Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de l'Oppo Find X2 Pro : le smartphone le mieux équilibré du marché

Mise à jour du 14 mai : l'Oppo Find X2 Pro est désormais disponible en précommande, avec le casque Bang&Olfsen Beoplay H8i.

Le test de l'Oppo Find X2 Pro en vidéo

Fiche technique de l'Oppo Find X2 Pro

Ce test a été réalisé à partir d’un exemplaire fourni par la marque.

Un dos en similicuir du plus bel effet

De prime abord, on ne peut pas dire que l'Oppo Find X2 Pro brille de par son originalité en termes de design. En façade, on retrouve ainsi un grand écran incurvé avec une diagonale de 6,7 pouces, écran qui est également percé dans son angle supérieur gauche pour intégrer un appareil photo. En bref, c'est un design extrêmement proche de ce qu'on a pu voir ces derniers mois, non seulement avec les Xiaomi Mi 10 et Mi 10 Pro, mais également avec les OnePlus 8 et 8 Pro. Même Realme, avec son X50 Pro, Huawei, avec son P40 Pro et Honor, avec son 30 Pro, ont adopté un format similaire, mais en rajoutant un deuxième module photo dans le poinçon.

L'Oppo Find X2 Pro a au moins le mérite de proposer un design soigné en façade, avec des bordures inférieure et supérieure assez fines de 4 mm seulement. Sur les côtés, la courbure de l'écran permet là aussi de limiter au maximum les bordures. Néanmoins, comme je le regrettais déjà pour les Mi 10 et Mi 10 Pro, dommage que l'écran de l'Oppo Find X2 Pro ne parvienne pas jusqu'au châssis et que le constructeur ait intégré une petite bande noire pour le délimiter sur tout le pourtour de l'appareil.

C'est surtout au dos que l'Oppo Find X2 Pro se distingue de la concurrence. En effet, exit le dos en verre -- brillant ou dépoli -- ou en métal. Ici, Oppo a fait le choix de deux matériaux pour le moins original. Deux modèles existent en effet, lancés au même prix : un avec un dos en céramique et un avec un dos en faux cuir. J'ai pu tester le modèle en faux cuir, celui que Cassim jugeait comme « plus travaillé, mieux fini » et « plus agréable en main » lors de sa prise en main. Sans avoir pu découvrir le modèle en céramique, il faut dire que mes premières impressions avec le produit tendent à donner raison à mon collègue -- et néanmoins ami. Le smartphone est particulièrement léger et agréable à la prise en main. Il faut dire que même s'il est plus épais de 0,7 mm que la version céramique, le modèle en similicuir est aussi plus léger de 17 grammes. Et ça se sent lorsqu'on vient de passer deux semaines à tester les Xiaomi Mi 10 et Mi 10 Pro à 208 grammes. Paradoxalement, malgré ce poids de 200 grammes, l'Oppo Find X2 Pro a l'air plutôt léger en main. Surtout, sa préhension s'avère assez confortable.

Alors certes, le coloris rose saumon proposé sur la version similicuir ne ravira pas tout le monde, mais c'est une teinte pour le moins originale que l'on ne retrouvera pas sur tous les smartphones.  Finalement, le seul souci avec ce faux cuir est l'absence de sur couture. On aurait apprécié, un peu à la manière du LG G4, qu'Oppo mette davantage en avant ce matériau avec de fausses coutures apparentes pour assumer ce choix jusqu'au bout. Ici, ça rappelle un peu le faux cuir -- en fait, du plastique souple -- du Samsung Galaxy Note 3. On appréciera néanmoins les touches de doré que ce soit au niveau des tranches, du logo Oppo intégré dans une petite plaque ou du module photo.

À propos du module photo, signalons qu'Oppo a décidé de le positionner assez discrètement, en haut à gauche et à la verticale. Un emplacement relativement classique qui a au moins le mérite de ne pas disposer les appareils sur deux colonnes. Le seul problème, c'est que l'épaisseur du module photo, d'environ 1,5 mm, tendra à rendre le smartphone bancal lorsque vous l'utilisez à plat sur une table. Mais c'est là le lot de la plupart des téléphones haut de gamme avec des optiques complexes.

Passons enfin aux contours du smartphone. On va retrouver logiquement le bouton de mise en veille sur la tranche droite, un peu plus haut que là où atterrit naturellement le pouce, sans qu'il ne soit inaccessible. À gauche on retrouve, au même niveau, les deux boutons de volume. Et en bas, Oppo a intégré sur la tranche inférieure une prise USB-C entourée, à gauche, de la trappe pour carte nano-SIM et, à droite, du haut-parleur pour les médias. On y reviendra plus tard, mais le smartphone ne propose donc pas de prise casque. Le haut-parleur pour les appels est cependant utilisé lui aussi pour la lecture de médias, afin de profiter d'une véritable stéréo.

Dans l'ensemble, l'Oppo Find X2 Pro est un smartphone particulièrement bien soigné. On appréciera spécifiquement les finitions du modèle en cuir synthétique et l'écran qui occupe quasiment l'intégralité de la face avant. Même si l'appareil a un gabarit plutôt conséquent, il reste agréable à utiliser à deux mains et peut même être utilisé à une main, à condition de se contorsionner légèrement les phalanges pour attendre les angles supérieurs de l'écran. Quant à la courbure de l'écran, elle est suffisamment légère, à 68°, pour ne pas vraiment gêner à l'usage. Sur une semaine d'utilisation, je n'ai quasiment jamais eu à me plaindre de frappes enregistrées par la paume de ma main.

On notera également que l'Oppo Find X2 Pro est certifié IP68. Il peut donc résister à l'immersion à plus d'un mètre d'eau pendant une heure.

Un grand écran QHD+ et 120 Hz

Il y a un an et demi, lors de la sortie du Find X, le smartphone d'Oppo se caractérisait par son grand écran de 6,4 pouces occupant l'intégralité de la face avant. Il s'agissait alors de l'un des premiers smartphones du marché à se passer de larges bordures ou d'une encoche, large ou fine. Pas de poinçon non plus, puisque le module photo en façade était intégré dans un système mécanique. Depuis, ces différents types de design se sont démocratisés et Oppo est finalement rentré dans le rang avec son Find X2 Pro.

On retrouve donc un écran plus classique en apparence avec, comme on l'a vu, des bords incurvés et un poinçon positionné en haut à gauche de la dalle. Mais cela ne signifie pas pour autant que le constructeur chinois a délaissé la qualité d'affichage de son téléphone. Il faut dire que l'Oppo Find X2 Pro est doté d'un écran de 6,7 pouces utilisant une dalle Amoled et affichant une définition QHD+ de 3168 x 1440 pixels. Oui, on a bien ici une dalle quasiment similaire sur le papier à celle du OnePlus 8 Pro.

Concrètement, cela signifie que grâce à la technologie Oled, on peut profiter d'un contraste qu'on qualifiera d'infini avec des pixels noirs parfaitement sombres, même lorsqu'on consulte l'écran dans l'obscurité. Du côté de la densité d'affichage, on se retrouve avec 519 pixels par pouce, soit largement de quoi profiter de l'écran sans pouvoir déceler chaque pixel individuellement. On y reviendra plus tard, mais il est également possible de configurer l'affichage en Full HD+ avec une image de 2376 x 1080 pixels pour économiser un peu de batterie. On a également un ratio d'écran un peu bâtard au format 19,8:9.

En raison du confinement, je n'ai pas eu accès à la sonde pour mesurer les différentes données de l'écran. Néanmoins, même en plein soleil, il a pu monter à une luminosité suffisante pour rendre agréable la consultation de l'écran malgré les reflets du ciel lumineux. Aucun problème de lecture donc. De son côté, Oppo communique sur une luminosité maximale de 500 cd/m² en mode manuel qui peut monter jusqu'à 800 cd/m² en mode automatique si la lumière externe s'y prête. Sans pouvoir confirmer ces données, elles ne semblent pas complètement délirantes.

Concernant la balance des blancs, j'ai pu comparer l'écran de l'Oppo Find X2 Pro à celui du Samsung Galaxy Note 10 Lite. Pour rappel, l'appareil de Samsung est calibré avec un écran avec une température par défaut à 6538K, soit extrêmement proches des 6500K de référence de la lumière blanche du soleil. Malheureusement, l'écran du Find X2 Pro, dans son mode par défaut, tire davantage vers le bleu, avec une colorimétrie plus froide. On pourra également noter des couleurs plutôt ternes malgré le mode vif par défaut. Le smartphone se rattrape largement avec le mode « cinématique » qui va permettre à la foix d'augmenter la vivacité des couleurs -- et donc d'étendre le spectre colorimétrique -- et de réchauffer la température de l'écran à un niveau proche de celle du Galaxy Note 10 Lite.

Par ailleurs, les options d'affichage de l'Oppo Find X2 Pro permettent également de profiter d'autres options. Il est ainsi possible de régler manuellement la température de l'écran, mais aussi automatiquement. En d'autres termes, à l'instar du mode « True Tone » chez Apple ou du « ton agréable » sur les derniers OnePlus, l'Oppo Find X2 Pro intègre un « affichage des tonalités nature ». Concrètement -- et malgré une traduction approximative -- cela permet d'adapter automatiquement la balance des blancs de l'écran à celle de votre environnement. Une fonctionnalité bienvenue, même si elle est finalement assez accessoire.

Une autre fonction de l'affichage permet de profiter du « moteur O1 Ultra Vision ». Il s'agit d'une fonctionnalité visant à upscaler les contenus SDR vers du HDR d'une part, et à faire de l'interpolation pour rendre les vidéos plus fluides. La première fonctionnalité reste là aussi du domaine de l'accessoire et ne parvient finalement qu'à rendre les couleurs un peu plus vives dans les vidéos YouTube. Pour la seconde, on la connaît sous le nom de MEMC sur le OnePlus 8 Pro et il s'agit, comme sur les téléviseurs récents, de rendre les images plus fluides pour forcer le 120 Hz, y compris sur des contenus filmés initialement en 60 Hz. Ça marche, mais difficile d'y voir une réelle utilité au quotidien, à moins de vouloir à tout prix profiter du mode 120 Hz à tout moment.

Parce que je ne l'ai pas précisé plus tôt, mais l'Oppo Find X2 Pro dispose bel et bien d'un écran 120 Hz. Et -- une fois encore -- tout comme sur le OnePlus 8 Pro, et contrairement au Galaxy S20, il est possible de profiter à la fois du 120 Hz et du QHD+. Si le QHD+ n'apporte pas de gros gain en qualité par rapport au Full HD+, le mode 120 Hz est quant à lui particulièrement appréciable pour une meilleure fluidité dans les menus, dans l'interface ou lorsqu'on fait défiler des applications comme Twitter, Facebook ou Instagram. Par défaut, les deux modes QHD+ et 120 Hz sont activés automatiquement lorsque les contenus s'y prêtent. Une bonne solution pour être sûr de ne pas avoir un écran 120 Hz pour des jeux limités au 30 FPS ou une définition QHD+ dans des vidéos disponibles seulement en Full HD. Ainsi, cela vous permettra d'économiser de la batterie lorsque c'est possible, tout en profitant de la meilleure qualité lorsqu'elle disponible sur les contenus consultés.

Des progrès énormes pour ColorOS 7

En termes de logiciel, l'Oppo Find X2 Pro est équipé de ColorOS 7.1, une interface basée sur Android 10. Au moment de ce test, il profite par ailleurs du patch de sécurité du 5 avril 2020. Autant dire qu'on a un smartphone qui ne souffre d'aucun retard logiciel.

On a beaucoup critiqué ColorOS chez Frandroid, c'est le cas de le dire. Autant admettre que l'interface d'Oppo était loin d'être dans notre top 5 des meilleures interfaces sur Android. Et heureusement, ça a changé. Avec la version 7 de son système, Oppo a corrigé l'écrasante majorité des reproches qu'on pouvait encore faire au Reno 2, lancé il y a six mois, à commencer par les soucis de traduction. Certes, il persiste encore, dans le modèle de test qu'on a pu essayer, quelques aléas, comme un « mode éco énerg » dans l'écran des paramètres rapides. Mais on est loin, très loin, des aberrations de ce type qu'on pouvait trouver sur les précédentes versions de ColorOS. Surtout, Oppo nous a confirmé que d'autres améliorations étaient à attendre d'ici la sortie du smartphone à la fin du mois de mai.

En termes d'interface aussi, Oppo a fait des progrès. Sur l'écran des paramètres rapides par exemple, le constructeur a enfin apporté de la cohérence avec une couleur verte unique lorsqu'un paramètre est activé, et non plus un mélange de bleu et de vert. Les icônes aussi ont été rendues plus harmonieuse. Et même le menu des paramètres a été revu pour être plus aéré, avec des icônes plus discrètes pour chaque réglage. Surtout, Oppo n'en a pas oublié pour autant les fonctionnalités avec une interface qui reste très riche en personnalisation.

Comme sur les versions précédentes, on peut toujours inverser les touches de navigation en bas de l'écran, mais aussi profiter d'une navigation gestuelle ou opter pour un tiroir d'application ou un écran d'accueil sans tiroir. L'interface profite également d'un thème sombre natif qui va venir se répandre dans l'ensemble des applications compatibles. En termes de fonctionnalités, on apprécie également le fait que ColorOS permette désormais d'ouvrir l'écran des notifications à partir d'un glissement de doigt du haut vers le bas depuis n'importe où sur l'écran d'accueil, sans avoir à viser spécifiquement la barre d'état. On peut également modifier les effets de transition d'un écran à l'autre et même modifier la forme des icônes d'applications à partir de trois styles différents, en plus de formes personnalisées. Bref, on se retrouve quasiment avec des fonctionnalités qu'on attend généralement d'un launcher tiers.

Cela ne signifie pas pour autant que l'interface logicielle de l'Oppo Find X2 Pro est exempte de défauts. On pourra notamment citer un menu paramètres encore assez dense et pas évident à appréhender au premier abord avec rien de moins que 29 entrées dans le menu principal. Dommage également qu'Oppo n'ait pas suivi le pas de Xiaomi ou OnePlus en intégrant directement Google Discover sur son écran d'accueil, mais persiste à implémenter son propre « assistant intelligent » qui se contente d'afficher le nombre de pas dans la journée, de quelques informations météo et d'afficher votre prochain rendez-vous. Autant dire qu'on aurait préféré profiter de Google Discover dont les suggestions sont d'autant plus pertinentes.

On pourra également regretter que le smartphone embarque son lot de bloatwares. Outre les applications Oppo, sont également installées les applications OfficeSuite, Opera ou Soloop. Heureusement, elles peuvent être désinstallées.

Du côté de la biométrie, l'Oppo Find X2 Pro intègre un lecteur d'empreintes digitales sous l'écran. Celui-ci permet de déverrouiller le smartphone particulièrement rapidement en 300 ms environ. Je n'ai pas non plus eu à déplorer de trop nombreux faux négatifs ni de frustration comme c'est parfois le cas chez Samsung par exemple. Le téléphone embarque également un système de reconnaissance faciale. S'il s'agit d'un système 2D qui ne repose que sur l'appareil photo frontal -- et est donc moins sécurisé que les versions 3D du Huawei Mate 30 Pro ou du Google Pixel 4 -- il a le mérite d'être très rapide. En soulevant le smartphone, il se déverrouille directement si on active le geste et on peut même le configurer pour rentrer directement sur l'écran d'accueil, sans écran de verrouillage à faire glisser.

Enfin, concernant les DRM, on notera que l'Oppo Find X2 Pro embarque Widevine au niveau L1. En d'autres termes, il permet de profiter des vidéos sur Netflix, myCanal ou Molotov en haute définition sans contrainte logicielle.

Une bonne qualité audio stéréo

On l'a vu sur la partie design, l'Oppo Find X2 Pro ne dispose pas de prise casque. Le constructeur fournir cependant avec son smartphone des écouteurs USB-C. Concrètement, cela signifie qu'il faudra vous fournir vous-même un adaptateur Jack vers USB-C si vous souhaitez continuer à utiliser votre casque ou vos écouteurs filaires.

Du côté des haut-parleurs, le Find X2 Pro profite d'un véritable son stéréo. Il faut dire que pour la lecture de vidéos, de musique ou pour les jeux, le haut-parleur des appels est mis à contribution au même titre que celui de la tranche inférieure. Dans l'ensemble, sans atteindre la qualité et l'équilibre sonore d'un Xiaomi Mi 10 Pro -- qui jouit de deux haut-parleurs similaires -- on peut dire que le Find X2 Pro fait bien le job. On notera cependant qu'à volume maximum, le smartphone manque clairement de grave, probablement en raison de la taille réduite des haut-parleurs -- et qu'il a une légère tendance à saturer dans les aigus. On apprécie cependant la bonne spatialisation et le volume maximum assez correct pour couvrir largement une conversation.

À propos des écouteurs fournis, il s'agit de modèles intra-auriculaires assez classiques. Ils permettent de profiter d'une bonne isolation passive et mettent, cette fois, largement les basses en avant. On notera qu'Oppo a eu la bonne idée de fournir deux paires d'embouts en silicone supplémentaire pour vous permettre d'adapter au mieux les écouteurs à votre conduit auditif.

Par ailleurs, le Find X2 Pro bénéficie d'un menu « Dolby Atmos » dans les paramètres de son et vibration. C'est dans ce menu que vous allez pouvoir activer le Dolby Atmos pour profiter théoriquement d'un son de meilleure qualité, du moins si vous branchez des écouteurs filaires ou un casque Bluetooth. En effet, il est impossible d'en profiter à l'aide des seuls haut-parleurs. Quatre options vous sont proposées : théâtre (pour un son surround 3D), jeu (pour davantage de graves), musique (avec égaliseur 10 bandes et quatre presets) et intelligent, censé s'adapter automatiquement au type de contenu proposé.

Enfin, du côté du Bluetooth, l'Oppo Find X2 Pro est compatible avec la norme Bluetooth 5.1 pour une portée et une stabilité étendue, ainsi qu'avec les codecs audio SBC, AAC, aptX, aptX HD et LDAC. Le smartphone devrait donc prendre en charge la grande majorité des codecs disponibles sur votre casque ou vos écouteurs Bluetooth.

Des performances optimales et un stockage de 512 Go

L'Oppo Find X2 Pro est doté du Snapdragon 865 de Qualcomm. Il s'agit de l'un des premiers smartphones du marché à en profiter en ce début d'année 2020. Pour rappel, la nouvelle puce de Qualcomm est actuellement la plus performante sur Android. À ce SoC, Oppo a associé 12 Go de RAM LPDDR5 et 512 Go de stockage en UFS 3.0. Il s'agit là de la seule configuration proposée et ce stockage pour le moins imposant nous fera facilement pardonner l'absence de possibilité de stockage extensible.

Concrètement, comme avec les Xiaomi Mi 10, OnePlus 8 ou Nubia Red Magic 5G, trois smartphones déjà testés qui sont également dotés du Snapdragon 865, l'expérience s'est avérée particulièrement fluide. Sans même parler de l'écran 120 Hz, je n'ai rencontré aucun ralentissement pendant ma semaine de test. Les applications ont su répondre au doigt et à l'oeil et j'ai pu gérer le multitâche facilement, jouer à des jeux 2D ou 3D sans aucun problème et même jongler entre plusieurs applications lourdes sans que le smartphone ne me fasse défaut.

Sur Fortnite, l'Oppo Find X2 Pro lance par défaut le jeu avec une fluidité de 30 images par seconde (IPS), une qualité épique, et une résolution 3D à 75 %. Pour pousser un peu plus le téléphone dans ses retranchements, j'ai pu monter la résolution 3D à 100 %. Néanmoins, le paramètre de fluidité ne pouvait pas aller au-dessus des 30 images par seconde, malgré l'écran 120 Hz. Il faut dire qu'il appartient à Epic Games de valider individuellement les smartphones pouvant accéder aux 60 IPS. L'expérience de jeu s'est cependant avérée très fluide, avec une fluidité variant entre 29 et 30 images par seconde sans aucune baisse drastique de framerate.

Il en va de même pour Call of Duty Mobile qui se lance par défaut avec des graphismes très élevés et une fréquence d'images par seconde en élevé. J'ai pu passer la fréquence en très élevée elle aussi et activer l'anticrénelage. Résultat ? Le smartphone n'a eu aucun mal à conserver une fluidité optimale dans les phases de jeu.

Afin de comparer l'Oppo Find X2 Pro à ses principaux concurrents, je l'ai soumis à une session de benchmarks, puis comparé les résultats avec ceux d'autres smartphones haut de gamme, le Huawei P40 Pro, le Samsung Galaxy S20 Ultra, le Xiaomi Mi 10 Pro et le OnePlus 8 Pro.

Dans l'ensemble, on a donc un Oppo Find X2 Pro au même niveau que ses homologues équipés du Snapdragon 865. Le smartphone arrive en tête sur AnTuTu et parvient à de très bons scores sur l'ensemble des tests. On notera également une forte similarité entre les scores du Find X2 Pro et ceux du OnePlus 8 Pro. Cela ne doit pas grand-chose au hasard tant les optimisations et les caractéristiques sont similaires sur les deux modèles. Ils profitent en effet tous deux d'un écran QHD+ avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Et dans les deux cas, les tests ont été réalisés en mode automatique, donc en QHD+. Cela explique également pourquoi le Mi 10 Pro, avec son écran Full HD+, arrive devant les deux appareils sur les tests "onscreen" de GFXBench.

Un bon appareil photo... même en basse lumière

Depuis près d'un an, avec ses gammes Reno et Reno 2, Oppo a su démontrer qu'il était capable de concevoir des smartphones dotés d'appareils photo de bonne qualité. Pour son Find X2 Pro, le constructeur chinois a choisi d'intégrer un module photo au dos avec une bonne polyvalence. On retrouve en effet de haut en bas :

Concrètement, chaque appareil va servir à de multiples usages. Pour celui doté d'une longue focale, il est ainsi utilisé à la fois pour le zoom optique x5, le zoom hybride jusqu'à x10 et le zoom numérique jusqu'à x50. L'appareil photo principal de 48 mégapixels va quant à lui prendre le relai du grand-angle (zoom x1) jusqu'au zoom hybride x4,9. Il faut dire qu'il est équipé d'un capteur Sony IMX689 de 48 mégapixels et que les photos capturées le sont quant à elles en 12 mégapixels. Dès lors, le zoom devient hybride lorsqu'on passe du zoom x2 au zoom x4,9. Enfin, l'Oppo Find X2 Pro n'est pas équipé d'un appareil dédié spécifiquement au mode macro et pour cause : comme bien souvent sur les smartphones haut de gamme, c'est l'objectif ultra grand-angle qui s'en charge également grâce à sa capacité à faire la mise au point à 2 cm seulement du sujet.

En termes d'interface aussi, Oppo fait dans la sobriété sur l'appareil photo de son Find X2 Pro. Lorsqu'on ouvre l'application, seules cinq options sont proposées : nuit, vidéo, photo, portrait et plus. Ce dernier onglet ne regorge pas non plus de fonctions gadgets puisqu'il se contente d'intégrer les modes Google Lens, ralenti, expert, sticker, scanner de texte, panorama et time lapse. On notera par ailleurs que le mode photo principal permet de gérer le HDR, le mode IA ou les filtres. Le mode expert permet quant à lui de capturer les clichés en RAW.

Pour évaluer les performances photo de l'Oppo Find X2 Pro, j'ai pu prendre plusieurs séries de clichés à différentes focales, de l'ultra grand-angle au zoom hybride x10 en passant par le grand-angle, le zoom x2 et le zoom optique x5. Pour chacune des photos suivantes, j'ai utilisé le mode automatique, sans IA, en activant le HDR automatique.

Dans l'ensemble, l'Oppo Find X2 Pro propose une bonne cohérence entre les différents objectifs. Elle est particulièrement notable lorsqu'on passe de l'ultra grand-angle au grand-angle classique. Cependant, en passant au zoom x5, on pourra remarquer des couleurs un peu plus ternes, moins contrastées, et le changement de capteur se ressent même à la prise de vue sur l'écran. Le zoom hybride x10 s'avère cependant très efficace pour capturer un maximum de détails.

On notera cependant que le mode automatique ne convient pas pour les photos de nuit. Heureusement, comme on l'a vu plus tôt, l'Oppo Find X2 Pro dispose également d'un mode nuit accessible facilement. Les clichés suivants ont été pris, encore une fois, en passant de l'ultra grand-angle au zoom x10, et toutes en mode nuit :

Lorsqu'on passe sur le mode nuit, les photos s'avèrent bien plus lumineuses, du moins sur le capteur principal et les différents niveaux de zoom. Il faut dire qu'en basse lumière, c'est le capteur principal, bien plus lumineux avec son ouverture de f/1,7 qui est utilisé en hybride, y compris jusqu'au zoom 10x. Cela explique deux choses : d'abord les clichés particulièrement lumineux, même en x10, ce qu'on trouve assez rarement sur le marché, mais aussi des clichés qui sont moins détaillés qu'en plein jour à ce niveau de zoom. Il faut dire qu'on vient alors zoomer numériquement dans un cliché de 48 mégapixels. Ça marche bien en x2, plus difficilement en x5 et c'est à peine exploitable en x10.

Il en va de même pour le module ultra grand-angle. Si le capteur Sony IMX586 s'en sort bien mieux en mode nocturne qu'en mode automatique, son objectif reste cependant bien moins lumineux que le module principal et cela se ressent lors de la prise de vue. Difficile néanmoins de ne pas voir le gain en luminosité et en gestion de la plage dynamique apporté par ce mode.

L'Oppo Find X2 Pro est également équipé d'un mode portrait comme on l'a vu plus tôt. Sur les photos ci-dessous, on peut ainsi découvrir des clichés capturés avec le mode automatique, à gauche, puis avec le mode portrait, à droite :

Lorsqu'on se penche un peu sur ces photos, capturées à environ 50 cm du sujet, on réalise qu'en fait le mode portrait est relativement accessoire. Non pas qu'il ne vient pas flouter l'arrière-plan, mais parce que le capteur principal intégré au smartphone, le capteur Sony IMX689, également utilisé sur le OnePlus 8 Pro, parvient déjà naturellement à proposer un bon effet bokeh. Il faut dire qu'il s'agit d'un capteur de très grande taille pour un smartphone, au format 1/1,4 pouce, soit presque aussi grand qu'un capteur un pouce tel qu'on peut en trouver sur des appareils photo compacts experts comme le Sony RX100. On notera néanmoins que les Huawei P40 Pro et Samsung Galaxy S20 proposent des capteurs plus grands encore, aux formats 1/1,28 et 1/1,33 pouce.

Concernant les selfies, c'est un capteur de 32 mégapixels qui a été intégré dans le poinçon de l'Oppo Find X2 Pro, associé à un objectif ouvrant à f/2,4. Là encore, le smartphone s'en sort bien y compris pour le mode portrait qui s'avère un peu plus utile encore, puisque le capteur est plus petit :

Concernant la vidéo, l'Oppo Find X2 Pro est capable de filmer au maximum en 4K à 60 FPS. Il propose par ailleurs un mode « ultra stable » en Full HD à 60 FPS. Malheureusement, Oppo n'a pas choisi d'intégrer de 8K sur son smartphone, jugée encore « trop peu satisfaisante ».

En selfie, le smartphone permet cette fois d'enregistrer au mieux en Full HD à 30 FPS. Dommage, sans même parler de 4K, on aurait apprécié pouvoir tourner en 60 FPS.

Une autonomie confortable et une charge ultra rapide

L'Oppo Find X2 Pro est équipé de deux batteries des 2130 mAh pour un total de 4260 mAh. Avec une telle capacité, le smartphone tient facilement la journée, quels que soient les paramètres choisis. En effet, comme on l'a vu plus tôt dans la partie liée à l'écran, le téléphone d'Oppo permet de modifier à la fois le taux de rafraîchissement -- automatique, 60 Hz ou 120 Hz -- mais également la définition de l'écran -- automatique, Full HD+ ou QHD+.

Avec les paramètres réglés au maximum -- en 120 Hz avec QHD+ -- j'ai pu utiliser le smartphone pendant 27 heures avant qu'il ne tombe à 10 % de batterie. Sur cette période, l'écran est resté allumé pendant 5h11, dont une heure d'appel vidéo sur Messenger, une heure de YouTube, une heure de navigation sur Chrome, et une demi-heure chacun pour TikTok, Twitter et Instagram.

En réglant tout en automatique, le smartphone a fait un peu mieux en tenant pendant 25h30 avant de tomber à 10 % de batterie, dont 5h08 d'écran allumé. Sur le papier c'est moins bon, mais il faut dire que j'ai eu un usage bien plus intensif du smartphone en utilisant les différents benchmarks, gourmands en ressource et donc en alimentation et en passant une heure sur Call of Duty Mobile et Fortnite.

Enfin, en réglant le taux de rafraîchissement sur 60 Hz et la définition en Full HD+, j'ai pu tenir pendant 36 heures -- dont 5h12 d'écran allumé -- avant de tomber à 10 % de batterie. Sur cette période, j'ai navigué sur Chrome pendant une heure, passé 45 minutes à regarder YouTube et utilisé Messenger pendant près d'une heure.

Dans l'ensemble, on a donc un Oppo Find X2 Pro avec une autonomie plus que correcte. D'ici la sortie du smartphone, le constructeur compte encore l'améliorer avec des mises à jour logicielles. Mais c'est véritablement sur la charge rapide que le smartphone d'Oppo se démarque. Il est en effet livré avec un chargeur 65 W et, contrairement au Xiaomi Mi 10 Pro, en tire tout son potentiel. Le smartphone est en effet compatible avec une charge rapide 65 W, ce qui lui permet de passer de 10 à 45 % de batterie en 10 minutes. En 20 minutes, il passe de 10 à 79 % et il faut un total de 33 minutes pour une charge complète de 10 à 100 %.

On regrettera cependant que l'Oppo Find X2 Pro ne soit pas compatible avec la charge sans fil. Dommage alors que son cousin, le OnePlus 8 Pro, l'a enfin adopté. D'autant plus dommage compte tenu du segment tarifaire de l'appareil, à près de 1200 euros.

Réseau et communication de l'Oppo Find X2 Pro

L'Oppo Find X2 Pro est compatible avec l'ensemble des fréquences 4G disponibles en France, qu'il s'agisse des bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B20 (800 MHz) ou B28 (700 MHz). Le smartphone est donc pleinement compatible avec le réseau Free Mobile. On notera que si Oppo commercialise une version dual-SIM du smartphone, seul le modèle avec une seule carte SIM est disponible en France.

Équipé du processeur Snapdragon 865 et d'un modem Snapdragon X55, le smartphone profite également de la 5G. Il est compatible avec les bandes n1 (2100 MHz), n3 (1800 MHz), n5 (850 MHz), n7 (2600 MHz), n28 (700 Mhz), n40 (2300 MHz), n41 (2500 MHz), n77 (3700 MHz), n78 (3500 MHz) et n79 (4700 MHz). Le smartphone est donc compatible avec la 5G SA et NSA, mais pas avec les ondes millimétriques qui arriveront d'ici quelques années.

Concernant le Wi-Fi, le téléphone d'Oppo est compatible avec la norme Wi-Fi 6 (802.11 a/b/g/n/ac/ax) en 2,4 GHz, 5,1 GHz et 5,8 GHz et en 2×2 MIMO. Pour le Bluetooth, comme on l'a vu plus tard, l'Oppo Find X2 Pro est compatible avec la version 5.1 de la norme sans fil ainsi qu'avec les codecs audio SBC, AAC, aptX, aptX HD et LDAC. Il profite également d'une puce NFC pratique pour le paiement sans contact et d'une compatibilité GPS, A-GPS, Beidou, Glonass et Galileo pour la géolocalisation.

Pour les appels vocaux, l'Oppo Find X2 Pro parvient très bien à filtrer la plupart des bruits ambiants. Pour des raisons de confinement, j'ai pu tester la réduction de bruit avec des sons de rue new-yorkaise à fort volume à côté, et mon correspondant n'a entendu que très légèrement les bruits de sirène. Il a cependant noté une voix très légèrement compressée.

Prix et disponibilité de l'Oppo Find X2 Pro

L'Oppo Find X2 Pro est désormais disponible en précommande. Les premiers modèles seront livrés le 28 mai. Il est affiché au prix de 1 199 euros en une unique configuration, avec 12 Go de RAM et 512 Go de stockage, mais avec deux coloris : noir avec dos en céramique, ou rose saumon avec dos en similicuir. Par ailleurs, pour les précommandes, Oppo va offrir un casque Bang&Olfsen Beoplay H8i sans fil et à réduction active du bruit d'une valeur de 400 euros.

À ce tarif de lancement au-dessus de 1000 euros, on peut également retrouver le Samsung Galaxy S20 Ultra. Les Xiaomi Mi 10 Pro et Huawei P40 Pro sont quant à eux lancés tous deux à 1000 euros.