Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Razer Kraken V3 HyperSense : le casque qui vous fait vibrer

Le Razer Kraken V3 HyperSense fait partie de la nouvelle gamme de casques de la marque aux serpents. On se retrouve ici avec un modèle filaire USB au design plutôt sobre bien qu’il intègre un inutile éclairage RGB. La gamme se décline avec des modèles plus simples, mais également une référence sans-fil, pour les allergiques aux câbles.

Le Kraken V3 HyperSense se démarque de ses congénères avec l’introduction d’un système de vibration intégré aux oreillettes. L’idée derrière cet ajout est logiquement d’améliorer l’immersion en faisant ressentir physiquement au joueur les explosions et autres sons pleins de basses. Ce nouveau modèle est proposé au prix conseillé de 139,99 euros. Voici notre avis.

Un casque presque discret

Razer a été raisonnable en ce qui concerne le design du Kraken V3 HyperSense puisque le casque se montre plutôt « sage » visuellement. Il est composé d’un arceau relativement souple recouvert d’un similicuir qui arbore le logo de la marque sur la partie supérieure et d’une mousse très bien rembourrée sur la zone en contact avec le crâne.

Les supports en métal qui maintiennent les oreillettes coulissent dans l’arceau et offrent des crans très bien marqués. De plus, on profite d’une graduation numérotée qui permet de régler parfaitement le casque pour l’adapter à la boite crânienne de l’utilisateur. Ce type d’ajout visuel est suffisamment rare pour que nous le soulignions.

Le Kraken V3 HyperSense conserve les pavillons parfaitement ronds typiques de la gamme. Ces derniers, entièrement en plastique, sont poinçonnés afin de leur donner un peu plus de relief, et accueillent en leur centre une inutile zone lumineuse (et RGB) en plastique brillant qui agira logiquement comme un vrai aimant pour les traces de doigts.

Du côté du confort, les oreillettes pourront pivoter légèrement sur l’axe vertical et offre un débattement plus important sur l’axe horizontal pour bien plaquer les coussinets autour des oreilles. Si on ajoute à cela son poids raisonnable d’environ 345 grammes, le Kraken V3 HyperSense est un casque très confortable, adapté aux grosses têtes et qui pourra être utilisé pendant plusieurs heures sans aucun problème.

Pour parfaire le confort déjà très bon, Razer a équipé ce nouveau modèle de coussinets bien rembourrés et composé d’un similicuir sur l’extérieur et d’un tissu sur la partie en contact avec la peau. Cet entre-deux est plutôt bienvenu puisqu’il n’entache pas trop l’isolation passive et permet d’apporter un peu d’air frais aux oreilles.

Du côté de la connectique, on se contentera ici d’un câble USB tressé d’environ 2 mètres. Celui-ci n’est malheureusement pas amovible, comme c’est souvent le cas sur les casques filaires. Cette connectique, au-delà de permettre l’utilisation des fonctions haptiques, permet au Kraken V3 HyperSense de profiter de quelques boutons supplémentaires.

Ainsi, on retrouve notamment un bouton permettant de contrôler ladite fonction de vibration à la base de l’oreillette droite. Le reste des commandes et connectiques est regroupé sur l’oreillette gauche avec une petite molette crantée de réglage du volume qui est ici accompagnée d’un bouton permettant de couper le microphone.

Le microphone, qui lui est amovible, se raccorde donc de façon très classique avec un connecteur jack. Il est équipé d’une bonnette anti-souffle et profite d’une perche à mémoire de forme particulièrement convaincante. Cette dernière n’est pas trop rigide et elle conserve parfaitement sa forme, contrairement à celles qui équipent de nombreux casques concurrents.

Razer n’innove donc pas beaucoup sur le plan du design, mais nous offre ici un casque très bien construit. Bien qu’un peu imposant, il reste néanmoins très confortable et se fait vite oublier une fois vissé sur le crâne.

Des fonctionnalités complètes

Grâce à sa connectique USB, le Kraken V3 HyperSense est logiquement compatible avec le pilote Synapse de la marque. Dans l’onglet « Son », on peut notamment paramétrer le volume de sortie du casque, mais surtout jouer sur l’intensité du retour haptique sur lequel nous aurons l’occasion de revenir un peu plus loin.

Razer Kraken V3 HyperSense

Le casque est également certifié THX Spatial Audio (pour les jeux qui le prennent en charge). De fait, on dispose également d’un menu dédié permettant de choisir les préconfigurations à associer aux différents jeux et applications présents sur notre machine. Il est également possible de créer ses propres réglages pour adapter la spatialisation aux goûts de chacun.

Razer Kraken V3 HyperSense

Razer propose également un égaliseur à 10 bandes qui offre quelques préréglages et permet la création de profils personnalisés. Ce menu dispose également de quelques fonctions plus ou moins utiles comme le boost des basses (spoiler : ce n’est pas nécessaire), la normalisation du son ou encore l’amélioration des voix.

Razer Kraken V3 HyperSense

Le microphone dispose également de son menu dédié avec là encore de très nombreux réglages. Différentes améliorations sont proposées comme la normalisation du volume, l’amélioration de la voix ou encore la réduction du bruit ambiant. Nous ferons un point sur la qualité du microphone dans la suite du test. On notera également la présence d’un égaliseur pour le microphone avec là encore plusieurs préréglages. On se rapproche ici de ce que peut proposer Logitech sur ses casques haut de gamme.

Razer Kraken V3 HyperSense

Enfin, un menu est évidemment présent pour personnaliser le discutable éclairage RGB intégré aux oreillettes. Les réglages sont plutôt basiques, mais certains pourront apprécier la possibilité d’éteindre le tout lorsque l’écran du PC est éteint. Comme toujours, l’ensemble des réglages précédemment cités pourront être sauvegardés dans des profils qui pourront être associés à nos jeux et applications.

Un système de vibration amusant

On ne va pas y aller par quatre chemins, le système HyperSense intégré aux oreillettes n’a rien d’extraordinaire. Ce dernier se contente de générer des vibrations qui semblent calquées sur les basses fréquences. Bien évidemment, un tel artifice n’a de sens que pour une utilisation en jeu, devant un film ou une série.

Le mode le plus « vibrant » est selon nous beaucoup trop dérangeant tant les vibrations sont importantes. Pour vraiment en profiter, on vous recommandera de laisser le réglage au minimum ou sur la valeur centrale. Néanmoins, même avec ces réglages, l’intérêt du retour haptique sera tout particulièrement dépendant du média ou du jeu consommé.

Typiquement, sur Diablo II : Resurrected, le mixage de certains sorts déclenche les vibrations rendant l’expérience peu naturelle et pas franchement intéressante. En revanche, sur des FPS, en restant là encore sur les réglages les plus bas, on peut profiter d’une immersion plus convaincante sur les explosions et autres sons sourds. L’ensemble peut par contre vite devenir brouillon dans des parties trop intenses.

Le plus gros reproche que l’on peut faire à cette technologie est son manque de subtilité. Il arrive souvent que les vibrations ne soient tout simplement pas assez puissantes pour être ressenties, mais l’inverse se produit parfois puisqu’elles sont parfois trop présentes. Par exemple, dans un chat vocal, certaines voix peuvent générer des vibrations en permanence, ce qui gâche complètement l’expérience.

Vous l’aurez compris, cette technologie HyperSense ne révolutionne pas vraiment le genre. Le fait que les vibrations ne se répercutent qu’au niveau de la tête joue peut-être un rôle dans ce ressenti en demi-teinte puisque les basses « audibles » se suffisent souvent à elles-mêmes. Néanmoins, on apprécie de voir arriver de nouvelles fonctionnalités de ce genre sur le marché des périphériques pour joueurs.

Des performances sonores correctes

Le Kraken V3 HyperSense est équipé des transducteurs en titane de 50 mm et ostensiblement nommés « Razer Triforce ». Le casque délivre une prestation sonore très correcte avec un rendu sonore globalement équilibré. On notera une emphase marquée sur les basses fréquences qui pourra plaire à certains, même si un manque de précision se fait ressentir sur ces fréquences.

Le son reste néanmoins bien défini et permet au Kraken V3 HyperSense de se débrouiller de façon très correcte lors de l’écoute musicale. La stéréophonie aurait gagné à être améliorée, mais on reste sur quelque chose de très classique. En revanche, la scène sonore manque un peu d’amplitude, ce qui pourra nuire quelque peu à l’immersion.

Ce nouveau modèle reste néanmoins un compagnon de jeu intéressant et l’emphase faite sur les basses fréquences donnera logiquement plus d’ampleur aux différents effets sonores présents dans les jeux. La localisation des sons est plutôt correcte et permettra de parfaire l’expérience sur des jeux types FPS par exemple.

Notez que le casque dispose également d’une spatialisation virtuelle THX. Comme souvent, le rendu dépendra beaucoup des jeux et des goûts de chacun. De notre côté, nous avons apprécié l’élargissement très clair de la scène sonore et le côté très enveloppant du son une fois cette fonctionnalité activée. Malheureusement, et comme toujours, ces améliorations impactent le naturel de certains sons et apportent un côté très métallique sur certains effets sonores.

Performances du microphone

Le microphone qui équipe ce Kraken V3 HyperSense propose un rendu sonore très correct. La voix est capturée de façon claire et on profite au final d’un rendu qui place le casque parmi les bons élèves du secteur. Sans être exceptionnel, il fera très clairement l’affaire pour échanger avec vos camarades de jeu sur Discord.

Prix et disponibilité du casque

Le casque Razer Kraken V3 HyperSense est disponible au prix conseillé de 139,99 euros.