Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test des Realme Buds Air Pro : de bons écouteurs à réduction de bruit pour moins de 90 euros

Après les Realme Buds Q et les Realme Buds Air, le constructeur chinois a lancé, fin 2020, une nouvelle paire d'écouteurs true wireless, les Realme Buds Air Pro. Ces écouteurs adoptent un format intra-auriculaire, et profitent d'une réduction de bruit active. Mais à 90 euros, valent-ils le coût ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Fiche technique des Realme Buds Air Pro

Ce test a été réalisé avec des écouteurs qui nous ont été fournis par Realme.

Un design très inspiré

Pour ses Buds Air Pro, Realme a décidé de changer de design par rapport à ses Buds Air, lancés fin 2019, mais également à ses Buds Q, commercialisés depuis l'été dernier. Le constructeur chinois a fait fusionner, en quelques sortes, ses deux paires d'écouteurs précédentes.

On se retrouve ainsi face à des écouteurs intra-auriculaires avec des embouts en silicones -- comme les Buds Q -- mais également avec un format tige -- comme les Buds Air. Résultat le design n'est pas sans rappeler les AirPods Pro d'Apple. Comme l'a souligné une de mes collègues de manière fort à propos, même le nom des écouteurs semble provenir du nom des modèles d'Apple passés au shaker.

Concernant le boîtier, les Realme Buds Air Pro jouent un peu plus la carte de l'originalité. On a ici affaire à un boîtier en forme de galet, très arrondi, un peu à la manière de celui des Pixel Buds. Néanmoins, il s'agit ici d'un étui en plastique brillant, et non pas mat. L'inspiration des AirPods ou des Pixel Buds, on va également la retrouver dans la facilité d'ouverture du boîtier. Celui des Realme Buds Air Pro s'ouvre très facilement à un doigt au moindre mouvement. C'est pratique, puisqu'on n'a pas besoin d'utiliser deux mains pour cela. La charnière maintenant le couvercle en place est par ailleurs plutôt fine, mais ne présente pas de jeu laissant craindre pour sa fragilité.

Le boîtier en lui-même est par ailleurs plutôt compact et tient facilement dans une poche de jean. Notons qu'il intègre une simple LED à l'avant, un bouton d'appairage sur le côté et une prise USB-C en bas pour la recharge.

Concernant les écouteurs, les Buds Air Pro sont donc des écouteurs intra-auriculaires. Concrètement, ils sont donc munis d'embouts en silicone venant s'insérer au sein même du conduit auditif. Un format qui a l'avantage de permettre une bonne isolation sonore et un son plus directif, puisqu'il ne vient pas s'échapper du conduit auditif. Pour en profiter, mieux vaut cependant essayer les différentes paires d'embouts -- trois tailles sont proposées -- afin de choisir les plus adaptés à sa morphologie. Notons cependant que le format intra-auriculaire peut déranger certaines personnes qui peuvent juger ce type d'écouteurs inconfortables.

Les écouteurs de Realme sont cependant particulièrement confortables. En ce qui me concerne, ils sont parfaitement adaptés à la forme de mes oreilles. Grâce au format tige, ils ne viennent pas appuyer outre mesure sur telle ou telle partie de l'oreille externe. Par ailleurs, les écouteurs tiennent bien en place, même lorsque l'on marche, lorsque l'on parle ou lorsque l'on court. Ils sont par ailleurs certifiés IPX4 pour l'étanchéité. De quoi garantir une protection contre les éclaboussures, la pluie ou la transpiration.

Des fonctions bien pensées et une réduction de bruit efficace

Pour connecter les écouteurs Realme Buds Air Pro à une un smartphone, il suffit tout simplement d'ouvrir le boîtier. Grâce à l'intégration de Google Fast Pair, une petite pop-up de notification va s'afficher à l'écran de votre smartphone Android compatible pour vous demander si vous souhaitez vous appairer aux écouteurs. Pour les autres smartphones, ou les iPhone, il suffira d'appuyer quelques secondes sur le bouton d'appairage, puis de vous rendre dans le menu Bluetooth de votre téléphone.

Une fois les écouteurs connectés à votre smartphone, les contrôles sont pour le moins simples. Par défaut, un double appui à gauche ou à droite permettra de mettre la musique en pause ou de lancer la lecture, et un triple appui permettra de passer à la piste suivante. Le contrôle est plutôt aisé avec une bonne reconnaissance des différents appuis. On notera cependant un bruit plastique assez désagréable lorsqu'on vient taper sur les écouteurs.

Les contrôles peuvent par ailleurs être personnalisés dans l'application Realme Link du constructeur. C'est cette application, disponible aussi bien sur iPhone que sur Android, qui va vous permettre de profiter pleinement des Realme Buds Air Pro. Au sein de l'application, vous pouvez sélectionner l'action à lancer avec deux ou trois appuis sur l'écouteur gauche ou l'écouteur droit avec une liste de possibilités : lecture/pause, piste suivante, piste précédente, assistant vocal, changer de mode de contrôle du bruit ou arrêt. Malheureusement, les contrôles des écouteurs sont assez limités avec deux actions pour chacun et l'impossibilité de faire varier le volume sonore.

L'autre fonction intéressante proposée par Realme Link pour les Buds Air Pro concerne le contrôle du bruit ambiant. Comme on l'a vu, les écouteurs proposent en effet une réduction active du bruit, en plus de l'isolation passive des embouts en silicone. Pour ce faire, Realme a intégré une technologie de réduction de bruit hybride, utilisant des microphones pour capter les sons à l'extérieur, mais également des micros internes, pour analyser et supprimer les bruits résiduels.

Dans les faits, la réduction de bruit des Realme Buds Air Pro s'avère très convaincante. À condition de bien positionner les écouteurs pour filtrer efficacement les sons alentour, la réduction de bruit permet de réduire considérablement son environnement sonore. Ils sont efficaces non seulement dans la rue, permettant de réduire le bruit des voitures, mais également dans le métro, avec un ventilateur ou un lave-linge. On n'atteint certes pas la qualité des meilleurs modèles du marché, comme les Bose QC Earbuds ou les Sony WF-1000XM3, notamment pour réduire les voix ou les sons plus ponctuels, mais les Realme Buds Air Pro sont tout à fait convaincants sur ce point.

En plus de cette réduction de bruit active, les écouteurs profitent également d'un mode transparent. Plutôt efficace, il va utiliser les microphones externes pour annuler l'isolation passive des écouteurs. Le rendu est plutôt propre et permet effectivement de mieux comprendre ce qu'une personne peut vous dire. Le rendu est naturel, mais en deçà de celui des Galaxy Buds Pro par exemple.

L'application Realme Link propose également des modes additionnels que vous pouvez activer si vous le souhaitez. C'est le cas de l'amplificateur de volume, pour pousser un peu plus le son, mais également du mode « Bass Boost+ » qui va augmenter les graves, et du mode jeu. Celui-ci est conçu pour profiter d'une latence moindre dans les jeux mobiles. Comme tous les casques ou écouteurs Bluetooth, les Realme Buds Air Pro sont en effet propices à une forte latence, qui engendre un décalage entre le son et l'image. Sur la plupart des applications vidéo -- comme YouTube, Netflix ou Twitch -- cette latence est compensée par un décalage de la vidéo, mais pour les jeux ce n'est pas possible. Sans ce mode jeu, la latence des écouteurs est particulièrement élevée, s'approchant de la demi-seconde. Une fois le mode activé, elle est certes réduite, mais reste bien trop importante pour jouer confortablement. On a un décalage de près d'un quart de seconde entre l'image et le son. Un décalage qui peut être très handicapant dans des jeux de tir par exemple, pour entendre des adversaires.

La connexion Bluetooth des écouteurs est assurée par la version 5.0 de la norme sans fil. Les écouteurs ne peuvent fonctionner qu'en paire. Concrètement, cela signifie que si vous rangez l'écouteur gauche dans le boîtier, vous n'entendrez plus le canal droit. Néanmoins, on n'a pas affaire ici à une conception avec un écouteur primaire auquel le smartphone va envoyer toute la musique et un écouteur secondaire, qui la reçoit du premier. Vous pouvez utiliser n'importe lequel des deux écouteurs... à condition de vous couper de la moitié du fichier audio stéréo.

Concernant la transmission Bluetooth, les Realme Buds Pro ont su assurer une connexion constante avec mon smartphone. Même lorsque le téléphone était rangé dans ma poche de jean pendant que je marchais, avec ma main qui le recouvrait -- un exercice généralement difficile pour des écouteurs true wireless -- la connexion est restée stable, sans aucune coupure. Notons cependant que les écouteurs ne sont pas Bluetooth multipoint et ne peuvent donc pas être utilisés simultanément avec des sources audio.

Une qualité sonore qui manque de détails

Pour gérer la qualité audio de ses Buds Air Pro, Realme a intégré un transducteur de 10 mm dans chaque écouteur. Du côté des codecs, ils gèrent uniquement les plus courants, à savoir le SBC et le AAC, mais donc ni l'aptX, ni l'aptX HD ni le LDAC.

Pour tester les écouteurs, je les ai utilisés connectés à un Oppo Find X2 Pro. J'ai écouté des titres sur Spotify en qualité « très élevée », soit une qualité équivalent à du 320 kbps.

Les Realme Buds Pro produisent des basses de bonne qualité, sans avoir la profondeur ou la rondeur de modèles plus premium comme les Galaxy Buds Pro ou les Sennheiser Momentum True Wireless 2. Le mode « Bass Boost+ » ne change d'ailleurs rien à l'affaire : plutôt que d'augmenter le volume des basses, il va en fait diminuer les médiums et les aigus. On ne se retrouve pas avec de meilleures graves, mais avec un son plus basseux. Les médiums sont quant à eux bien mis en avant, à l'image de la chanteuse Norah Jones sur Come Away With Me. Les écouteurs font la part belle aux voix, au piano ou à la guitare. Les aigus sont également là, mais un peu plus en retrait.

Finalement, ce n'est pas tant la signature sonore des Realme Buds Air Pro qui peut poser problème que l'absence de détails dans le rendu sonore. Les écouteurs ont un rendu correct, mais on est loin de modèles haut de gamme dans la qualité sonore. On aurait apprécié davantage de détails dans la scène sonore, mais, malheureusement, le rendu sonne un peu plat, les différents instruments peinent à se distinguer les uns des autres et les écouteurs manquent cruellement de dynamique entre les notes les plus faibles et les plus fortes.

C'est plutôt adapté pour de la musique électronique, du rock ou du hip-hop, mais beaucoup moins pour du jazz ou de la musique classique. En bref, les Realme Buds Air Pro manquent de subtilité dans le rendu sonore.

C'est surtout sur la qualité des appels vocaux que les Realme Buds Air Pro vont avoir du mal. Ils ont une fâcheuse tendance à compresser fortement la voix, même lorsque vous vous trouvez dans un endroit calme. Dès qu'il y a un peu de bruit autour de vous -- si vous tapez au clavier par exemple -- il deviendra très compliqué pour votre interlocuteur de discerner ce que vous dites. Enfin, même les bruits plus constants, comme le vrombissement de la circulation, n'arrivent pas à être convenablement filtrés, même lorsque vous ne parlez pas. De quoi rendre l'expérience particulièrement désagréable pour la personne au bout du fil.

Une très bonne autonomie, même en réduction de bruit

Selon leur constructeur, les écouteurs de Realme sont capables de fonctionner pendant cinq heures avec une volume à 50 % et la réduction de bruit activée, et jusqu'à six heures sans réduction de bruit. La batterie de 486 mAh du boîtier permet quant à lui de récupérer 15 heures supplémentaires avec réduction de bruit et 19 heures de plus sans.

De mon côté, j'ai pu utiliser les écouteurs avec réduction de bruit et un volume à 75 % pendant 5 h 45 avant que l'écouteur droit ne tombe à court de batterie. L'écouteur gauche a tenu quant à lui 14 minutes supplémentaires, pour une autonomie totale de 5 h 59. On est donc, avec réduction de bruit, sur une excellente autonomie, aussi bonne que celle annoncée par Realme sans réduction de bruit.

Pour la recharge des écouteurs, le constructeur annonce qu'il suffit de placer les Buds Air Pro dans leur boîtier pendant une heure pour récupérer 100 % de batterie. Néanmoins, j'ai pu passer de 0 à 100 % de batterie en moins de temps encore, puisqu'il ne m'aura fallu placer les écouteurs dans leur étui que durant 40 minutes avant qu'ils ne soient chargés à 100 %.

Concernant la recharge du boîtier en lui-même, Realme ne propose qu'une prise USB-C et pas de charge sans fil. Le constructeur fournit par ailleurs un câble USB-A vers USB-C, mais aucun bloc d'alimentation. Il faudra donc passer par celui de votre smartphone ou par la prise USB de votre ordinateur.

Prix et disponibilité des Realme Buds Air Pro

Les Realme Buds Air Pro sont disponibles depuis novembre 2020. Les écouteurs sont proposés au prix de 89,99 euros.