Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Samsung Galaxy A03s : un ticket d'entrée pas dénué d'intérêt (et de défauts)

Quand on parle de Samsung, on a tendance à penser à leurs séries Galaxy S21 ou encore aux pliants comme le Z Fold 3. Mais la marque coréenne propose aussi des smartphones d'entrée de gamme qui tentent de proposer la meilleure expérience possible à un petit prix.

Le Galaxy A03s appartient à cette dernière catégorie avec un prix de 159 euros. Alors, est-il le meilleur appareil à conseiller à quelqu'un qui ne veut pas mettre une fortune dans un smartphone ? Tentons d'y répondre.

Fiche technique

Design

Avec un smartphone à ce prix, il ne faut évidemment pas espérer un design aussi premium que ce que Samsung pratique sur ses haut de gamme. Sachez cependant qu’il n’y a pas d’inconfort particulier ni d’erreurs manifestes dans les finitions. L’ensemble est très propre pour son prix.

Certains éléments de design trahissent bien entendu les concessions effectuées par Samsung : la caméra selfie en goutte d’eau, le menton assez gigantesque et les bordures larges, le feeling très plastique de la coque arrière… tout cela ne trompe pas. La firme coréenne parvient tout de même à proposer un smartphone plutôt fin et léger. Son bloc photo reprend peu ou prou le look du S20 avec des matériaux moins nobles. L’absence d’étanchéité est aussi au menu.

Pour terminer le tour du propriétaire, signalons la présence d’une prise jack en bas, à côté du port USB-C et du haut-parleur. À gauche, on trouve le tiroir à SIM, qui peut accueillir jusqu’à deux SIM et une carte microSD. À droite, les deux boutons du volume côtoient le bouton d’alimentation. Ce dernier est d’ailleurs enfoncé dans le smartphone et accueille un capteur d’empreinte.

Écran

Le Galaxy A03s possède une dalle LCD en HD. Un standard de moins en moins courant pour cette gamme de prix où l'on croise de plus en plus de dalles Full HD+. Côté taille, il s'agit d'une dalle moyenne de 6,5 pouces, juste assez grande pour apprécier des contenus en HD, mais aussi assez petite pour ceux et celles qui n'apprécient pas d'avoir de grands smartphones. C'est aussi une dalle plutôt agréable à l’œil vu le prix de la machine. Notons aussi le taux de rafraichissement, logiquement capé à 60 Hz.

Nous avons mesuré plus précisément les capacités de cet écran à l'aide de notre sonde et du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays. La température de couleurs n'est pas des plus précises : on atteint les 7853 K, là où on conseille généralement une valeur de 6500 K. En temps normal, ce ne serait pas un problème, mais vu que le Galaxy A03s n'intègre pas de modes d'écran, il faut faire avec.

Puisqu'il ne s'agit pas d'un écran Oled, nous avons également mesuré le contraste. Celui-ci est plutôt correct. Nous avons obtenu un score de 1338:1. La barre symbolique des 1000:1 est donc passée.

La luminosité maximale est un poil décevante. Nous avons mesuré 410,78 cd/m², attendez-vous donc à quelques difficultés de lecture si vous consultez votre smartphone au soleil.

Logiciel

Le Galaxy A03s repose sur One UI 3.0, la version de l'interface maison de Samsung, basée sur Android 11.

L'un des points forts de One UI 3.0 est sans conteste sa facilité d'utilisation à une main. Toute l'interface a tendance à descendre à portée de main : on profite de la navigation par gestes, du mode sombre et d'une belle lampée d'options de personnalisation.

S'il y a bien un mode de protection des yeux contre la lumière bleue, on regrette l'absence d'un mode de réglages des couleurs de l'écran. Autre point d'anicroche, mais qui tient plus aux performances du smartphone qu'autre chose : il prend toujours un petit temps avant d'effectuer chaque tâche. Comprenez bien qu'il est parfaitement utilisable, mais si vous êtes attaché·e à la fluidité de votre smartphone, peut-être vaut-il mieux mettre quelques dizaines d'euros supplémentaires dans un appareil plus performant.

Samsung a eu le bon goût de ne pas intégrer de bloatwares, ces logiciels préinstallés qui ruinent l'expérience des premières heures sur un smartphone.

Malheureusement, il ne vous sera pas possible de profiter de Netflix en HD, puisque la plateforme de SVoD ne reconnaît que le DRM Widevine L3 au Galaxy 03s. Il s'agit certainement d'un problème logiciel, puisque si l'on vérifie cela correctement, le smartphone possède bien le DRM Widevine L1. L'espérance d'une mise à jour est donc possible.

Photo

Le Galaxy A03s abrite trois capteurs :

Dans l'ensemble, le seul et unique capteur ici présent se montre utilisable et fonctionnel, sans aller beaucoup plus loin non plus. Samsung tente de faire illusion en proposant un zoom x2 dans son application native d'appareil photo, mais il s'agit bel et bien d'un « zoom numérique » si l'on peut dire.

Dans de bonnes conditions, les clichés sont corrects sans plus.

Dès que les conditions sont moins bonnes, les photos que vous prendrez seront tout de suite moins favorables.

De nuit, n'espérez pas grand-chose de votre smartphone, qui souffre ici de l'absence de mode nuit. Sans luminosité, on ne voit pas grand-chose et l'image est pleine de bruit. Avec la lumière des lampadaires, on peine à obtenir une image non floue.

Le Galaxy A03s embarque un capteur dédié au mode portrait. Sans trop savoir à quel point celui-ci joue dans la qualité des nos clichés, nous avons été agréablement surpris par la qualité des portraits, capable de dépasser certains smartphones de milieu de gamme sans aucun problème.

De son côté, le capteur macro est toujours aussi oubliable que d'habitude. Les clichés sont de trop mauvaise qualité pour justifier sa présence.

En selfie, le Galaxy A03s fait le job, même si les clichés manquent un peu de piqué à notre goût.

Performances

La partie performances est vraiment ce qui pêche dans ce Samsung Galaxy A03s. Son MediaTek Helio P35 souffle un peu, et ses 3 Go de RAM ne l'aident pas. On est aussi rapidement à l'étroit avec ses 32 Go de stockage.

Au quotidien, la puce choisie ici peut se montrer un peu douloureuse à utiliser. Le téléphone manque de réactivité. Certaines tâches prennent plus de temps qu'il n'en faut. On est bien loin de l'expérience minimale attendue dans un smartphone en 2021. Si le Galaxy A03s ne coutait pas 159 euros, nous aurions tendance à trouver cela indépassable et nous ne vous conseillerions même pas son achat.

Vu son prix, cela peut passer, mais il faut bien comprendre qu'il s'agit de la plus grosse concession de ce smartphone. C'est utilisable, mais peu agréable.

Comparé aux meilleurs smartphones à moins de 200 euros, le Realme 8 et le Xiaomi Redmi 10, il est largement dépassé dans toutes les catégories.

Nous aurions aimé pouvoir tester Call of Duty Mobile ou Fortnite, mais le smartphone peinait à télécharger correctement les jeux.

Batterie

Avec sa batterie de 5000 mAh, le Samsung Galaxy A03s est de ces smartphones qui promettent une belle endurance. Testé via le logiciel Viser qui simule une utilisation mixte du smartphone, le Galaxy A03s met 14 heures et 12 minutes à passer de 100 % d'autonomie à 10 %. Un score honorable qui le place en milieu de tableau de nos tests en 2021. Avec une utilisation mesurée, il devrait vous tenir sans peine deux journées, et une journée et demie en utilisation massive.

Côté charge, vous êtes davantage sur un smartphone destiné à être chargé à la nuit qu'autre chose. Jugez plutôt du temps de charge sur une heure avec son bloc d'alimentation de 7,75 W :

Rien de rédhibitoire cependant vu son segment tarifaire. Mais soyez prévenus, je l'ai par exemple branché à 14h30 avant de sortir puis je suis revenu à la rédaction à 17h. Le téléphone n'avait toujours pas chargé : il était à 91 % (en partant de 15/20 %).

Audio

Côté son, le Galaxy A03s offre une expérience correcte pour son prix. Bien sûr, l'absence de stéréo se fait sentir, le son est légèrement trop aigu et il grésille très légèrement à haut volume. On reste cependant sur un niveau de qualité très correct qui permet d'apprécier un contenu ou de la musique éventuellement sans saigner des oreilles, mais sans un plaisir infini d'écoute non plus.

Rappelons aussi la présence d'une prise jack 3,5 mm qui permet de s'affranchir des limites du haut-parleur. Avec casque ou écouteurs, on peut d'ailleurs profiter du Dolby Atmos, sympathique pour un téléphone à 159 euros.

Réseaux et communications

En appel, sur un boulevard très fréquenté, le Galaxy A03s ne filtrait que peu de sons ponctuels (sirènes, moteurs, voix…), même quand je ne parlais pas. Si je prenais la parole pour de courtes phrases, le son autour de moi avait même tendance à couvrir ma voix. Le téléphone parvient tout de même à filtrer les sons, mais il faudra attendre environ quatre secondes avant que les algorithmes ne s’agitent. Une fois le filtrage activé, ma voix était légèrement compressée et les sons sont bel et bien filtrés.

Le Galaxy A03s est un smartphone compatible 4G. Il couvre toutes les bandes dont disposent les quatre opérateurs en France : B1, B3, B7, B20 et B28.

Pour le reste de la connectivité, comptez sur du Bluetooth 5.0 et du Wi-Fi seulement sur la bande 2,4 GHz. Les principaux systèmes de guidage par satellite sont couverts : GPS, Glonass, Beidou et Galileo.

À diverses reprises, j’ai eu du mal à télécharger des apps en Wi-Fi, sur diverses connexions de surcroît (au bureau et à la maison)

Prix et date de sortie

Le Samsung Galaxy A03s est vendu au prix de 159 euros. Un seul coloris est disponible, en noir, ainsi qu'une seule configuration comprenant 32 Go de stockage.