Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

OnePlus répond aux accusations de collecte de données personnelles

Après Wiko, c'est au tour de OnePlus de clarifier la situation après des accusations de collecte abusive.

Le lanceur d'alerte Elliot Alderson, auquel on doit notamment des révélations sur Wiko, accusait la semaine dernière OnePlus d'espionner ses clients. Nous avions naturellement demandé une réaction au fabricant. La voici…

Le chercheur reprochait aux téléphones de OnePlus d'envoyer « silencieusement » les statistiques de batterie (qui incluent les applications les plus utilisées) et les rapports de plantage, ce quatre fois par jour.

Contacté par FrAndroid, le porte-parole de OnePlus répond que l'utilisateur peut renoncer à la collecte, dès la configuration initiale ou dans un second temps dans les paramètres du téléphone. Selon nos constatations (voir les captures d'écran ci-contre), l'utilisateur accepte effectivement de « rejoindre le programme d'expérience utilisateur », qui « aide OnePlus à améliorer l'expérience en envoyant automatiquement des diagnostics et des données sur l'utilisation des applications et de l'appareil ». La marque s'engage quoi qu'il en soit à ce que ces informations ne soient pas utilisées pour identifier l'utilisateur.

Si l'adhésion au programme est activée par défaut, l'utilisateur peut y renoncer en un clic. Et s'il était négligent au point d'adhérer au programme sans le vouloir, il peut y renoncer à tout moment en se rendant dans Paramètres → Avancé et en décochant Rejoignez le programme d'expérience utilisateur.

Des réserves encore en suspend

Mais selon le surnommé Elliot Alderson (en référence au héros de la série télévisée Mr Robot), si renoncer au programme stoppe bien l'envoi des données, il n'interrompt pas l'enregistrement des logs sur la mémoire du téléphone. Or ils ne sont pas chiffrés, si bien que n'importe quelle autre application disposant de l'autorisation Stockage peut y accéder.

Il révélait aussi que l'application « BugReportLite » incriminée pouvait être reconfigurée à distance et qu'elle avait d'ores et déjà les autorisations pour accéder notamment à la localisation, ce qui techniquement permettrait potentiellement de traquer l'utilisateur.

Nous avons partagé ces deux réserves à OnePlus, et nous espérons mettre à jour cet article avec sa réaction.

https://www.frandroid.com/marques/wiko/472972_affaire-wiko-mesures-legislation