Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La successeure de la Micra sera 100 % électrique : voici son autonomie maximale présumée

C’était un secret de polichinelle, c’est désormais officiel. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a présenté un tout nouveau plan d’investissement de 23 milliards d’euros sur les cinq prochaines années, afin de renforcer l’électrification de son offre. Cette feuille de route commune débouchera sur un catalogue de 35 voitures électriques d’ici 2030.

Le communiqué de presse publié par Renault évoque par ailleurs le futur de la Nissan Micra. Cette citadine produite depuis 1982 va effectuer un virage radical, puisque sa successeure goûtera à une motorisation 100 % électrique, peut-on lire. « Le nouveau modèle sera fabriqué au sein de Renault ElectriCity, le pôle industriel électrique du nord de la France ».

Jusqu'à 400 km d'autonomie

Le document mis en ligne par la firme tricolore présente les cinq plateformes sur lesquelles 90 % du parc s’appuiera. Celle de la future Micra électrique se nomme CMF BEV : elle ciblera les véhicules compacts du groupe, à partir de 2024. C’est d’ailleurs sur cette architecture que sera basée la future Renault R5.

Selon Renault, la base CMF BEV pourra offrir jusqu’à 400 kilomètres d’autonomie, grâce à de belles performances aérodynamiques et une consommation électrique en baisse de 10 %. Elle permettra également de réduire les coûts à hauteur de 33 %. Au total, 250 000 véhicules (Renault, Alpine, Nissan) concernés par cette plateforme seront produits par an.

De l'ultra-compacte à venir

Déjà active au moment d’écrire ces lignes, la plateforme CMF-EV s’invitera sur 15 modèles d’ici 2030 et devrait profiter à 1,5 million de véhicules. Il est également question de la CMF-AEV, la plus abordable des cinq, qui est aujourd’hui utilisée par une certaine Dacia Spring, crossover urbain lowcost de l’entreprise.

Enfin, la plateforme KEI-EV se destine aux automobiles électriques ultra-compactes, lorsque la LCV-EV concernera avant tout les clients professionnels (Renault Kangoo, Nissan Townstar). Au total, ces cinq plateformes couvriront 90 % de la production de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/830498_architecture-automobile-quest-ce-que-la-plateforme-dune-voiture%E2%80%89