Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

GeForce Now : Xbox Games Studios, Codemasters et d’autres éditeurs lâchent aussi Nvidia

Fidèle à lui-même, Phil Eisler, directeur général de GeForce Now, s’est fendu d’un communiqué de presse avec pour mot d’ordre « transparence ». Oui, la disparition de grands éditeurs est un coup dur. Des jeux de renom comme Halo : The Master Chief Collection, Mortal Kombat 11, Batman : Arkham Knight, Gears 5 ou encore Forza Horizon 4 ne seront plus disponibles pour les utilisateurs dès le 24 avril. Phil Eisler explique :

Néanmoins, pas question de s’avouer vaincu. « 30 des 40 jeux les plus joués actuellement sur Steam sont déjà compatibles GeForce Now » se targue Phil Eisler. « Et nous somme en train de travailler pour apporter plus de 1 500 jeux supplémentaires dans le service » rassure-t-il. De quoi compléter un catalogue contenant de grands noms comme Counter-Strike : Global Offensive ou Destiny 2.

Mais ces ajouts seront-ils suffisants pour compenser les départs et surtout lutter face à l'arrivée de Google Stadia ou Shadow ? Pas si sûr. « Alors que nous préparons le lancement commercial du service en juin, nous allons ajouter et enlever des jeux jusqu’à la fin du mois de mai », prévient Phil Eisler.

En attendant, Nvidia a prévenu ses abonnés (par email) que sa formule payante à 5,49 euros par mois (accès prioritaire, durée de session étendue, support de la technologie RTX) sera encore gratuite jusqu’au moins de juin. Une bonne nouvelle alors que le service connaît « une augmentation substantielle du nombre de joueurs et du temps de jeu ».

Ubisoft et Bandai Namco à la rescousse

Alors que la situation de GeForce Now inquiète, Nvidia peut compter sur le soutien de ses partenaires. Et pas des moindres. Chris Early, vice-président des partenariats chez Ubisoft - qui a ajouté en intégralité les franchises Assassin’s Creed et Far Cry au catalogue GeForce Now - s’est fendu d’une déclaration plus que bienvenue :

Autre soutien de poids, Katsuhiro Harada, créateur des jeux Bandai Namco. « De Dark Souls III à Tekken 7, nous observons une augmentation de joueurs que nous pouvons attribuer à GeForce Now. Ce service est un très bon moyen pour les nouveaux joueurs de faire l’expérience de nos prochains jeux et pour les joueurs actuels de continuer à en profiter » a-t-il déclaré suite à l’annonce de Nvidia.

Suffisant pour entrevoir un avenir moins morose ? Phil Eisler veut le croire. « Nous espérons qu'ils [les éditeurs ayant abandonné le navire] feront leur retour un jour », déclare-t-il.