Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Nvidia RTX 3000 : le haut de gamme « Ampère » met une baffe à la RTX 2080 Ti FE

Alors que leur annonce approche inexorablement, les prochaines cartes graphiques de Nvidia, attendues pour la rentrée, dévoilent doucement les grandes lignes de leurs spécifications au travers de fuites de plus en plus précises. Aujourd'hui, c'est la question des performances du futur haut de gamme de Nvidia qui commence à s'affiner, avec l'apparition sur 3DMark d'un rapport de performances graphique attribué à la puce GA102.

Basée sur la nouvelle architecture Ampère, c'est elle qui devrait donner vie aux potentielles RTX 3090 (ou titan), 3080 Ti (ou 3080 Super), et RTX 3080. Pour ce faire, on apprend du leaker _rogame qu'elle se déclinerait en trois variantes équipées respectivement de 24, 12 et 10 Go de mémoire vidéo.

De la mémoire vidéo étrangement cadencée

Connu pour ses informations souvent justes, régulièrement publiées sur Twitter, l'intéressé s'est fendu hier d'un billet de blog complet pour évoquer plus en détail ses découvertes sur 3DMark Time Spy. Il y dévoile la mention d'un GPU non identifié, issu de chez Nvidia Corporation et cadencé à 1935 MHz, pour 6000 MHz de fréquence côté mémoire vidéo. Des chiffres surprenants : la cadence du GPU est un peu plus faible qu'espérée (c'est plus que les 1635 MHz atteints par une RTX 2080 Ti FE, par exemple, mais rien de particulièrement élevé en soi), tandis que la fréquence appliquée à la mémoire paraît étrangement haute.

Pour rappel, les trois types de mémoire les plus courants actuellement sont la GDDR6 à 14 Gpbs (pour 1750 MHz), la GDDR6 à 16 Gbps (qui peut atteindre 2000 MHz) et la mémoire HMB2 à 2 GT/s (1000 MHz). Deux réponses s'offrent à nous d'après _rogame : soit ce chiffre est la résultante d'un pilote interne à Nvidia ou d'un driver non finalisé, soit le groupe mise sur un tout nouveau type de mémoire vidéo inconnu de l'outil de détection de 3DMark. En l'état, la première explication nous semble la plus probable.

La RTX 2080 Ti battue sans mal ?

Quoi qu'il en soit, cette mystérieuse carte est passée par la case benchmark. De quoi comparer ses performances sur le « Graphic Score » de Time Spy à celles des RTX 2080 Ti FE, Titan RTX et Titan V.

En clair, cette carte graphique inconnue au bataillon, sous architecture Ampère, est capable de devancer une RTX 2080 TI FE avec une avance de 30,98 %. La RTX 2080 TI Lightning de MSI est pour sa part battue avec un écart de 21,07 %. Même constat pour les Titan RTX et Titan V (LN2), dépassées respectivement de 22,14 et 8,30 % par la nouvelle puce de Nvidia. Seule une EVGA RTX 2080 Ti XC (overclockée à 2170 MHz) est capable de conserver une avance de tout juste 2,18 % sur cette mystérieuse carte.

Ces données, que _rogame assure avoir pu authentifier (elles proviendraient d'un test réalisé par un employé de Nvidia), s'avèrent encourageantes même si l'on ignore de quel modèle de RTX 3000 il s'agit. Il serait bien sûr très intéressant que ces résultats soient ceux d'une RTX 3080. Les RTX 3080 Ti et RTX 3090 pourraient alors être capables d'enterrer définitivement la génération Turing en termes de puissance de calcul. Reste maintenant à savoir quelle réponse AMD nous prépare de son côté avec ses GPU « Big Navy », attendus en fin d'année.