Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Renaulution : Renault détaille sa grande offensive très axée sur l’électrique

Le patron de Renault, en la personne de Luca de Meo, avait donné rendez-vous le jeudi 14 janvier 2021 pour révéler l’orientation stratégique de l’entreprise pour les prochaines années. « Renaulution », du nom de cette offensive, a ainsi été officiellement présentée en se basant sur trois axes principaux :

Les Renault 4L et R5 se précisent

D’ici 2025, 24 nouveaux lancements sont à prévoir, dont au moins 10 électriques. Prochaines sur la liste, la Mégane eVision et la Nissan Ariya devraient bel et bien être rejointes par des Renault 4L et R5 électriques, toutes deux basées sur une nouvelle plateforme inédite, précise le site spécialisé Largus. La future R5 branchée pourrait même être la successeur de la Zoé en 2024.

Renault précise au passage que la moitié des voitures lancées en Europe appartiendront bel et bien à la catégorie des électriques. Le groupe s’appuiera d’ailleurs sur sa marque Alpine, qui « réunira les voitures Alpine, Renault Sport Cars et Renault Sport Racing au sein d’une nouvelle entité à part entière ». Ladite entité se « consacrera au développement de voitures de sport exclusives et innovantes ».

Trois véhicules électriques pour Alpine

Alpine (photo de Une) prévoit de commercialiser deux SUV électriques, dont un connu sous le nom de code projet PZ110, mais aussi une compacte branchée. Du côté de Dacia, la Spring électrique débarquera, quant à elle, au début de l’année 2021. Le groupe Renault évoque enfin la création d’une nouvelle marque : Mobilize.

Cette dernière « vise à développer de nouvelles sources de bénéfices provenant des services de données, de mobilité et d’énergie au profit des utilisateurs de véhicules ». L’offre s’articulera notamment autour de quatre véhicules adaptés, dont deux pour l’autopartage : « un pour le service avec chauffeur, un pour le « dernier kilomètre », indique la marque au losange.

https://www.frandroid.com/marques/renault/821643_renault-a-quoi-ressembleront-ses-voitures-electriques-de-demain%e2%80%89