Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test TV Panasonic TX-65JZ1500E : parfaitement calibrée pour le cinéma et une tentation gaming

Après notre test de la série la plus haut de gamme, JZ2000E et l’entrée, la JZ1000E, voici le test de la JZ1500E qui se situe entre les deux. Elle est déclinée en 48, 55 et 65 pouces. L’idée est d’utiliser la même dalle que les modèles JZ2000E, à savoir le Professional Edition 4K OLED (sauf pour la 48 pouces). Prometteuse d’une image plus lumineuse que les précédentes générations, cette série profite également de fonctionnalités dédiées aux joueurs comme la compatibilité avec les technologies ALLM, VRR via les entrées HDMI 2.1 et un faible temps de retard à l’affichage. Pour l’audio, c’est plutôt de la série JZ1000E dont la gamme JZ1500E s’inspire avec le minimum requis, à savoir deux haut-parleurs et un woofer, mais on n’a plus les enceintes dirigées vers les côtés ou le plafond présentes sur la série JZ2000E. Voici notre avis sur le modèle TX-65JZ15000E.

Fiche technique

L'exemplaire de test nous a été prêté par la marque au format 65 pouces.

Design

Le design du téléviseur Panasonic TX-65JZ1500E est un mélange des séries JZ1000E et JZ2000E. En effet, cette dernière est soulignée par ce que l’on pourrait comparer à une barre de son intégrant plusieurs haut-parleurs. Sur la série JZ1500E, ils sont intégrés dans l’épaisseur du téléviseur et sa partie basse présente donc une petite ligne, comme les JZ1000E, mais sans la partie chromée ce qui donne une façade entièrement noire.

Le téléviseur repose sur un pied pivotant de 15 degrés vers la droite ou vers la gauche, comme sur les autres séries. Ici le montage ne pose aucun problème particulier. Pour le modèle de 65 pouces, comptez sur un diamètre d’environ 40 cm de diamètre. Il dépasse d’environ 15 cm à l’avant et autant vers l’arrière. L’écran est surélevé d’environ 6 cm par rapport au meuble sur lequel il repose. Comptez 5,5 cm au centre, au niveau du pied. Le téléviseur peut être accroché au mur via des fixations à la norme VESA300.

Derrière l’écran, on remarque la conception qui est similaire à celle proposée par la série JZ1000E avec une partie assez importante de 6 cm d’épaisseur environ, en bas, qui contient toute l’électronique. Le reste de la dalle ne fait que 4 mm d’épaisseur, caractéristique des écrans OLED, extrêmement fins par rapport aux TV LCD. Notez la présence d’un guide-fil accroché au dos et d’une partie centrale en plastique qui vient se fixer à l’arrière du pied pour organiser la fuite des câbles vers l’arrière du meuble. On a exactement le même principe sur les autres séries. C’est très bien pensé et très efficace.

Exit les haut-parleurs dirigés vers les côtés et vers le plafond comme on peut en profiter sur la série JZ2000E. Le cadre est très fin mesurant, à l’image du modèle TX-65JZ2000E, à peine 1 cm en façade ce qui laisse une très grande diagonale pour le reste de l’image. Les finitions du TX-65JZ1500E sont exemplaires et notre modèle de test ne souffrait d’aucun souci de fabrication après un examen assez minutieux.

Connectiques du Panasonic TX-65JZ1500E

Les entrées et sorties du téléviseur Panasonic TX-65JZ1500E sont exactement les mêmes que celles proposées sur la série JZ2000E. Elles sont réparties en deux pôles, l’un orienté vers le bas alors que l’autre est dirigé vers le côté. Il y a donc 4 ports HDMI dont deux sont à la norme 2.1. Il a trois ports USB pour lire des contenus multimédias directement depuis un support de stockage, un port Ethernet, une entrée Composite et une sortie casque qui peut aussi être commutée en sortie pour un caisson de basses.

Notez également la présence d’une sortie audio optique numérique et les entrées Antenne, satellite et câble. Le téléviseur est compatible Wi-Fi ac et Bluetooth. Les assistants Google et Alexa sont de la partie.

Un petit mot sur le marquage de l’écran qui peut arriver sur certaines télévisions OLED. Pour pallier cela, Panasonic propose une maintenance régulière de la dalle, lorsque celle-ci est en veille et le téléviseur déclenche automatiquement une image de veille au bout de 5 minutes d’inactivité.

À titre de comparaison, chez LG, le principe est identique, mais avec un délai de seulement 1 minute avant le déclenchement de l’écran de veille ce qui peut paraître plus rassurant.

Image

Le téléviseur Panasonic TX-65JZ1500E utilise la même dalle OLED que la série JZ2000E, à savoir un panneau baptisé Professional Edition 4K OLED. C’est aussi vrai pour les modèles de 55 pouces, mais pas pour les 48 pouces qui utilisent la même dalle que la série JZ1000, moins lumineuse.

Il supporte tous les formats HDR, HLG, HDR10, HDR10+ adaptatif et Dolby Vision IQ. On peut également compter sur la fonction d’ajustement automatique des réglages grâce à l’option Auto IA qui évite à l’utilisateur d’avoir à sélectionner le bon mode. C’est assez pertinent et plutôt efficace. Rappelons que le téléviseur dispose de 5 modes typés « cinéma » pour les puristes qui trouvent ici les mêmes possibilités de réglages que sur la série JZ2000E.

L’image proposée par le téléviseur TX-65JZ1500E est identique à celle produite par la TX-65JZ2000E : sublime. Elle est tout aussi bien calibrée dès sa sortie du carton et cela se voit sur les séquences affichées. Cela se vérifie dans les mesures puisque nous avons trouvé des couleurs particulièrement fidèles. En effet, nous avons pu mesurer un Delta E moyen de 1,31, soit une valeur inférieure à 3, seuil en dessous duquel l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur demandée et celle affichée à l’écran. La température des couleurs est extrêmement stable sur l’ensemble du spectre avec une valeur moyenne de 6365 K en mode Filmmaker, très proche de la valeur cible qui est de 6500 K.

Le contraste est jugé comme infini, comme sur toutes les TV OLED. Aucun effet de blooming n’est à constater ici, les pixels pouvant s’éteindre un à un. La fluidité des mouvements est parfaite, à l’image de celle proposée par la série JZ2000E. La mise à l’échelle est également d’un très haut niveau permettant de profiter des contenus non Ultra HD avec une belle qualité.

En mode HDR, plus lumineux, en mode Filmmaker, nous avons mesuré un Delta E moyen de 0,82 soit nettement inférieur à 3 ce qui est parfait et correspond à une extrême fidélité des couleurs à l’écran. Concernant la luminosité, nous avons pu mesurer un pic de luminosité de 880 cd/m² en mode Professionnal1 qui correspond à des conditions de visionnage dans une pièce lumineuse. Sur la série JZ2000E, nous avions mesuré 875 cd/m² dans une situation similaire. Cela fait de ces séries les plus lumineuses dans la catégorie OLED devant les LG et les Sony avant de pouvoir tester les nouveautés Philips, très prochainement.

Enfin, concernant la couverture des espaces colorimétriques, là encore, c’est très bon puisqu’en BT2020, on atteint 76% et en DCI-P3, on monte jusqu’à 99%, comme sur la série JZ2000E.

Le filtre antireflet est identique à celui des téléviseurs JZ2000E. Il reste efficace sur des très petites sources de lumière placées devant lui, mais ne peut rien faire face à une baie vitrée en plein après-midi, même avec une luminosité supérieure à la précédente génération.

Gaming

C’est le même refrain que pour la série JZ2000E. En effet, le téléviseur TX-65JZ1500E embarque les mêmes technologies que son ainé et un temps de retard à l’affichage identique, soit 14,4 ms. C’est très bon, car cela correspond à moins d’une image de retard entre le moment où le joueur appuie sur le bouton de la manette et où l’action se déroule à l’écran.

Auparavant à la traîne dans ce domaine, Panasonic revient ainsi sur la concurrence même si celle-ci a pris, entre temps, un peu d’avance proposant des TV capables de descendre jusqu’à 9,5 ms pour les séries C1 et G1 de LG, par exemple, aussi en OLED.

Le téléviseur attend sa mise à jour pour profiter pleinement des jeux en Ultra HD à 120 images par seconde, car il n’affiche, à l’heure de l’écriture de ces lignes, que la moitié des lignes à l’horizontale, comme sur la série JZ2000E (même si le panneau de configuration de la Xbox marque une compatibilité totale sur ce point). En somme, le téléviseur TX-65JZ1500E est un bon compagnon pour les consoles de dernière génération ainsi que pour les PC puissants et il sera encore meilleur après sa mise à jour appliquée.

Audio

Pour la partie audio, comme évoqué en introduction, la série JZ1500E utilise le même système que la série JZ1000E en y ajoutant un woofer de 20 watts. Il y a donc aussi deux haut-parleurs de 15 watts chacun intégrés dans l’épaisseur du téléviseur. Malgré la présence d’un caisson interne, le rendu audio n’est pas vraiment à la hauteur de l’image proposée par le téléviseur. Il manque de chaleur et de profondeur. Cela peut suffire pour des programmes TV mais sans plus. Il ne faut pas s’attendre à avoir des effets latéraux ni de plafond même si le téléviseur est compatible Dolby Atmos.

Notez l’absence du DTS, comme pour les autres TV de la marque. Ici, l’idée est de faire la part belle à l’image au détriment du son. Il faudra donc s’équiper d’une barre de son au minimum, voire d’un ensemble Home Cinéma pour accompagner les séquences de très haute qualité affichées.

Interface

Comme les autres TV de la marque, la série JZ1500E embarque le système My Home Screen. Nous vous invitons à lire notre test du Panasonic TX-65JZ2000E ou du TX-48JZ1000E pour en savoir plus à la différence que depuis l’écriture du test, Panasonic a mis à jour sa plateforme pour proposer désormais l’application Disney+ manquante jusqu’ici. Il reste donc à intégrer Canal+, OCS et Apple TV Plus pour être complet, ou presque.

La télécommande avec microphone, mais pas de rétroéclairage

La télécommande livrée avec le téléviseur est strictement identique à celle proposée avec les séries JZ1000E et JZ2000E. Elle profite d’un microphone et d’une bonne ergonomie ainsi que d’une touche dédiée aux réglages d’images les plus courants. Quelques touches permettent d’accéder immédiatement à des plateformes de streaming. Malheureusement, toujours pas de rétroéclairage sur cette télécommande particulièrement lourde et imposante.

Consommation

Pour la consommation électrique, nous avons mesuré ce que consommait le téléviseur pendant la diffusion d’une série, « les 100 » sur Netflix (HD 5.1) pendant 4 heures avec le son et les paramètres de l’image réglée sur le mode Cinéma. Dans ces conditions, reproduites pour tous les tests de téléviseurs, le Panasonic TX-65JZ1500E consommait 58 Wh ce qui est moins que le TX-65JZ2000E (70 Wh) certainement grâce à la partie audio moins fournie. La consommation en veille est de 0,5 Watt.

Prix et date de sortie

La série Panasonic JZ1500E est déclinée en 48, 55 et 65 pouces pour des prix respectifs de 2199 €, 2399 € et 3199 €.