Après Apple, Sony ou encore Google, Samsung pourrait céder à la tentation et retirer la prise jack de ses prochains téléphones portables. Une information encore au stade de la rumeur, mais qui pourrait se confirmer au cours des prochains mois.

Le géant sud-coréen faisait jusque-là preuve de résistance pour ne pas céder à l’une des tendances de ces dernières années observées dans le secteur des appareils mobiles : le retrait de la prise jack 3,5 mm, impulsé principalement par Apple en 2016 à l’occasion de la sortie officielle de ses iPhone 7 et iPhone 7 Plus. Depuis, plusieurs autres constructeurs lui ont emboîté le pas, à l’image de Sony et Google.

Samsung, adieu la prise jack ?

Et il semble que Samsung envisage lui aussi de passer de l’autre côté de la barrière. C’est du moins ce que laissent penser les informations d’ETNews glanées auprès de sources industrielles, et relayées par Android Anthority : la multinationale asiatique pourrait bel et bien abandonner la célèbre connectique audio pour ses prochains modèles, que seraient les Galaxy Note 10 et Galaxy S11.

Si l’information n’en est qu’au stade de la rumeur, il n’y aurait rien d’étonnant à ce que le leader de la téléphonie mobile prenne un tel virage. Pourquoi ? Car l’absence de la prise jack offre des avantages considérables pour les fabricants : de l’espace économisé pour améliorer ou intégrer d’autres composants ou encore des recettes financières juteuses grâce à la vente d’accessoires comme l’adaptateur.

Un adaptateur serait au programme

À l’époque, Apple avait rajouté un petit adaptateur jack 3,5 mm vers Lightning pour combler ce manque, avant de le retirer des packaging depuis la sortie des iPhone XS, XS Max et XR. Dans le cas de Samsung, un « dongle » de ce type — mais vers de l’USB Type-C — devrait être au programme. Toujours est-il que les Note 10 et S11 ne verront pas le jour avant une belle année. De quoi laisser le temps au chaebol de modifier le design ou la fiche technique de ses produits.

À lire sur FrAndroid : Un an sans prise casque : est-on prêt à couper le cordon ?