Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Qualcomm annonce son Snapdragon 675 : déverrouillage facial 3D, gestion de trois caméras et Quick Charge 4+

Qualcomm a profité de l'événement 4G/5G Summit pour annoncer son nouveau SoC Snapdragon 675. Ce dernier devrait permettre aux smartphones milieu de gamme de profiter de fonctions que l'on retrouvait sur des smartphones haut de gamme en 2018.

Le Snapdragon 675 est un SoC composé d'un CPU octo-core (4 cœurs Kryo 460 cadencés à 2 GHz et 4 cœurs cadencés à 1,7 GHz) gravé en processus 11 nm LPP. Son GPU est un Qualcomm Adreno 612 compatible Open GL ES 3.2, Open CL 2.0, Vulkan et DirectX 12, capable de lire de nombreux formats vidéo (H.264 AVC, H.265 HEVC, VP8 et VP9).

L'ISP ou Image Signal Processor, qui se charge des différents traitements numériques relatifs aux images prises par l’appareil photo, est la puce Qualcomm Spectra 250L. Cette dernière est capable de gérer un capteur de 48 mégapixels, capturer des vidéos en 4K à 30 images par seconde ou des vidéos slow-mo en HD à 480 images par seconde. 

Pour la 4G, Qualcomm a équipé le S675 avec un modem Snapdragon X12 qui propose de la 4G LTE de catégorie 15. Avec la catégorie 15, il est possible d'agréger trois porteuses (3 x 20 MHz jusqu'à 256-QAM) pour un débit descendant de 600 Mbps et deux porteuses (2 x 20 MHz jusqu'à 64-QAM) pour un débit montant jusqu'à 150 Mbps. Evidemment, ce sont des débits théoriques qui dépendent de la qualité de votre signal et de la couverture de votre opérateur mobile, mais aussi de l'intégration des antennes nécessaires sur votre smartphone.

Le reste des caractéristiques est plutôt classique, on notera tout de même qu'il prend en charge la technologie Qualcomm Quick Charge 4+ qui permet de charger un smartphone de 0 à 50 % en 15 minutes, encore faut-il que le smartphone soit compatible ainsi que votre matériel de charge (chargeur et câble). Cette technologie permet la triple charge (on charge trois cellules en même temps), c'est pour ça qu'elle affiche une telle performance. Le Bluetooth 5.0 est également de la partie, avec la prise en charge de l'aptX HD. Du côté de la géolocalisation, il est supporte les technologies GPS, Glonass, BeiDou, Galileo, QZSS et SBAS.

Jeux vidéo mobiles, photographie avec IA et déverrouillage facial

Parler des caractéristiques d'un SoC mobile n'est jamais simple, c'est pourtant un élément essentiel de nos smartphones. Lors du 4G/5G Summit de Qualcomm à Hong Kong, nous n'avons pas pu voir de nouveaux modèles de smartphones équipés de ce SoC, néanmoins nous avons assisté à quelques démos du smartphone qui sert de référence pour cette plate-forme. Ce smartphone ne sera jamais commercialisé, mais il permet à Qualcomm d'intégrer toutes les fonctions proposées par le S675.

Ce Snapdragon 675 a été conçu pour répondre aux exigences des smartphones de 2018 et 2019, il offre donc des capacités en jeu vidéo mobile, en sécurité et en photographie.

Concernant le premier volet, Qualcomm a fait une démo du jeu King of Honor (Tencent) à 60 images par seconde, c'est un jeu très populaire en Chine. Ce sont des performances que l'on retrouve sur un SoC Snapdragon 835 et 845, et le fondeur américain s'est appliqué à optimiser de nombreux titres populaires sur smartphone : PUBG mobile, Soul of Hunter, Clan of Intrigue... sans évoquer à un seul moment le jeu Fortnite.

Le Snapdragon 675 permet également de faire du déverrouillage facial 2D en moins d'une seconde, mais aussi du déverrouillage 3D façon Face ID de l'iPhone X. La démonstration était plutôt convaincante, avec un déverrouillage en 1 seconde environ avec ce type de technologie qui utilise plusieurs capteurs simultanément.

La photographie est également au coeur des préoccupations de Qualcomm. L'entreprise américaine a évoqué des capacités de gestion de trois caméras à la fois, avec un rendu en temps réel. Le SoC est également capable de gérer des caméras de type « téléphoto ». Bien que l'appellation « téléphoto » soit souvent abusive, Qualcomm évoque du zoom optique x5. Cela permet d'entrevoir la possibilité de retrouver une des capacités du Huawei P20 Pro sur des smartphones beaucoup plus abordables.

Enfin, Qualcomm a fait l'éloge des capacités IA du Snapdragon 675 avec une plus grande réactivité des assistants vocaux mais aussi la capacité de faire du calcul en temps réel d'effets créatifs, comme ce que l'application Prisma permet de faire. Le Snapdragon 675 peut faire ce type de calcul en temps réel, alors que Prisma nécessitait d'accéder au cloud pour effectuer les calculs d'application de filtres.

L'évolution du Snadragon 660 (et le Snapdragon 670 qui a été très discret) équipera des smartphones début 2019, et peut-être même avant.