Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de l'Oppo A72 : le bon, le basique et le banal

Fiche technique du Oppo A72

Ce test a été réalisé à partir d’un exemplaire fourni par Oppo

Un design assez classique pour 2020

Comme de nombreux smartphones lancés depuis le début de l'année, le Oppo A72 reprend un design particulièrement dans l'air du temps. Il faut dire que contrairement au Oppo A9 2020 -- dont il s'inspire grandement pour sa fiche technique -- le A72 propose un écran poinçonné.

On va ainsi retrouver une grande dalle de 6,5 pouces en façade, avec des bordures relativement fines tout autour, de 4,9 mm en haut, 4,1 mm sur les côtés et 4,1 mm en bas, sur ce qu'on qualifie généralement de menton. Notons que le poinçon, positionné dans l'angle supérieur gauche de l'écran, n'est pas des plus discrets et viendra plutôt rappeler les premiers modèles avec écran percé, lancés il y a plus d'un an.

Au dos, le Oppo A72 est recouvert d'une surface en plastique imitation verre plutôt réussie. Deux coloris sont proposés : twilight black et violet aurore. J'ai pu tester la deuxième version, plutôt colorée avec un dégradé du violet au turquoise. Notons également que le dos du smartphone ne vient pas trop capturer les traces de doigt. En haut à gauche de la face arrière, on va également retrouver l'une des tendances de cette année 2020, avec un module photo à quatre appareils, positionnés en forme de domino. Légèrement en relief, il ne viendra cependant pas trop gêner lorsque vous utiliserez le smartphone posé à plat sur une table ou un bureau.

Nulle trace de lecteur d'empreintes digitales au dos ou sous l'écran et pour cause : Oppo a fait le choix de le positionner sur la tranche. On a donc droit à un lecteur d'empreintes qui se double d'un bouton de mise en veille sur la tranche droite. Un positionnement que j'apprécie, puisqu'il tombe facilement sous le pouce. C'est sur la tranche gauche que l'on va retrouver les deux boutons de volume. Enfin, pour parfaire ce tour des contours du Oppo A72, signalons qu'il est doté d'une prise casque, d'une prise USB-C et d'un haut-parleur sur la tranche inférieure. Pour le tiroir de cartes SIM, il se trouve sur la tranche gauche, au-dessus des boutons de volume, et permet d'intégrer deux cartes nano-SIM en plus d'une carte microSD.

Dans l'ensemble, le Oppo A72 reprend les canons du marché avec un format assez classique quoiqu'un peu épais de 162,0 x 75,5 x 8,9 mm, pour un poids de 192 grammes. Notons néanmoins un avantage de taille, surtout compte tenu de sa gamme de prix : les haut-parleurs stéréo. Certes, la qualité audio manque de définition et gagnerait à être meilleure, mais à moins de 300 euros, c'est encore un argument dont peu de modèles concurrents peuvent se prévaloir.

Un écran de bonne qualité... pour du LCD

Le Oppo A72 est doté d'un écran LCD de 6,5 pouces affichant 2400 x 1080 pixels. De quoi permettre d'afficher 405 pixels par pouce (ppp), soit une densité suffisante pour ne pas distinguer individuellement chaque pixel et avoir une image suffisamment nette à l’œil nu.

Du côté du ratio d'image, on se retrouve donc avec un format 20:9 plus long que le 18:9 ou le traditionnel 16:9, mais qui reste cohérent avec l'ensemble des smartphones lancés cette année.

À l'usage, le Oppo A72 permet bien de lire les contenus, même en extérieur en plein soleil. On pourra cependant noter une tendance de l'affichage à tirer légèrement vers le bleu avec le mode par défaut. Dans les faits, ces constats se confirment par nos mesures réalisés à la sonde à l'aide du logiciel Calman Ultimate de Portrait Displays.

En effet, j'ai pu mesurer une température de l'écran par défaut à 8226 K. C'est bien plus bleu que la lumière blanche du soleil, à 6500 K. Du côté du contraste et de la luminosité, le smartphone s'en tire cependant plutôt bien pour un appareil doté d'une dalle LCD avec une luminosité maximale à 500 cd/m² et un contraste à 1440:1. Toujours en mode par défaut, on notera une couverture à 122 % de l'espace colorimétrique sRGB et à seulement 82 % de l'espace DCI-P3. Mais c'est surtout la fidélité des couleurs qui va poser souci, avec un delta E moyen mesuré à 6,62 sur l'espace DCI-P3.

Des mesures que l'on va cependant pouvoir améliorer en passant le curseur de température sur le mode le plus chaud possible dans les paramètres d'affichage du Oppo A72. Ainsi, on passe à une température de 7086 K. Ce n'est pas parfait, mais on se rapproche des 6500 K de la lumière du soleil. La fidélité des couleurs est elle aussi améliorée, avec un delta E moyen à 5,36.

Dans l'ensemble, à condition de modifier les paramètres de calibration de l'écran, le Oppo A72 propose un affichage très correct, notamment pour sa luminosité et pour son contraste, efficace pour une dalle LCD. On n'atteint cependant pas les niveaux de ce qu'on peut trouver sur les dalles OLED de la concurrence, notamment chez Samsung.

Une interface logicielle très réussie

Du côté du logiciel, le Oppo A72 ne réinvente pas la roue. Il faut dire qu'Oppo l'a déjà réinventée un peu plus tôt dans l'année en lançant ColorOS 7.1 sur son Find X2 Pro. Sans surprise, c'est donc cette même interface que l'on va retrouver sur le A72, toujours basée sur Android 10. Notons également qu'au moment de ce test, mi-juillet, le Oppo A72 était encore équipé du patch de sécurité du 5 mars 2020.

Quand on dit qu'Oppo a réussi à réinventer la roue avec ColorOS 7.1, c'est à peine une exagération. Il faut dire que le constructeur chinois revenait de loin jusqu'à présent, avec des interfaces mal traduites, aux options trop nombreuses et à l'interface rigide. Rien de tout ça ici, on a droit à une interface hautement personnalisable, aussi bien pour activer le thème sombre que la navigation gestuelle. L'interface permet également de modifier l'ordre des touches de navigation ou de permettre un glissement depuis l'écran d'accueil vers le bas, n'importe où sur l'écran, pour ouvrir le tiroir de notifications. On retrouve également les spécificités de l'interface d'Oppo comme les balayages avec trois doigts vers le bas pour afficher deux applications sur l'écran, le volet de raccourcis latéral ou le verrouillage d'applications par le système si vous souhaitez les protéger à l'aide d'un mot de passe.

Outre ces différentes fonctionnalités, l'Oppo A72 présente une originalité dans l'écosystème Oppo : il s'agit en effet du premier smartphone de la marque à embarquer les applications obligatoires de Google, mais davantage encore. Comme sur le Xiaomi Mi 10 ou le OnePlus 8, en plus de Chrome, de Gmail ou du Play Store, on va ainsi retrouver l'application de Podcasts, Google One, Google Pay ou Google Agenda. Certes, cela signifie qu'il vous faudra les désinstaller si vous n'avez pas l'utilité, mais cela vient surtout corriger un problème de ColoOS : son écran Assistant AI. Présent sur les précédents modèles de la marque, on l'avait largement critiqué pour son manque d'intérêt et de pertinence, surtout en comparaison avec Google Discover. Qu'à cela ne tienne, Oppo a entendu les critiques et a donc remplacé son assistant par Google Discover sur le Oppo A72. Un ajout plus que bienvenu.

Concernant la reconnaissance biométrique, le Oppo A72 est compatible à la fois avec la reconnaissance faciale et la détection d'empreintes digitales. Dans le premier cas, on pourra regretter une reconnaissance qui peut être un peu longuette lorsqu'on prend le téléphone, mais rien de dramatique. Dans le second, c'est un peu plus rapide sans être fulgurant pour autant. Au cours de ma semaine de test, le Oppo a72 a eu du mal à reconnaître l'empreinte de mon pouce dans les premiers jours, mais a fini par s'y faire sans trop de souci.

Notons enfin que le Oppo A72 est compatible avec le système de DRM Widevine au niveau L1. Dit plus concrètement, cela signifie que le smartphone est capable d'accéder à des services de streaming comme Netflix, Disney Plus ou myCanal avec une lecture des vidéos en haute définition.

Des performances en deçà de la concurrence

Le Oppo A 72 est équipé de la puce Snapdragon 665 de Qualcomm. Il s'agit d'une puce présentée officiellement il y a un peu plus d'un an et qui est équipée d'un processeur Kryo 260 et d'une puce graphique Adreno 610. Autant le dire de suite, il s'agit clairement d'un SoC d'entrée de gamme chez Qualcomm et n'attendez pas du Oppo A72 des merveilles de performances. À côté de ce Snapdragon 665, Oppo a intégré 4 Go de RAM LPDDR4X et 128 Go de stockage en UFS 2.1, extensible par carte microSD.

Au quotidien, sans vraiment ramer, le Oppo A72 ne fait non plus preuve d'une réactivité à toute épreuve. Il peut mettre une seconde entre l'appui sur une icône et le lancement de l'application. On notera également quelques ralentissements dans l'interface. Heureusement, le smartphone s'en sort mieux dans les jeux 2D pas trop gourmands. En revanche, ne comptez pas sur lui pour les jeux 3D les plus exigeants graphiquement.

Si le Oppo A72 permet bel et bien de lancer Fortnite Mobile, il ne s'agit pas d'un smartphone officiellement supporté. Et on comprend rapidement pourquoi lorsqu'on lance une partie. Par défaut, le jeu de tir d'Epic Games se paramètre automatiquement avec une qualité graphique moyenne, une fluidité à 30 images par seconde et une résolution 3D à 75 %. En montant la résolution 3D à 100 %, comme je le fais pour chaque test, le smartphone a eu bien du mal à faire tourner le jeu correctement. Le compteur de FPS m'indiquait une fluidité moyenne entre 15 et 16 FPS avec des chutes à 5 FPS. Autant dire qu'on est loin des 30 FPS promis. De surcroît, le Oppo A72 a une fâcheuse tendance à surchauffer.

Heureusement, Call of Duty Mobile s'en sort bien mieux sur l'Oppo A72. Le jeu se configure automatiquement dans une qualité graphique élevée, avec une fréquence d'images par seconde élevée. J'ai cependant pu passer les deux paramètres en très élevé, tout en activant l'antialiasing, sans que la fluidité ne s'en ressente. En fait le principal reproche que je ferai au Oppo A72 sur les jeux vient de son écran qui peut être long à répondre entre le moment où je change de champ de vision et le moment où cela s'afficher à l'écran.

Afin de comparer le Oppo A72 à ses principaux concurrents sur le segment des 250 à 300 euros, je l'ai soumis à plusieurs benchmarks auxquels nous avons également confronté le Xiaomi Redmi Note 9 Pro, le Xiaomi Mi 9 Lite et le Samsung Galaxy A51.

Dans l'ensemble, si le Oppo A72 parvient donc à tenir tête au Samsung Galaxy A51 et au Xiaomi Mi 9 Lite, ses scores font pâle figure face à ceux du Xiaomi Redmi Note 9 Pro. Sur les tests graphiques de GFXBench ou 3DMark, le Oppo A72 a bien du mal à se mettre au niveau de ses concurrents. Notons également que le smartphone n'a pas été capable de lancer le test Aztec de GFXBench en haute qualité avec l'API Vulkan.

Un quadruple module photo qui n'en utilise vraiment que deux

Concernant la photo, le Oppo A72 est équipé de quatre appareil dans le module au dos. On va ainsi retrouver :

On le voit donc, si ce sont quatre appareils photo qui sont proposés sur le Oppo A72, deux d'entre eux ne servent qu'à définir le flou d'arrière-plan pour le mode portrait. On ne retrouve donc que deux capteurs véritablement utiles au quotidien : le principal de 48 mégapixels et l'ultra grand-angle de 8 mégapixels. Notons néanmoins que l'interface de l'application photo permet d'opérer des zooms x2 et x5, mais il s'agit de zooms numériques.

Par ailleurs, si le Oppo A72 est capable de prendre des clichés de 48 mégapixels, ce mode est désactivé par défaut, puisque le smartphone va utiliser la technologie du pixel binning pour fusionner quatre pixels en un et réduire ainsi le bruit numérique tout en augmentant la luminosité. On se retrouve donc par défaut avec des photos de 12 mégapixels.

Sur les séries de photos suivantes, j'ai pris à chaque fois les photos en mode automatique -- donc en 12 mégapixels -- avec le HDR automatique, mais sans le mode "couleurs éclatantes", désactivé par défaut. À chaque fois, j'ai capturé la scène avec l'ultra grand-angle, puis avec le module grand-angle principal.

Dans l'ensemble, on a un Oppo A72 qui parvient à préserver une bonne cohérence colorimétrique en passant d'un appareil à l'autre. Le smartphone parvient également très bien à gérer les hautes plages dynamiques comme on peut le voir sur la troisième série de photos par exemple. Dès que la luminosité vient à baisser, le smartphone a cependant plus de mal, notamment en cas de forte obscurité. Le Oppo A72 profite cependant d'un mode nuit :

Malheureusement, même en mode nuit, le smartphone d'Oppo peine à convaincre. Difficile en effet d'observer un véritable intérêt avec ce mode tant le niveau de luminosité paraît équivalent entre le mode automatique et ce mode pour les clichés nocturne, que ce soit en grand-angle ou en ultra grand-angle.

Comme on l'a vu, le Oppo A72 profite de deux capteurs au dos spécialement dédiés à la capture de portrait. Sur les clichés ci-dessous, j'ai donc pris plusieurs photos, avec à chaque fois une en mode automatique et la suivante avec le mode portrait :

Le premier à point à souligner, notamment visible dans les deux premiers clichés, est l'absence de gestion du HDR en mode portrait. Malheureusement, si votre sujet est un peu en contrejour, les photos seront donc brûlées avec un arrière-plan complètement blanc. Pour le détourage du visage et le flou d'arrière-plan, le Oppo A72 s'en sort correctement, sans faire toutefois de merveille. On le voit notamment sur la dernière série où certaines mèches sont effacées et avec un arrière-plan net entre plusieurs mèches de cheveux. Dommage.

Pour les selfies, c'est un appareil photo de 16 mégapixels, doté d'un objectif ouvrant à f/2,0, qui est intégré dans le poinçon. Là encore, j'ai pris plusieurs séries de photo, à chaque fois avec le mode automatique et le mode portrait.

Malheureusement, là non plus le mode portrait ne parvient pas à séduire. Il a encore plus de mal qu'avec l'appareil photo principal à gérer le détourage du visage. Par ailleurs, la gestion de la plage dynamique est plutôt moyenne comme on le voit sur la troisième série et ce même en mode automatique.

Pour la vidéo, le Oppo A72 permet la capture de séquences en 4K à 30 FPS avec l'appareil photo principal et en Full HD à 30 FPS avec la caméra selfie.

Une autonomie très confortable

Le Oppo A72 est doté d'une batterie avec une capacité de 5000 mAh. Une capacité qui lui permet allégrement de passer la journée.

Dans les faits, j'ai pu utiliser le smartphone pendant un peu plus de 35 heures avant qu'il ne passe de 100 à 10 % de batterie. Sur cette période, l'écran est resté allumé pendant 6h20 dont plus d'une heure sur YouTube, une demie-heure sur Fortnite, une heure sur Twitter et trois heures d'écoute de Spotify en arrière-plan. C'est également sur cette période que j'ai lancé 3DMark pour le test de performances 3D, plutôt gourmand en énergie.

Dans l'ensemble, on a donc un Oppo A72 qui devrait permettre de passer facilement la journée et même d'atteindre les deux jours d'utilisation avec un usage un peu plus modéré.

Pour la recharge, le Oppo A72 est fourni avec un chargeur 18 W (9 V, 2 A). Autant dire que pour charger une batterie de 5000 mAh, on ne pourra pas vraiment le qualifier de chargeur rapide. En partant d'une charge initiale de 10 %, il aura fallu une heure pour passer à 62 %, deux heures pour 96 % et un total de 2h31 pour une charge de 10 à 100 %.

Compte tenu du prix du Oppo A72, ne comptez pas sur une charge sans fil, il n'en est pas équipé. Difficile cependant de lui en tenir rigueur.

Réseau & communication du Oppo A72

Le Oppo A72 n'est pas un smartphone 5 G. Il a cependant le mérite d'être compatible avec l'ensemble des bandes 4G utilisées par les opérateurs mobiles en France. Il est ainsi compatible avec les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B20 (800 MHz) et même la B28 (700 MHz), surtout utilisée par Free Mobile.

Comme on l'a vu plutôt, le smartphone est également dual SIM, permettant d'utiliser deux cartes nano-SIM en plus d'une carte microSD. Du côté de la connectivité, notons que le Oppo A72 est compatible avec le Bluetooth 5.0 et les codecs audio Bluetooth SBC, AAC, aptX, aptX HD et LDAC. Pour le Wi-Fi, le smartphone d'Oppo profite d'une connectivité 802.11 a/b/g/n/ac. Il n'est donc pas compatible Wi-Fi 6, mais c'est une lacune largement pardonnable pour cette tranche de prix. Notons également que le smartphone est compatible NFC pour le paiement sans contact et qu'il profite d'une localisation par GPS, Galileo, Glonass et Beidou.

Concernant les appels vocaux, le Oppo A72 parvient convenablement à retranscrire votre voix pour votre interlocuteur. S'il réussit bien à annuler les bruits de circulation les plus sourds, il aura cependant plus de mal à gérer les sons de sirènes ou de klaxon. Notez également que le smartphone peut mettre un peu de temps avant de lancer la réduction de bruit lorsque vous passez d'un endroit silencieux à un lieu plus bruyant.

Prix et disponibilité du Oppo A72

Le Oppo A72 est d'ores et déjà disponible au prix de 259 euros. Il est proposé avec une configuration unique, avec 4 Go de RAM et 128 Go de stockage, extensible par microSD, mais en deux coloris : noir twilight et violet aurore.

À ce prix, le téléphone d'Oppo fait face au Xiaomi Redmi Note 9 Pro, au Xiaomi Mi 9 Lite et au Samsung Galaxy A51.