Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung veut fournir des écrans AMOLED aux constructeurs d'entrée et de milieu de gamme

Pour le moment essentiellement présents sur les terminaux hauts de gamme, les écrans AMOLED pourraient s'inviter sur davantage d'appareils en 2016. Dans cette optique, Samsung s'apprêterait à réduire le coût du composant et ainsi draguer davantage de public.

AMOLED-displays-leading-the-market

Pour les écrans de nos smartphones, il existe deux grandes écoles. D'un côté se trouve le classique LCD, que l'on retrouve sur une majorité de modèles, de l'autre l'AMOLED, davantage présent sur les terminaux premium. Cette dernière technologie présente l'avantage de ne pas avoir besoin de rétroéclairage pour afficher du noir, évitant ainsi les fuites de lumière et rendant la dalle plus fine, mais aussi d'être plus contrasté, d'avoir de meilleurs angles de vision et des couleurs plus vives, même si généralement moins fidèles. On retrouve ce type d'écran par exemple sur le Galaxy S6, le HTC One A9 ou le OnePlus X.

Selon le ChinaTimes, l'AMOLED pourrait se banaliser sur nos smartphones et devenir plus accessible grâce à Samsung, l'un des principaux producteurs de dalles organiques pour smartphones et tablettes. Selon le média chinois, le géant sud-coréen aurait pour intention de réduire ses coûts sur l'AMOLED afin de devenir compétitif avec le LCD et ainsi s'attaquer au marché des constructeurs chinois de milieu et d'entrée de gamme, de plus en plus populaires.

À en croire les chiffres du ChinaTimes, une dalle AMOLED coûte actuellement environ 30 % de plus que son alternative LCD. En réduisant cette différence à seulement 10 %, Samsung pourrait pousser davantage de constructeurs à envisager l'écran AMOLED comme une possibilité sur des appareils à faible coût. La perte ainsi générée par la baisse de prix serait alors vite rentabilisée par le volume, d'autant qu'un acteur de taille pourrait chercher prochainement à se fournir en dalles AMOLED : Apple. De son côté, LG, principal concurrent de Samsung dans le domaine, a déjà augmenté sa cadence de production en anticipation d'une demande accrue. Autant dire que ce type d'écran devrait se multiplier dans les années à venir...