Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

GeForce Now : Nvidia augmente le prix de son abonnement au cloud gaming

Depuis le début de l'année 2020, Nvidia propose son service de cloud gaming nommé GeForce Now à la position très unique sur le marché du jeu vidéo. D'abord, la firme n'est pas habituellement en position de proposer une plateforme comme peuvent le faire Microsoft ou Sony avec leurs offres liées à leurs écosystèmes console. Surtout, Nvidia propose un service de cloud gaming qui vous permet de jouer aux jeux que vous possédez déjà, que ce soit sur Steam ou GOG pour ne citer qu'eux. Un positionnement qui lui permet d'éviter les problèmes d'un Google Stadia par exemple.

Pas de changement pour les abonnés

Jusqu'à présent, Nvidia proposait deux moyens d'accéder à son service GeForce Now. La première était totalement gratuite, mais avec des sessions de jeu de 1 heure et en faisant la queue pour accéder au serveur. Soyons honnêtes, il s'agit surtout d'un moyen de tester le service et la qualité du streaming depuis sa connexion sans débourser un sou.

Alternativement, il y a le forfait « fondateurs » qui était proposé pour 5,49 euros par mois (ou 27,45 euros pour 6 mois). Il permet d'accéder en priorité aux serveurs, de bénéficier des effets RTX et de faire sauter la limite de temps sur les sessions. Comme son nom le suggérait, il s'agissait d'une offre temporaire de lancement qui prend fin aujourd'hui. Les abonnés qui en bénéficient déjà pourront garder ce tarif « à vie ».

À la place, Nvidia lance l'offre « prioritaire » à 9,99 euros par mois, ou 99,99 euros par an. Il s'agit exactement de la même offre que le forfait fondateur, mais avec une jolie hausse de prix à la clé. Il faut comprendre qu'ici Nvidia veut pérenniser son service avec un tarif plus « long terme » qui se rapproche de ce que les concurrents peuvent proposer, notamment Google avec Stadia Pro. Le tarif à 10 euros par mois est devenu un standard du marché des abonnements.

C'est aussi le reflet du chemin parcouru par Nvidia depuis un an, qui a très régulièrement amélioré son service avec de nouvelles fonctionnalités et plus de jeux compatibles.

Près de 10 millions d'utilisateurs

Dans son communiqué de presse, Nvidia mentionne être sur le chemin des 10 millions « de membres GeForce Now ». Un chiffre qui intègre à la fois les joueurs de la version gratuite et les abonnés, mais un chiffre tout de même assez important. À titre de comparaison, le Xbox Game Pass, qui fait office d'offre star du secteur, même si elle propose autre chose qu'uniquement du cloud gaming, compte plus de 18 millions d'abonnés payant à ce jour.

Pour continuer sa progression sur ce nouveau marché, où tout reste à faire, Nvidia annonce que la firme va continuer ses investissements dans le domaine du cloud gaming. Il faut dire qu'à ce jour, c'est la seule à proposer un service aussi étendu, à la fois géographiquement et en nombre d'appareils compatible. GeForce Now est par exemple disponible sur PC, ce qui n'est pas le cas du cloud gaming de Microsoft, et sur Android TV, ce qui n'est pas le cas du cloud gaming de Google.

Des améliorations à venir

Pour mieux faire passer la pilule de ce nouveau prix mensuel, Nvidia tease plusieurs nouveautés à venir sur le service. D'abord, il est question de réduire la latence en synchronisation verticale de l'affichage avec la vitesse de rendu du serveur distant, à 60 ou 59,94 Hz. La marque promet aussi d'améliorer prochainement le bitrate sur les mauvaises connexions à internet, ce qui va améliorer la qualité d'image.

Côté expérience utilisateur, Nvidia annonce des changements dans la connexion des comptes, ce qui devrait permettre de synchroniser plus facilement les jeux que l'on possède avec GeForce Now. Avec un préchargement plus efficace, Nvidia veut in fine réduire le temps entre le lancement de GeForce Now et l'arrivée dans une partie.

Enfin, Nvidia veut continuer d'ajouter de nouveaux jeux compatibles à son service chaque jeudi. En moyenne, la firme en ajoute 10 par semaine, et espère passer à une quinzaine de nouveaux jeux par semaine d'ici à la fin de l'année 2021.

Des jolis plans qui montrent que Nvidia n'en a pas fini avec le cloud gaming, au moment où Google et Amazon accusent quelques difficultés dans ce nouveau secteur.