pourrait entrer dans un châssis de la même taille que le modèle classique actuel en rognant sur les bordures. Il est en tout cas plus que probable que ce nouveau modèle gardera dans les grandes lignes le même design, pour assurer une compatibilité avec les joy-cons de la Switch.

Un brevet publié en 2019 par Nintendo

Un brevet publié en 2019 par Nintendo

Sur ce point on peut mentionner un brevet publié par Nintendo en 2019 et qui décrit un nouveau design inutilisé jusqu’à présent pour la Switch. On y voit une console avec un écran quasi borderless, ainsi que des contrôleurs joy-con avec un nouveau design, dont la partie supérieure peut s’incliner pour améliorer l’ergonomie.

Pour fonctionner, ces nouveaux joy-cons intégreraient un système de charnière qui permettrait de choisir entre la position classique et la position inclinée.

Un autre brevet, publié cette fois en mars 2021, présente un design différent pour des joy-cons. Le changement le plus important pour les joueurs est un retour de la croix directionnelle traditionnelle de Nintendo, et le remplacement du stick analogique par un stick plat qui semble similaire à ce que la Nintendo 3DS pouvait proposer.

On peut donc imaginer une Switch qui garderait la compatibilité avec les accessoires existants, tout en proposant un nouveau design pour les manettes fournies avec la console.

Puissance : la 4K grâce à Nvidia DLSS

L’un des intérêts premiers de cette nouvelle Nintendo Switch serait sa puissance en hausse. Le modèle classique que l’on connait aujourd’hui utilise une puce Nvidia Tegra X1 dont la technologie, que ce soit au niveau du CPU Cortex A57 ou de la puce graphique Maxwell, date de 2014, soit l’époque d’un Galaxy S5 de Samsung. Chez Nvidia, c’est l’équivalent du lancement des GTX 970/980 dans les PC de bureau, en termes d’âge. Autrement dit, une toute autre époque.

D’après les sources de Bloomberg, cette nouvelle Nintendo Switch bénéficierait d’une toute nouvelle puce de Nvidia qui intégrerait la fonction DLSS pour afficher les jeux en 4K. Ce serait très intelligent de la part de Nintendo, car la technologie DLSS permet de passer d’un jeu dont le rendu est en HD 720p ou 1080p, à un rendu 4K grâce à l’IA. Elle s’active par des Tensore Core dédiés sur la puce, indépendants des Shader Core qui servent au rendu 3D des jeux.

Autrement dit, Nintendo pourrait activer le DLSS à l’envie lorsque la console est sur son dock avec une alimentation, et le désactiver en mode portable pour économiser de la batterie. Un scénario qui serait gagnant gagnant pour Nintendo, mais aussi pour Nvidia. La marque devrait en effet voir débarquer un concurent au DLSS du côté d’AMD prochainement, et ce dernier bénéficie de l’intégration de ses technologies aux consoles Xbox Series et PS5 pour potentiellement convaincre rapidement les développeurs de jeux d’utiliser sa solution.

En signant avec Nintendo, Nvidia pourrait trouver un argument de poids pour ces développeurs, en plus de son avance sur le marché des PC de jeux.

Reste que cela semble étonnant de la part de Nintendo d’adopter une technologie aussi récente que le DLSS. La firme de Kyoto est plutôt adepte de l’utilisation de technologie éprouvée, et mature. Il faudra attendre la présentation de la marque pour découvrir exactement comment cela se traduit pour les joueuses et les joueurs d’un côté, et les studios de jeux vidéo de l’autre.

Des jeux exclusifs à la Switch Pro

Parler des caractéristiques ou du design d’une console, c’est bien, mais c’est évidemment le jeu vidéo qui est au centre de l’équation. Les fabricants de la tech l’oublient souvent un peu vite, mais dans console de jeu, il y a « jeu ». Le contenu est décisif dans cette industrie, et en particulier la question des exclusivités.

Avec leurs consoles de mi-génération, la PS4 Pro et la Xbox One X, Sony et Microsoft ont choisi d’interdire les exclusivités pour les nouvelles consoles. Tous les jeux qui sont sortis sur Xbox One X sont aussi sortis sur Xbox One ou Xbox One S, et les jeux PS4 Pro sont compatibles PS4.

La PS4 Pro et la Xbox One X n’ont pas eu d’exclusivités

Ce n’est pas le choix qu’aurait fait Nintendo pour sa nouvelle console. La nouvelle Switch devrait bénéficier de titres exclusifs qui ne sortiraient pas sur la Switch et la Switch Lite, et ce, dès son lancement. Une décision qui serait très ambitieuse pour Nintendo, mais qui pourrait s’expliquer par la dette technique lourde des précédents modèles. L’idée est sans doute de motiver les développeurs qui aimeraient porter des jeux PS5 ou Xbox Series sur Switch, mais qui seraient réfractaires à l’idée de revenir en arrière technologiquement jusqu’à la première Switch.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que Nintendo fait ce genre de choix. Sur console portable, la New 3DS avait eu le droit à des jeux exclusifs que n’avait pas la 3DS. Sur console de salon, on peut penser aux jeux qui demandaient le Wii Motion Plus ou le Rampack sur Nintendo 64, bien qu’il s’agissait là de simples accessoires.

On ne connait pas encore la liste des premiers jeux développés pour cette console. On peut imaginer que la suite très attendue de The Legend of Zelda: Breath of the Wild pourrait accompagner le lancement, même si ce titre ne devrait pas être exclusif à la Switch 4K.

D’autres nouveautés ?

Peut-on attendre d’autres nouveautés de cette Nintendo Switch Pro ? Les rumeurs n’évoquent rien de plus pour le moment, mais on aurait bien quelques souhaits à formuler. Premièrement on aimerait évidemment que Nintendo parvienne à enfin corriger le problème de Joy-Con Drift qui touche les modèles actuels.

Un autre souhait que l’on aurait, en particulier si l’on commence à parler jeu en 4K, serait un agrandissement du stockage interne de la console. La Nintendo Switch propose aujourd’hui 32 Go de stockage interne. On pourrait espérer au moins 64 ou 128 Go de stockage sur ce nouveau modèle. On aimerait aussi que le stockage soit plus rapide, pour réduire le temps de chargement particulièrement long des jeu switch, surtout en comparaison des solutions de chargement ultra rapide des nouvelles consoles de Sony et Microsoft.

Si on devait rêver un peu plus, sans y croire vraiment, on aimerait que la nouvelle Switch Pro soit compatible avec l’audio Bluetooth, ce que ne propose aucune console de jeu à ce jour, notamment en raison de la latence induite par le Bluetooth. Ce serait tout de même très pratique de pouvoir utiliser le casque audio Bluetooth que l’on a pour son smartphone, avec sa Switch.

Quel prix pour la Nintendo Switch Pro ?

Si l’on peut imaginer une sorte de la Switch Pro à la fin de l’année 2021, son prix reste pour le moment une parfaite inconnue. Il faudra attendre la présentation de la console pour être fixée.

D’après plusieurs analystes, Nintendo pourrait lancer sa console à 400 euros. La version classique de la Switch est actuellement commercialisée à 300 ou 330 euros en France selon les commerçants, et la Switch Lite est à 299 euros environ. Avec un prix à 400 euros, Nintendo pourrait créer un vrai effet de gamme, tout en restant moins cher que la Xbox Series X et la PS5 de Sony, toutes les deux à 500 euros.

Cela en ferait tout de même l’une des consoles Nintendo les plus chères de son histoire, devant le pack premium de la Wii U à 349 euros lors de son lancement.

Tout l’enjeu pour Nintendo serait alors de garder une gamme claire et cohérente pour le grand public, et de gérer la production et le stock de trois modèles en parallèle.

Les derniers articles