Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Roborock S6 MaxV : iRobot n'a qu'à bien se tenir

Passer l'aspirateur est, sans aucun doute, une des corvées qui me fait pester. Il faut le faire régulièrement et ça fait beaucoup de bruit. Ce n'est pas une tâche difficile, mais si vous ne le faites pas régulièrement, votre chez vous paraîtra sale et désordonné. Et s’il y a une chose que les robots savent plutôt bien faire, c'est passer l'aspirateur.

Mise à jour au 4 novembre 2020 : les grosses mises à jour logicielles ont enfin apporté la fonction de reconnaissance d'objets qui s'avère très efficace. En bonus, vous pouvez désormais surveiller votre intérieur à distance en contrôlant votre robot depuis votre smartphone. Nous avons donc décidé de monter la note à 9/10 au lieu de 8/10, le S6 MaxV étant une référence du secteur.

Roborock S6 MaxV : quelles différences avec le Roborock S6 ?

Si vous vous intéressez au S6 MaxV, la première chose à faire est de lire le test du Roborock S6. Pourquoi ? Car le S6 reste une option très intéressante, mais surtout, car le S6 MaxV reprend tout ce qui a fait le succès du S6.

Roborock a fait évoluer son aspirateur-robot sur plusieurs points : il aspire mieux, car il est plus puissant, avec une aspiration annoncée à 2500 Pa maximum (contre 2000 Pa sur le S6). Sous le capot, il dispose d'un processeur Qualcomm APQ8053 qui alimente une fonction qui lui permet d'éviter des obstacles. Basée sur l'IA et des caméras avant, cette fonction permet au MaxV de reconnaître certains objets et ainsi de les éviter. Mieux encore, il les identifie clairement. 

Le S6 MaxV est censé être aussi silencieux que le S6. Enfin, il a quelques améliorations moins significatives comme un plus grand bac à eau, par exemple, pour le mode serpillière.

Le S6 MaxV est-il si intelligent ?

Comme les Roborock S5 et S6, le S6 MaxV cartographie une maison de façon ordonnée. Cela signifie que chaque centimètre carré du sol est nettoyé. Comment fait-il ? Il utilise un laser (Lidar) qui lui permet d'identifier ce qui l'entoure (des murs, un mobilier, etc.). De ce point de vue là, le S6 MaxV ne change pas des autres aspirateurs-robots de la marque chinoise ni de ceux du constructeur de référence, iRobot. Dès la première aspiration, vous verrez donc un plan de dessiner devant vous sur l'application Roborock. C'est bluffant, même après plusieurs années.

Le S6 MaxV va encore plus loin, car il arrive à segmenter lui-même l'espace qu'il a parcouru, en proposant une découpe par zones. Il a ainsi partagé mon salon-cuisine-bureau en plusieurs espaces. On peut ensuite lancer l'aspirateur-robot pour nettoyer une zone identifiée précise ou dessiner directement sur le plan la surface à nettoyer. Les caméras avant (et le processeur Qualcomm) lui permettent ensuite d'identifier des objets qu'il a croisés. Parmi mes différents tests, je me suis amusé à laisser traîner des câbles, des chaussures, mais aussi un faux excrément de chien. Bref, pas mal de pièges qu'il est censé identifier tout seul.

En pratique, il a identifié un grand nombre d'objets : chaussures, câbles... mais il n'a pas identifié à chaque fois la fausse crotte que j'avais laissé traîner. Si c'était une vraie crotte... je ne vous parle pas des dégâts qu'il aurait laissés derrière lui. Néanmoins, force est de constater qu'il est plus intelligent que l'ancienne génération d'aspirateur-robot qui aurait (pour certains) éparpillé les godasses un peu partout dans le salon et qui se serait sans doute retrouvé bloqué sous la TV avec la quantité de câbles que je laisse un peu partout. Sur la carte dans l'application, il affiche les objets avec un pourcentage : plus ce chiffre est haut et plus il est sûr d'avoir correctement identifié l'objet croisé.

Ce qui est intéressant avec le S6 MaxV, c'est qu'il fera toujours mieux à chaque passage. Premièrement, car il est doué d'une intelligence artificielle basée sur du machine learning : il apprend sur le terrain. L'erreur qu'il peut potentiellement faire, comme être bloqué sous une table, il est censé ne plus la refaire aux prochains passages. Cette capacité d'apprendre de ses erreurs est très humaine, c'est pour cela que l'on parle d'intelligence artificielle. Comme vous l'avez compris, elle reste perfectible, mais rend plus efficace le S6 MaxV par rapport à d'autres modèles dépourvus de cette fonction.

Les dernières mises à jour ont apporté une vraie amélioration de cette fonctionnalité de reconnaissance d'objets, vous pouvez désormais retrouver des photos des obstacles dans l'application. Ces obstacles sont souvent reconnus, on peut d'ailleurs visionner la probabilité qu'il s'agisse de tel ou tel obstacle.

Cette caméra permet également de faire de la surveillance à distance, une fonction disponible depuis le mois d'août 2020, qui s'avère pratique. Vous contrôlez à distance le robot et vous pouvez visionner des images HD en temps réel. Cette fonction est sécurisée par un code.

Ce n'est pas le seul aspirateur-robot qui adopte de telles fonctions de sécurité à la maison. Notez cependant que pour le moment, le S6 MaxV est le seul à le faire.

Toujours une excellente autonomie, une grosse aspiration et de nombreux paramètres

Le Roborock S6 MaxV possède une grosse autonomie, il aspire d'un seul coup environ 100 m² de surface en 1 heure environ. Si la batterie devient trop faible avant la fin de la session, il revient sur la station d'accueil, se charge, se remet en place et continue là où il s'était arrêté. Dans mon cas, avec plusieurs animaux de compagnie, le bac à poussières (et à poils) est déjà rempli alors que la batterie est toujours à 75 %.

Comparé au Roborock S6, le S6 MaxV bien plus silencieux. Cela ne devait pas être le cas, mais j'explique ce constat par le fait que le S6 MaxV possède une amplitude de puissances plus importante, cela lui permet de diminuer la puissance au maximum (tout en étant efficace) lorsque c'est possible.

Le S6 MaxV offre plus de modes d'aspiration. C'est une puissante aspiration qui attire les boules de poils, la litière pour chats, la poussière fine et tout ce qui traîne par terre. Même comparé à un iRobot deux fois plus cher, le S6 MaxV s'en sort très bien.

Bien qu'impressionnantes, ce ne sont que les fonctionnalités normales que vous devez attendre d'un aspirateur-robot en 2020. Le S6 MaxV a également la possibilité d'enregistrer plusieurs étages, ce qui manquait sur les autres Roborock, il peut également associer des modes d'aspiration à des zones précises sur votre carte, la compatibilité avec Google Assistant ou Amazon Alexa est pratique, il gère les murs virtuels, pour lui éviter de rentrer dans une pièce interdite, il est capable de bien identifier les escaliers, vous pouvez le programmer pour passer à des heures précises... il y a des dizaines de fonctions très utiles que vous pourrez utiliser selon vos habitudes et vos besoins.

L'application est toujours aussi bien conçue, vous avez le choix entre deux apps : Xiaomi Mi Home ou Roborock. Si vous avez d'autres objets connectés (Xiaomi) Mi, comme des ampoules par exemple, je vous conseille d'utiliser l'app Mi Home pour tout retrouver sur une même et seule interface. L'application Roborock vous fera néanmoins profiter de nouvelles fonctionnalités plus rapidement, et je la trouve globalement plus réactive que Mi Home.

Quelques défauts

Le Roborock S6 MaxV présente néanmoins quelques défauts, que l'on retrouvait également sur les anciennes générations. Le plus gros défaut, selon moi, c'est le choix d'un système de brosses. C'est évidemment efficace pour nettoyer, néanmoins les poils et les cheveux finissent par s'enrouler assez mal autour des brosses. Il faudra donc régulièrement les couper, l'appareil dispose d'un rasoir qui se range sous le couvercle.

Il faudra penser à nettoyer de temps en temps les capteurs, l'application vous le rappellera. J'ai néanmoins eu quelques ratés lors de mes tests : il m'a annoncé plusieurs fois qu'une brosse latérale était à changer, alors qu'elle était toute neuve. Le pire est que la notification mène à un écran qui m'explique ensuite que tout va bien. C'est sûrement lié aux cheveux bloqués dans la brosse...

Le mode serpillière est utile, néanmoins ne comptez pas dessus pour laver profondément vos sols. C'est une fonction qui dépanne. Cela reste un aspirateur-robot et sa fonction principale est d'aspirer. iRobot a d'ailleurs fait le choix d'avoir un robot dédié au lavage du sol, la gamme Braava, bien plus efficace pour cela. Je tiens d'ailleurs à insister sur le fait que l'aspirateur-robot ne doit pas passer sur un sol humide, cela risque de l'endommager.

Enfin, vous allez encore devoir encore ramasser quelques débris qui peuvent traîner avant de démarrer l'aspirateur-robot, comme un morceau de carton par exemple. Ne vous inquiétez pas, on prend l'habitude de faire ce repérage qui prend moins d'une minute, le S6 MaxV sera moins susceptible de rester coincé ou d'aspirer quelque chose qu'il ne devrait pas.

Entre les S5, S5 Max, S6 Pure, S6 et S6 MaxV... lequel choisir ?

C'est assez difficile et à la fois simple de choisir un aspirateur-robot chez Roborock. Il n'y a pas eu, pour le moment, de faux pas. Roborock se défend très bien, même face à iRobot, avec des prix bien plus bas que la concurrence haut de gamme. Comme vous pouvez le voir, malgré la dénomination S5 ou S6, ces produits se ressemblent beaucoup, car ils partagent de très nombreuses caractéristiques similaires.

Nous conseillons néanmoins les dernières modèles (S5 Max, S6 Pure, S6 MaxV...), plus fiables et qui bénéficieront certainement d'un support logiciel plus long.

Note : le S5 (ou S50) a connu plusieurs générations de produits, faites attention au modèle précis que vous allez acheter.

Prix et disponibilité du Roborock S6 MaxV

Le prix du S6 MaxV a monté : 649 euros en prix de vente conseillé, c'est 50 euros de plus que le S6 lors de son lancement. Roborock s'embourgeoise, sa gamme d'aspirateurs-robots s'élargit, néanmoins cela reste beaucoup moins cher que iRobot et son S9+ à plus de 1 300 euros.