Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung Galaxy S7 vs Galaxy S6, ce qui change d'une version à l'autre

Le Galaxy S7 tout juste annoncé ressemble à s'y méprendre au Galaxy S6 commercialisé depuis près d'un an. Est-ce à dire qu'il ne lui apporte aucun changement ? Pas si vite.

galaxy-s6-vs-Galaxy-s7

Fiche technique

Un écran semblable, un design... similaire

Ce n'est clairement pas à ce niveau que le Galaxy S7 se distingue de son prédécesseur. Car on retrouve à peu de chose près le même format, même si le Galaxy S7 est plus lourd d'une douzaine de grammes, pour un smartphone arborant lui aussi un dos vitré et un châssis en métal. Seul son dos diffère réellement, puisque celui du S7 est bombé au lieu d'être plat (avec un appareil photo qui dépasse moins), tandis qu'à l'avant, la vitre plate du G6 laisse la place à un écran 2,5D. Les angles du Galaxy S7 sont également un peu plus arrondis que ceux du Galaxy S6. Bref, on sent que sur ce point, Samsung s'est contenté d'optimiser une base qui lui semblait réussie.

D'ailleurs, c'est à ce titre que Samsung conserve la dalle Super AMOLED du Galaxy S6, et sa diagonale de 5,1 pouces. L'idée est plutôt ici d'améliorer l'autonomie de l'ensemble, et les fonctionnalités logicielles utiles au mobinaute.

Performances : le retour de Qualcomm

L'Exynos 7420 Octa du Galaxy S6 nous avait convaincus, lui qui était alors couplé à 3 Go de RAM. Samsung passe cette année au Snapdragon 820 de Qualcomm, du moins pour la version européenne de son smartphone, et se place au niveau d'un G5 de LG, en associant la puce à 4 Go de RAM DDR4. Doit-on s'attendre à mieux ? Samsung y va de chiffres précis, indiquant un gain de 30 à 60 % en performances selon que l'on étudie le CPU ou le GPU du terminal. On peu du moins espérer du mieux en multitâche, et une moindre chauffe, puisque Samsung a ajouté à son dernier smartphone un système de refroidissement.

Marshmallow, TouchWiz et les joueurs

On ne se surprendra pas particulièrement de la partie logicielle du Galaxy S7, puisqu'il reprend pratiquement trait pour trait les caractéristiques du Galaxy S6 dans sa version Marshmallow, du moins en termes d'apparences (voir notre dossier). En revanche, Samsung lui ajoute un mode Always On Display affichant en blanc, sur fond noir, l'heure (ou le calendrier) et les notifications de l'utilisateur. Il propose en outre diverses commandes dédiées aux joueurs mobiles, à savoir une possibilité de définir la réception ou non d'alertes pendant le jeu, d'enregistrer des parties en vidéo ou de bloquer des commandes tactiles. Et cela, on n'est pas sûr de le retrouver sur le Galaxy S6, pas plus que le support de l'API Vulkan, qui demandera à Samsung de mettre à jour ses pilotes.

galaxy-s7-5

 

Un appareil photo prometteur

Finis les 16 mégapixels du Galaxy S6, très convaincants en leur temps. Samsung propose cette année un capteur Dual-Pixel de 12 millions de points, avec une plus grande ouverture (f/1.7 contre f/1.9) et une meilleure gestion de la luminosité, sans oublier une application photo enrichie. Le support de la 4K reste de la partie, mais cette fois, la mémoire du téléphone, extensible, permet de stocker massivement des vidéos. En revanche, on reste plus circonspect sur les performances de l'appareil photo du Galaxy S7 en basse luminosité, qui restent à prouver.

galaxy-s7-edge-6

 

Une batterie de plus haute capacité

Entre une batterie de plus haute capacité (3000 mAh, soit 450 mAh de plus que le Galaxy S6), un mode Always On Display censé permettre d'économiser de l'énergie et les apports de Marshmallow, le Galaxy S7 promet de faire nettement mieux que son prédécesseur, un peu faiblard en la matière dès lors qu'il était un peu trop sollicité. Là encore, le Galaxy S7 ne révolutionne pas ce qu'apportait son prédécesseur, mais l'améliore considérablement, qu'il s'agisse de petits détails logiciels ou d'ajouts matériels (certification IP68 et port microSD). Pour 699 euros, soit 10 euros de moins que son prédécesseur à son lancement, il semble avoir trouvé son juste prix.